vendredi 30 juillet 2010

Nos idoles‏

Si on me demandait qui sont mes idoles, je crois que j'aurais deux réponses. Deux réponses que vous trouveriez sans doute étonnantes. Oui, bien entendu, il y a des écrivains que j'admire. Des livres que je leur jalouse. Mais mes idoles ne sont pas des écrivains. Parce que mes idoles, je les aime pour autre chose. Pour des qualités qu'ils ont, des tempéraments spécifiques.

Le premier serait Kurt Browning. Le patineur artistique. Celui-là, je l'aime pour sa passion, la passion qu'il a de son métier. Ceux qui aiment ce sport l'auront constaté. L'homme est talentueux certes. Mais son plus grand talent est qu'il s'amuse dans ce qu'il fait. Il a fait de son métier une joie. On ne dirait pas que ce qu'il fait est exigeant. Ce qu'il fait est juste prétexte à s'amuser et à profiter de la vie. C'est sa facilité au bonheur que j'aime. Peut-être tout cela n'est-il qu'illusion. Mais c'est que j'ai déjà ressenti en le voyant patiner.

Le deuxième serait un autre sportif. Michael Schumacher. Un tout autre sport comme vous pouvez le constater. En lui, j'aime d'autres qualités. J'aime son talent (indiscutable) et j'aime son air fendant, son tempérament frondeur. Il a du chien, de la gueule, il fonce dans le tas et affiche ses couleurs. Oui, ce n'est pas tout le monde qui aime ce caractère un peu baveux. Moi j'y vois surtout une détermination. Une envie d'aller plus loin et de repousser ses frontières.

Je crois qu'en se demandant qui sont nos idoles, bien souvent, on réalise certaines choses sur nous. Surtout en observant pourquoi on les aime. D'eux, je retiens que je veux m'amuser dans la vie et me foutre de l'opinion des gens qui n'ont pas d'importance pour moi. Mais vous, dites-moi, qui aimez-vous ? Pour quelles raisons ?

17 commentaires:

Jenn a dit…

Euh... juste pour te dire que le nom de ton premier idole est BROWNING et non Browing... ça part mal côté idole hein si tu ne connais pas son nom (et là tu me diras sûrement qu'il s'agit d'une erreur de frappe...) ^^ou p-e ne voudras-tu pas le changer ?!?

The Green Head a dit…

Je me lance spontanément ...
Alors je dirais Hubert Reeves pour la grandeur de son âme. Malgré ces connaissances et ses capacités intellectuelles surprenantes, il a cette espièglerie et cette étincelle qu'on retrouve chez un enfant. Il semble avoir compris que dans la vie, faut pas trop se prendre au sérieux quand on est une poussière dans l'univers.

Ensuite, le Dr. Gille Julien, Pédiatre social. Je suis renversée par tant de bonté et de soucis pour les moins bien nantis. Son amour du prochain, me fait vibrer très fort. Il est en partie responsable de ma réorientation scolaire. Sa détermination et son sérieux me motive!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jenn : Oooohhh ! quelle erreur de frappe impardonnable. Car oui, c'est ce que c'est. C'est pourquoi je me suis empressée de la corriger. Merci ! Je te pardonne alors de ne pas répondre à la question. :-P
@Green Head : J'aime beaucoup ce choix du D. Julien. Il est vraie que sa bonté et sa détermination sont très inspirantes.

ramblings a dit…

Gilles Kègle, infirmier de la rue, pour se dévouer corps et âme envers ceux pour qui la plupart des gens éprouvent un dédain, voir un mépris profond, ou même du dégoût. J'ai jamais, de ma vie, rencontré une personne aussi bonne.

L'impulsive montréalaise a dit…

@ramblings : J'ai lu sa biographie. C'est vrai que cet homme-là a eu une vie vraiment particulière. Et sa bonté... Mais tu l'as rencontré ???
À vous lire toi et Green Head, je feel superficielle. Héhé ! Mais bon, des modèles inspirants, des idoles, j'en ai d'autres.

Marie a dit…

Je vais dire mon père. Ben oui...

C'est la personne la plus intelligente que j'ai rencontré dans ma vie. Vraiment. Et j'ai la chance de le côtoyer quotidiennement, de discuter avec lui, d'apprendre à ses côtés.

