jeudi 23 septembre 2010

L'inconstance de l'homme‏

L'homme est inconstant. Je ne pose pas la question. Je n'y réfléchit pas. Je l'affirme. La première protestation qui fusera sera sûrement que les femmes le sont aussi. Possible. Mais ce n'est pas le sujet qui m'intéresse. Ce qui m'intéresse moi, c'est l'inconstance de l'homme. Je le répète. C'est un animal inconstant. Dans sa drague par exemple.

L'homme drague avec inconstance bien souvent. Il se lève un matin. Il a envie de draguer. La femme lui plaît. Il la drague. La femme se dit que. Ooooooh ! quelle erreur. Ne jamais se dire que. Parce que le lendemain, il ne drague plus. Le pire, c'est que parfois, on dirait que rien ne peut expliquer l'inconstance.

Puisqu'on est sur un blogue, j'irai d'un exemple de blogue. De celui-ci. On ne se le cachera pas, il y a parfois un peu de drague sur la blogosphère. À plusieurs niveaux. Parfois anodine, parfois intense, parfois dérapante. Ces messieurs pourraient sûrement en témoigner davantage parce qu'on ne se le cachera pas non plus, les groupies sont femmes. Et les idoles sont mâles. Bien que je me sois fait draguer à quelques reprises, tous les hommes blogueurs avec qui j'ai pu discuter recoivent beaucoup plus de propositions que les femmes. De ce qu'ils en disent. Je ne m'en plains pas. Je ne suis pas ici pour ça. Tout au plus, le phénomène m'intéresse-t-il et m'amuse-t-il grandement.

Cet exemple alors. Un exemple double en plus. On m'a fait le coup deux fois. Envoi d'un courriel. Je réponds. Je réponds toujours. Jusqu'à maintenant en tout cas, je l'ai toujours fait. Alors j'ai répondu. Donc autre courriel du monsieur face à moi. Et quelques échanges prennent places. Échanges intéressants même. Et soudainement, disparu. Moi, j'appelle ça l'inconstance. Mais bon, ça pourrait être n'importe quoi. Mais pourquoi une coupure complète de contact ? Qu'est-ce qui empêche ces messieurs de s'expliquer ? Et je le dis. Par deux fois, ça m'est arrivé. Même plus en fait si j'y pense bien. Les hommes sont bons pour disparaître. Même si les apparences semblaient jolies...

Autre exemple ? Ce gars. J'avais travaillé avec lui pendant plusieurs mois. Puis j'avais changé d'emploi. On se croise par hasard. Il semble enchanté. Il m'invite. On sort, va souper, on revient chez moi. Je lui demande s'il veut entrer un peu. Il dit oui. Ce qui laisse penser qu'il avait aimé sa soirée sinon il aurait trouvé une excuse et serait parti. Il reste un peu et s'en va. Aucun autre type ''d'échange'' si je puis dire. Ensuite, aucune nouvelle. Qu'est-ce qui l'a empêché de s'expliquer ? Qu'est-ce qui l'a fait fuir ?

Un autre exemple de ces changements soudain du comportement masculin ? Je vous trouve exigeants.... ! Mais bon, j'en ai plein. Ce gars, on se croise sur whatever où, un chat de discussion sur internet. On finit par se rencontrer. Il m'appelle souvent. Vraiment. Plus que je ne l'aurais fait moi-même. Je trouve ça mignon. On se revoit une deuxième fois. Puis une troisième. Et là, ÇA arrive. Je n'ai pas besoin de vous faire un dessin toujours ? J'en ai déjà parlé ici de cette histoire-là, désolé pour ceux qui savent le punch. Pouvez-vous croire que le gars, APRÈS (et un après d'un bon deux heures, deux heures et demi.... donc un bon après), il prend son téléphone. Et se met en mode panique. Parce que sa tante lui aurait laissé plusieurs messages comme quoi sa mère venait de rentrer à l'hôpital. Bon, je vous le concède, ici, on ne parle pas d'inconstance. On parle plutôt d'un homme incapable d'exprimer clairement ce qu'il veut. De mettre ses couilles. De dire, moi, je veux du sexe, mais je ne pense pas qu'une femme puisse accepter que je le lui dise... alors je fais semblant. Oui, je juge. Je me permet. Étant la ''victime'' dans cette histoire. Bon, vous aurez deviné qu'ensuite, le gars avait un voyage d'affaires (oui, Québec est une ville lointaine et on n'y trouve aucun téléphone et/ou ordinateur) et que je n'ai plus vraiment eu de ses nouvelles par la suite. Étonnant, je sais !

