lundi 6 septembre 2010

Auto-censure

C'est rare que je pense trop à la censure sur mon blogue. Je l'avoue, j'ai assez de doigté avec les mots pour m'en servir et bien en jouer. Raconter sans trop dire. Parfois, je pense à la censure des autres. La trouve souvent bien élastique. Avis personnel. Puis, voilà, que je suis confrontée à moi-même...

Des choses que je voudrais dire plus franchement, des aveux, des histoires, des tranches de vie. Et jouer avec les mots n'a plus la même couleur. C'est un peu plus fade. Un peu moins franc. C'est plus difficile de partager. Ça n'arrive pas souvent. Mais ça arrive. Je m'auto-censure. Presque par contrainte et non pas par choix délicieux et jeu agréable.

Qu'aurais-je à dire là qui demande à franchir mes lèvres ? Mais je ne vous le dirai pas voyons. Et vous le savez. Les détails trop personnels, j'en suis avare. Par choix de garder mon intimité. Par soucis de non-identification. Par pudeur. Parce que ma vie, c'est la mienne.

Mais voilà, parfois, il y a des mots. Quelques-uns. Qui se bousculent aux lèvres et caracolent autour de moi. Me narguent. M'embêtent. Me font rire un peu tout de même.

Les mots, ce sont des délices qu'on ne peut pas toujours cueillir.

4 commentaires:

Lui a dit…

"Les mots, ce sont des délices qu'on ne peut pas toujours cueillir"

Wow. Tout simplement.

Ma mère était hipster / Absurdités claustrophobes a dit…

La censure c'est bien relatif, en effet. La fiction a de merveilleux qu'on peut y vivre ce qu'on veut. Et y faire vivre ce qu'on veut. Et jouer, c'est magnifique de jouer. Surtout avec les mots. :)

shaton a dit…

En tout cas tu aimes jouer avec les nerfs de tes lecteurs :))
Moi j'aime bien quand tu dis "j'ai des choses en moi, je vous le dis mais vous n'en saurez rien !"
Je ne suis pas assez curieux pour en souffrir ;))

L'impulsive montréalaise a dit…

@Lui : C'est pour des phrases comme ça que j'écris. Et que je considère que j'ai du talent.
Merci ! :)
@Ma mère était hipster : Je ne renie pas la fiction. Ni jouer avec les mots, que j'adore. Mais ici, ce n'est pas de la fiction. Tout au plus, je ne dis pas tout. Sauf que parfois, il y a certaines choses qu'on voudrait dire franchement.
@shaton : Ahahahaha ! Ouin, je dois aimer jouer avec vos nerfs. Et ne me mense pas : tu es curieux ! :-P