Si j'arrive à devenir la moitié de ce qu'il est, je serai comblée.

ramblings a dit…

J'ai fait du bénévolat pour la fondation Gilles Kègle... Donc ouais.

T'es pas superficielle. :)

Marie a dit…

Green head: J'ai une amie qui est travailleuse sociale et qui travaille avec le Dr. Julien et je t'assure que l'homme est aussi bon et généreux qu'il le paraît. Cet homme est définitivement plus grand que nature.

BL a dit…

Je suis un peu déçu car je croyais que je serais dans ton Top 3 d'idoles. Pas grave. Je vais revenir sur ton blogue quand même.

;-)

Saigneur des Anos a dit…

Moi mon idole, c'est Guy Hemmings, le champion de curling. Sa façon de lancer la pierre, tel un pharisien devant Marie-Madeleine, avec son petit sourire moqueur, et dans son regard toute l'intensité de ce sport extrême, me rend tout chose !

http://archives.radio-canada.ca/sports/plus_sports/clips/3690/

Sinon, j'aime aussi Mao (même s'il a eu moins d'impact sur le monde que Guy Hemmings) pour toutes les générations qui ont été inspirées par son Petit Livre Rouge.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Marie : C'est une très belle réponse. Je te souhaite d'arriver à devenir le plus possible qui tu veux.
@ramblings : Chanceuse va ! :)
Mais non, je sais bien que je ne suis pas superficielle. Héhé ! Mais j'y allais dans le léger avec mon sujet. Et les réponses sont fort inspirantes. En général.
@Marie, bis : ton amie est privilégiée. Et c'est bon de savoir que l'image correspond à l'homme.
@BL : Ben je n'ai nommé que deux personnes... Ça te laisse une chance. Contente que tu choisisses de revenir faire ton tour quand même. :)
@Saigneur : Tu sais, si tu veux mettre un côté niaiseux à tout ce que je dis et dans tes commentaires, tu as droit. Mais je vais continuer à en effacer certains. Tu comprends bien que je suis quasi certaine que tu es l'anonyme. Je ne vois pas ton intérêt à faire tout ça... Mais bon !

Viv a dit…

Je ne suis pas du genre à idolâtrer des gens... J'apprécie l'effort, la persévérance de plusieurs personnes, qu'elles soient connues ou non, mais si tu me demandes de te nommer un nom, je trouverais ça difficile. Toutes ces personnes qui se dévouent quotidiennement pour aider autrui, les gens dans le besoin, elles me touchent beaucoup par exemple. Peut-être est-ce une déformation professionnelle, mais on est définitivement une minorité dans la société qui décide de se consacrer aux autres, que ce soit dans le cadre de notre travail ou bénévolement, donc je leur lève mon chapeau.

The Green Head a dit…

@Marie: Merci ! Ça confirme l'idée que je m'en faisait et ça appuie un argument que j'ai eu dans une conversation hier à son sujet (et celui de son oeuvre).

shaton a dit…

Je suis souvent marqué par des gens que je rencontre, des personnes de mon entourage... et donc il est inutile que je te les nomme car tu n'en as (sûrement) jamais entendu parler.
Sinon j'admire beaucoup Théodore Monod, autant pour sa philosophie du monde que pour sa manière de la transmettre à ses semblables humains. Il n'est pas nécessaire d'être chrétien pour apprécier ses messages. En revanche, il ouvre l'esprit et invite à la tolérance, la méditation et le respect de toute forme de vie.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Viv : Je suis d'accord avec toi qu'il y a bien des héros inconnus. C'est ce qui fait que la planète va un peu moins mal qu'elle pourrait aller. Tu fais quoi déjà exactement comme boulot ?
@shaton : Idem qu'à Viv. Chaque personne qui amène son apport à la planète peut être source d'inspiration pour l'entourage. Quant à ce Monod, je ne le connaissais pas.

Viv a dit…

Je ne travaille pas encore dans mon domaine, j'achève un bacc en travail social. Je commence mes stages en septembre!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Viv : Je te souhaite que tes stages soient à la hauteur de tes attentes et enrichissants.