Des disparitions inexpliquées, il y en a plein. Et vous savez, à mesure que je vous écris ceci, je réalise que je me suis peut-être trompée dans mon affirmation du départ. Je n'irais pas jusqu'à dire que je ne trouve pas l'homme inconstant. Mais je devrais peut-être davantage dire que, maudit que, l'homme a peur de dire les vraies affaires, de nommer, d'expliquer, de confronter... Et il est bon pour se sauver ! Mais ça, je ne ré-inventerai pas la roue en le disant, je crois....

Allez-y ! Bitchage open ! :) Je me doute qu'on m'obstinera bien un peu ici. J'attends vos réactions.

15 commentaires:

Edgar Jean a dit…

« . De dire, moi, je veux du sexe, mais je ne pense pas qu'une femme puisse accepter que je le lui dise... alors je fais semblant. »

Hahahaha! C'est pas facile à dire d'entrée de jeu. Peut-être que ça explique l'inconstance dont tu parles.

La lectrice a dit…

Ahhhhh! Impulsive comme je te comprend!!! Ses messieur son si compliqués dire qu'ils pensent que nous le sommes! J'ai vécu à peu près une version personnelle de chacune de tes histoires...nous ne pouvons malheureusement pas nous en passer !

Ma mère était hipster / Absurdités claustrophobes a dit…

Quel sujet! ;) Et je soulèverai ici une théorie (vieille comme le monde et farfelue mais une théorie tout de même): l'homme est conditionné par son pénis. Le pénis n'est pas satisfait? L'homme n'est pas content. Le pénis est satisfait, l'homme est content. Et on a simplement pas la même façon de penser: pendant que la femme a 10 000 idées qui viennent de lui traverser la tête au moment de l'acte, l'homme ne se dit que: humm ça fait du bien de prendre soin de mon pénis. Alors une fois qu'on a compris ça, et ben on arrête d'espérer un miracle et on tolère un peu plus... ;)

The Green Head a dit…

Il semble bien exister une constance dans ce genre de situation : l'inconstance.

Je peux donc me compter chanceuse de n'avoir presque jamais vécu ça ? Peut-être que c'est moi qui avait ''l'attitude pénis''... quand j'étais en mode célibataire.

Faut dire que j'ai eu plus d'année en couple de que célibat, ça explique peut-être.

shaton a dit…

Je pense que tu veux parler d'inconsistance plutôt que d'inconstance ?
Pas de bitchage ni d'obstinance (;))) de ma part. Et je ne veux surtout pas encourager ta théorie selon laquelle "tu n'est pas faite pour le bonheur".
Certaines hommes le sentent, ils respirent l'odeur de la femme qui dès le départ pense qu'on va l'abandonner. Alors ils se tirent. Il est normal de leur en vouloir mais crois-moi : eux-mêmes ne savent pas pourquoi ils se tirent, alors comment expliquer ce qu'on ne comprend pas ?
Je ne les excuse pas et d'ailleurs je dis n'importe quoi (comme d'habitude). Non, en fait je fais comme toi : j'affirme :))
Avec mon amitié on line
sébastien

laulau a dit…

J'ai bien aimé : " Les hommes sont bons pour disparaître. Même si les apparences semblaient jolies... " .... GRRRRRRR c'est TROP vrai ....(lol)

Tattoo a dit…

Les hommes... les Hommes avec un H majuscule... En parlant des "hommes" ou des "femmes" de cette façon, tu le sais très bien qu'on n'en arrive qu'à des généralisations. Et ce qui est juste pour les "cas" que tu as rencontrés est objectivement juste pour ces cas précisément, pour ces situations particulières. Pour le reste...

Mais qu'est-ce qui se passe avec moi, là? On dirait que je deviens sage... Oh et puis merde, voilà, les femmes sont toutes folles, vérité d'évangile! ;)

Et puis t'alarmes pas pour le membre perdu, ça m'arrive de temps en temps aussi... Un de perdu dix de retrouvés, comme dit le cliché. Je crois surtout qu'on devrait être positifs et se réjouir du fait d'avoir tant de lecteurs. Non?

Bonne journée.

Yzabel a dit…

Ouf que je te comprends, la majorité du temps il faut deviner ce qu'ils pensent et les questionner. Si c'est trop difficile de répondre et de faire face à la vérité ils disparaissent.

Et pour ton membre perdu comme dit Tattoo : un de perdu 10 de retrouvé!

Viv a dit…

C'est bizarre pareil qu'on trouve les hommes inconstants, parce qu'au fond ce devrait être les femmes qui le sont, puisque plus souvent qu'autrement guidées par leurs émotions. Et dans notre cas, les émotions ont souvent l'air de montagnes russes! Peut-être que les hommes sont plus impulsifs alors, moins réfléchis, ce qui fait qu'un moment ils veulent quelque chose et l'autre d'après sont carrément ailleurs. On a tous vécu des situations frustrantes du genre et malheureusement, on ne peut pas faire grand-chose contre...

