samedi 25 septembre 2010

Un petit vrac (ça faisait longtemps)

Vous le savez, parfois, ça va trop de tous les côtés. Faut que je vous sorte un petit vrac pour mettre tout ça en place.

J'ai commencé à écouter un film il y a 3h30 de ça. Qui ne dure même pas 2h. Il n'est pas terminé. Pas qu'il n'est pas bon. Mais on dirait que je n'écoute plus la télé. Que je ne fais plus grand chose en fait. Je me demande où va mon temps. Ici beaucoup. Je le sais. Faut dire aussi que je m'amusais à terminer de corriger mon premier roman. Et c'est fait. J'ai fini ma première correction aujourd'hui. Ce qui veut dire que maintenant, j'ai une petite trouille. Immense. Parce qu'il ne reste qu'une étape possible avant de l'envoyer aux éditeurs. Le faire lire ailleurs. Plusieurs personnes se sont proposées. Mais j'hésite. Peut-être aussi que je devrais l'envoyer directement comme ça. Après tout, la moitié de ça me servait de projet final de certificat et j'avais eu d'excellents commentaires. Anyway, tout ça pour dire que ça s'en vient sérieux. Très sérieux.

Sinon, ô joie, j'ai trouvé le sujet du deuxième. Le premier était commencé depuis fort longtemps. J'ai régulièrement pensé, me suis demandé ce que je pourrais écrire d'autres. J'ai vaguement eu quelques idées. Mais ce n'était jamais ça. Et là, oui. Exactement le même feeling que j'ai ressenti en pensant au sujet de mon premier roman. La même chose. Un orgasme intellectuel si je puis dire. Je sais que je tiens mon sujet. Reste à voir si je pourrai l'écrire. L'accoucher comme j'ai fait avec le premier.

Ce que j'ai pour ne pas encore avoir fini mon film vous voulez savoir ? Fais de la bouffe et de la vaisselle. Quelle bouffe ? Du n'importe quoi. Ces temps-ci, je mange n'importe quoi. Pas que je mange mal. Mais je n'ai pas envie et on dirait pas le temps non plus, de faire de la bouffe. Résultat, j'ouvre mon frigo. Je prends plein de légumes que je fais cuire et j'ajoute whatever autre qui se trouve dans mon frigo. Puis des pâtes ou du riz. Quelqu'un veut venir souper demain soir ??? ;)

Sinon, ce qu'il y a d'autres... Euhhh ! J'ai failli tuer un commis dans un magasin cet après-midi. J'ai eu un geste violent envers le conducteur qui me klaxonnait derrière moi. J'ai envie de changer de look. J'ai envie d'oser. Je me suis achetée de jolies petites bottes. Mon chat dort. J'ai presque fini mes antibiotiques et je vais beaucoup mieux physiquement. J'ai couru 7.5 km hier pour tout dire. Bon, en deux temps, mais quand même ! J'ai appris quelque chose cette semaine. J'ai failli me brûler avec une fourchette. Ma clé USB est rendue mon bien le plus précieux à mon coeur........

Bon, ok, je pourrais continuer des heures. Mais j'ai un film à terminer moi là. Bisous mes chéris ! Et désolé pour ce vrac sans queue ni tête. :-P

8 commentaires:

Marie a dit…

Pour aller avec la robe, les bottes?

Nanou La Terre a dit…

Je connais ça "s'éparpiller". C'est bon signe, c'est qu'on n'a pas assez de 24 heures dans une journée, les projets fourmillent.... Un livre? C'est formidable!! Je me dis que je devrais en écrire un aussi...

Simo a dit…

je suis tombé sous le charme de ton blog,je reviendrai te rendre visite souvent j'aimerai que tu jette un coup d'œil sur le mien.bon weekend.

Edgar Jean a dit…

« Je prends plein de légumes que je fais cuire et j'ajoute whatever autre qui se trouve dans mon frigo. Puis des pâtes ou du riz. Quelqu'un veut venir souper demain soir ??? »

Ça me fait penser aux derniers jours. Je suis dû pour une épicerie. J'irais bien souper chez toi!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Marie : Je pense que ça pourrait être pas pire. :) Mais c'était pas le but unique.
@Nanou : Les projets fourmillent ou on s'éparpille et on procrastine trop. Ahahahahaha ! Un livre, oui, c'est formidable. À lire ET à écrire.
@Simo : Merci pour le compliment. Bonnes visites. Et je vais toujours jeter un oeil sur les blogues de ceux qui me commentent.
@Edgar : Ouin, quand t'es saoul, tu n'as pas froid aux yeux ! Et tu acceptes des invitations à souper bizarres ! Ben vendu. J'accepte. ;)

shaton a dit…

Pas de souci pour le vrac, il faut parler de tout dans un roman :))
Juste une réflexion personnelle : le faire relire par un lecteur objectif et non complaisant est toujours une bonne chose... mais je ne suis pas tous les gens, comme je le disais dans mon dernier billet.

Edgar Jean a dit…

Ouais, je viens de me lever et en regardant la réponse que tu avais laissé je ne comprenais plus rien. Jusqu'à ce que je me rappelle qu'il y avait une invitation à souper étrange. Maudit alcool.

Si ça tient toujours ce soir laisse-moi un courriel @ edgar.jean.v@gmail.com

L'impulsive montréalaise a dit…

@shaton : Ben là, le vrac, c'est juste pour le blogue ! Pas pour le roman. Et pour le faire lire, j'y songe, j'y songe. C'est ça ou l'envoyer dans le monde sans plus de fla fla.
@Edgar : Maudit alcool comme tu dis ! :-P