lundi 20 septembre 2010

Métro et pilules

Un p'tit truc vite ce matin. Parce que des fois, c'est bon une p'tite vite.

Ce matin, dans le métro (source d'inspiration inépuisable), un homme était vraiment près de moi et fort bien placé. Tellement que si j'aurais été un homme homosexuel, j'aurais pu me l'enfiler d'un coup sans plus de préliminaires. Heureusement pour lui, je suis une femme hétérosexuelle ! Ahhh ! la proximité du métro... !

Sinon, bonne nouvelle. Ma sacoche contient en ce moment la petite bouteille magique. Les antibiotiques dont j'avais besoin. Enfin ! Niveau de stress qui descend d'un petit point. Bon, juste un petit. Mais c'est mieux que rien !

5 commentaires:

Nanou La Terre a dit…

Il y a un début à tout... Un jour à la fois!

L'Ermite silencieuse a dit…

Heureusement pour lui ou pour toi? ;-)

That guy a dit…

Bonne chance avec tes médocs!

shaton a dit…

Comment ça, "sans plus de préliminaires" ?
Vous voyagez tout nus dans votre métro ?
Dans un autre ordre d'idées, toute évocation du mot "antibiotiques" fait grimper mon propre niveau de stress...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Nanou : Oui, un jour à la fois. Mais je vais mieux. Et ça, ça fait tellement de bien... :)
@L'Ermite : Pour tout le monde je crois. Ahahahah !
@That Guy : Merci ! Je commence à être habituée. J'en prends tellement souvent des antibiotiques !
@shaton : Ahahahahah ! Façon de parler mon cher. Et sinon, pour les antibiotiques, je n'ai pas le choix. C'est ça où ça ferait comme l'an dernier quand on avait pas trouvé ce que j'avais : des problèmes et de la fatigue pendant bien longtemps ! Et ça, je ne veux pas.