Mais je suis d'accord que c'est de faire dans la généralité que de parler des hommes comme ça. Parce qu'il en existe bel et bien de ces gentis garçons qui savent ce qu'ils veulent et ne courent pas sans arrêt la galipotte. Faut pas baisser les bras trop vite!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Edgar : Tout se dit je crois. Mais tout est dans la FAÇON de le dire. Et ça, parfois, ça manque pas mal à ces messieurs.
@La lectrice : Je ne sais trop s'ils sont compliqués. Mais assurément, ils sont bons pour compliquer une situation. Et non, vraiment, on ne pourrait pas s'en passer... !
@Ma mère était hipster : Oui, on sait bien que l'homme est parfois conditionné uniquement par son pénis ! Mais nous aussi parfois, on est fortement conseillé par notre entre-jambe... Et crois-moi, il y a longtemps que je sais que l'homme a une pensée/idée à la fois !!
@Green Head : Oui, la constance est bel et bien inconstance. Et oui, oui, oui, tu peux te compter très chanceuse ma chère. Quant à avoir l'attitude pénis, je te dirais que je connais plein de femmes qui l'ont. En tout cas, profite de ton couple. Le couple, ce n'est pas simple. Mais le célibat maudit que c'est compliqué. Ahahahha ! On s'en sort nulle part.
@shaton : Non, je veux bien parler d'inconstance. Et sinon, oui, tu dis n'importe quoi. ;)Et crois-moi, la plupart des gars savent pourquoi ils se sauvent.
@laulau : Je suis pleine de vérités comme ça. ;) Ahahahaha !
@Tattoo : Mais oui, je généralise. Et alors ? Ce n'est pas un crime. Mais merci de me concéder la justesse de mes cas. :-P
Toi, sage ? Oui, oui............ Et si les femmes sont folles. Ben les gars sont cons ! Tiens dans les dents.
Je ne m'alarme pas pour les membres perdus. Mais je me questionne. Et oui, je suis lu, je m'en réjouis et je l'apprécie. :) Surtout quand un vieil "ami" comme toi viens me rappeler qu'il me lit encore en faisant un petit commentaire.
@Yzabel : Ben voilà. Tu as résumé ce que je disais aussi à la fin. Maudit qu'un homme faut leur extraire parfois les mots de la bouche presque de force. Et quand ça fait pu leur affaire, ils se sauvent en silence sans aviser. Ça manque de franchise et de caractère.
@Viv : Honnêtement, je ne sais trop. Étant moi-même une impulsive, je peux difficilement juger là-dessus. Mais ce que je sais, c'est que moi, mon impulsivité me fait dire les vraies affaires. Les gars eux se sauvent avant d'en arriver là.
Et oui, je généralise et je m'en porte fort bien. Tout en étant parfaitement consciente qu'il y a aussi plein de gentils garçons qui savent ce qu'ils veulent. Modèle que j'ai bien hâte d'avoir dans ma vie et dans mon lit ! Ahahahaha !

Anonyme a dit…

drtc@orange.fr:
Tous les exemples cités envers les hommes,je les ai vécu envers les femmes. Alors ne généralisons pas. C'est plus l'inconstance d'un individu que d'un sexe ou d'un autre !

L'impulsive montréalaise a dit…

@Anonyme : Je parle de mon expérience personnelle. Ça ne veut pas dire que je détiens la vérité. Disons juste que j'ai vu plus souvent ce défaut du côté des hommes que des femmes. Mais bon, les femmes ont leur propre défaut.

Oh ! et j'ai essayé d'aller voir l'adresse que tu as mis et ça ne fonctionne pas.

Anonyme a dit…

l'inconstance des hommes?? Tout simplement dans leur gènes :) ils sont fort tout en étant si faible voila tout, seule une femme a le courage de faire face a toute situation, les hommes eux ne sont bon qu'à se servir de leur pénis et fuir ensuite. Cependant les femmes ont un plus grand défaut encore il me semble qui est que de tout temps elle leur ont pardonné et se laissent avoir par leurs belles paroles ...c'est si malheureux mais les hommes il faut bien l'avouer, qui un jours a réussit a ce passer d'eux ?;)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Anonyme : Je ne suis pas certaine d'être aussi catégorique. Certains hommes sont quand même plus qu'un seul pénis bon à fuir. Une bonne majorité. Mais ils ont à mon avis ce réflexe de ne pas être toujours constant. Et oui, il est clair que les femmes ont aussi leur défaut ! Quelques-unes sont bonnes pour chialer, mais très bonasse pour endurer. Mais une chose est certaine, les hommes, on ne veut pas se passer d'eux. Pas moi en tout cas. :)

drtc@orange.fr a dit…

bsr impulsive,
avec 8 mois de retard, je reviens ici. domage, car l'adresse drtc@orange.fr avais été suspendue entre-temps. Je confirme mes propos !