samedi 24 juillet 2010

Sondage éclair‏

J'aurais un petit sondage éclair à faire chez lecteurs.

Combien d'entre vous avez un projet de roman, un manuscrit qui traîne, une envie d'écrire un livre ?

Parce que plus je lis des blogues, plus je m'aperçois que la blogosphère est remplie de ces prétentions d'écriture. Et que j'aimerais bien savoir. Si vous voulez bien me parler un peu, me dire... Racontez-moi doucement au creux de l'oreille.

16 commentaires:

ramblings a dit…

J'ai écrit un roman. Un thriller weird-retro-psychosé, y traine quelque part dans une boite. J'le publierai jamais, mais y est là.

Camille a dit…

Dans mon portable, il y a ce projet de chick-lit qui avance rondement considérant le temps que je peux y accorder.

J'ai aussi commencé un recueil de nouvelles il y a quelques mois, mais comme c'est un truc plus sérieux que mon chick-lit, ça avance moins vite. Aucune prétention littéraires dans tout ça, ça a toujours été un passe-temps.

Par contre, le chick-lit, je rêve de le faire publier. Je trouve qu'il n'y a pas assez d'auteurs de ce genre au Québec, et je crois que dans son genre, le mien pourrait avoir sa place sur une tablette de librairie, à côté d'un Sophie Kinsella.

@ Ramblings: Décrit comme ça, ça a l'air cool comme roman. Tu devrais peut-etre tenter ta chance chez un éditeur. Moi je te lirais c'est certain!

Et toi l'Impulsive, mis à part ce roman dont tu nous parles de temps à autre, tu écris ou pense écrire autre chose?

Joanie a dit…

L'écriture, c'est mon truc. C'est ce qui m'a dirigée vers le métier de journaliste, mais c'est né tout d'abord de la création littéraire. Après un atelier, avec un prof inspirant, le projet ne m'a jamais lâché... mis sur pause, mais bel et bien là :)

Caro a dit…

J'ai un genre de Harlequin de quelques pages d'écrit.

Penny Lane a dit…

Personnellement, l'écriture comme projet sérieux, c'est pas vraiment mon fort. J'écris pour moi, pour quelques amis qui aiment mon humour, pour rire, pour extérioriser. Pour délirer, pour dire n'importe quoi, pour être fendante, pour être narcissique, pour exagérer et défouler tout ce que je vois dans la vie. Il y a beaucoup de prises de tête quotidiennes qui pourraient être évitées par un texte pondu au bon moment! Mais personnellement, je n'ai pas le feu sacré de l'auteure :P Mis à part quelques poèmes écrits en goguette avec les lettres aimantées de mon frigo, je laisse aux autres les grandes envolées lyriques.

The Green Head a dit…

Bien humblement, j'ai un projet. Je ne sais pas par contre, si j'ai le talent et la patience. Récit très autobiographique...que tellement de gens m'ont conseillé. On verra bien. J'ai environ une 50aine de pages d'écrit.

BL a dit…

Thriller weird-retro-psychosé, projet projet de chick-lit, roman Harlequin, autobiographie... Où te classes-tu là-dedans l'Impulsive? :-)

C'est varié!

Moi j'ai déjà eu un vrai journal intime, et j'étais super assidu. Malheureusement, Word Perfect, que j'utilisais à l'époque, a complètement planté, emportant avec lui le mot de passe qui protégeait le journal. Ça m'a dégoûté du logiciel, de mon projet et de l'idée de recommencer à jamais.

shaton a dit…

Non, je n'y ai jamais pensé. J'écrivais des poèmes quand j'étais enfant mais j'ai arrêté, les filles ne s'y intéressaient pas.
J'ai un double un peu fêlé qui écrit sans arrêt mais bon... tu sais ce qu'on dit des gens qui écrivent trop... qu'il faut les enfermer, tout ça...
Bon, si tu as des questions plus précises, n'hésite pas à les poser. Toutes celles que tu voudras ;))
Sébastien

L'impulsive montréalaise a dit…

@ramblings : Pourquoi ne pas vouloir le publier ??
@Camille : T'es rendue à combien de pages dans ton projet ? Avancée pas mal ou pas ? Et le recueil ?
Moi ? Ben j'ai ce blogue ! :-P Mais plus sérieux, oui, j'ai d'autres idées. Mais rien de commencer. Disons que je travaille vraiment plus sur le roman et ici. Après le roman, je verrai ce que je veux entreprendre d'autre, ce sera quoi mon feeling rendu là.
@Joanie : Les cours de création littéraire, les ateliers s'entend, c'est vraiment génial. J'ai fait mon certificat en création littéraire et j'ai beaucoup aimé. J'avais l'envie d'écrire depuis bien longtemps. Disons que ça m'a replongé dans toute cette passion-là jusqu'au cou.
@Caro : Ahahahahah ! Un Harlequin ! :) Combien de pages ? Tu comptes le poursuivre ?
@Penny Lane : L'écriture n'est pas obligée d'être des envolées lyriques. Mais je comprends ce que tu veux dire. Écrire juste pour le fun et se pencher sérieusement sur un projet d'écriture sont deux choses très différentes. By the way, j'ai jeté un oeil vite et c'est vrai que tu as l'air d'avoir un humour intéressant.
@Green Head : Le talent, c'est relatif tu sais. Si les gens te le conseillent, peut-être devrais-tu le faire. Mais sans nécessairement aller dans un but de publication. Écrire pour soi est aussi un magnifique projet en soi. Sinon, dépasser les 50 pages est un cap critique selon moi... T'es capable. Si tu le souhaites.
@BL : Ahahaha ! C'est vrai qu'il y a de tout ici. Et je sais que j'ai bien d'autres lecteurs qui ont d'autres types de projets. Ici c'est qu'un échantillon.
Moi ? Euhh ! Roman intimiste peut-être ?! Sinon, je dirais un truc brutal, dépressif et très sombre. J'adooore écrire ça.
Vraiment chiant pour ton projet de journal. Tu devrais recommencer tu sais. Faut pas laisser une machine t'avoir à l'usure. :-P
@shaton : Ahahahaha ! Un double un peu fêlé. Ça fait psychotique ton affaire. Et non, je ne crois pas qu'il faille enfermer les gens qui écrivent sans arrêt... sauf s'il y aurait d'autres raisons que leur écriture compulsive pour le faire.

Camille a dit…

Wow!! Il est question de quantité ici! Ihih!! En terme de pages, je sais pas, vite comme ça, je dirais une centaine en tout et pour tout. J'écris d'une drôle de façon. Tout d'abord j'imagine l'histoire, dans son ensemble. Puis les situations, anecdotes et différentes scènes. Je note tout ça comme un plan de travail. Ensuite, j'écris certaines scènes, dialogues ou descriptions autour desquelles je vais fignoler pour arriver à un chapitre. Comme j'enregistre tout ça sous des fichiers différents classés dans un même dossier, tu comprends qu'il me soit difficile de dire à combien de pages je suis rendue exactement. Mais bon, on est loin d'un produit final prêt pour l'impression puisque lorsque j'aurai pas mal fini de fignoler les chapitres individuellement, je devrais relire et arranger le tout pour que ça se suive. Je sais je sais! Je me complique la vie! Mais je m'y retrouve tout de même.

Pour le recueil de nouvelles, j'en suis aux grandes lignes, aux titres, et de petites brides brouillons. Aucune n'est encore assez finir à mon goût. Projet de loooonnggguuee haleine qui vise surtout à m'occuper les soirs d'ennui.

shaton a dit…

Rassure-toi, je ne fais pas dans la psychose mais dans la trope...
Tu sais où aller pour savoir quels sont mes projets littéraires ;-))

L'impulsive montréalaise a dit…

@Camille : Je sais, je sais.... Je suis curieuse ! Héhé ! Je voulais juste en savoir un peu plus. Vu que tu en parles souvent. Et franchement, je te trouve bonne seule avec un enfant d'avoir le temps d'écrire ! Et oui, tu te compliques la vie ! Ahahahaaha ! Mais si ça te va : go for it !!!

Luc Pierre (dit le salaud) a dit…

J'ai écrit un recueil de nouvelles inspiré de mes histoires de cul. Ça raconte un peu comment je suis devenu salaud. Pis je te jure qu'un jour, tu vas l'acheter en librairie. Ça va décaper en maudit...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Luc Pierre : Pourquoi acheter ce que tu me donneras et dédicacé en plus ?? J'ai hâte d'être décapée.

Viv a dit…

J'ai commencé plusieurs "romans" depuis le secondaire, qui ont fini par prendre le bord de la poubelle parce que je trouvais ça trop mauvais. J'ai un projet actuel de roman en cours, mon plan est pas mal complet, mais je n'ai pas grand-chose d'écrit, un chapitre tout au plus et une autre scène. Et j'ai cet autre projet qui me trotte dans la tête mais que je n'arrive pas à mettre sur papier parce qu'encore trop délicat pour moi... Quant à la publication, on verra bien!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Viv : Ne jette rien. On ne sait jamais quand ça pourrait être recyclé. Je te souhaite que le début d'écriture de ton projet de roman se passe bien. Et l'autre, l'autre, tu le feras bien quand tu seras prête.
Et pour la publication, ce n'est pas toujours un but en soi. Moi, je l'ai. Mais écrire peut aussi être satisfaisant même si le but de publier n'est pas là. Chacun ses aspirations.