samedi 3 juillet 2010

Ce regard

Je suis un peu saoule et je viens de penser à ce regard. Ce regard.

Je ne sais pas si je devais le voir. Tu fermais tout juste la porte. Tu me regardais. Et à la dernière minute, je me suis retournée. Et tu avais ce regard. Qui m'aurait fait pleuré. Qui, je le savais, s'adressait à moi. Un regard à la fois de pitié et de tristesse. Un  peu d'envie aussi. Un regard que je n'aurais pas dû surprendre probablement.

On dit souvent qu'un regard vaut mille mots. Mais le tiens en valait beaucoup plus. Deux yeux qui dévorent la vie, l'avale toute entière et me la recrache toute palpitante et malheureusement trop sincère.

Je déteste tes regards. Ils me font toujours trop faire ce qu'ils veulent. Et ils veulent plus qu'ils ne devraient exiger. Ils veulent plus que tous les non-dits et les tristesses. Et sûrement, le pire, ils ne veulent rien.

Dans ton regard, je vois des choses. Mais qui me dit que je les interprète bien ? J'aimerais savoir. Mais je sais que la connaissance risque de me faire plus mal encore. J'oublie trop. J'oublie tellement trop que je ne suis qu'une petite brise légère dans ta vie. Le temps n'a pas été en notre faveur. Je suis arrivée trop tard.

Tu as eu ce regard. Deux yeux qui transpercent. Et moi qui meurs.

3 commentaires:

laulau a dit…

Tu écrit bien quand tu est soule hihihihi

C'est trop vrai l'histoire du regard !!!!

Jel'ai vécu et quelque fois le vis encoreee ..

Camille a dit…

T'avais raison, pas une raison pour faire des fautes d'orthographe! ;-)

C'est vrai qu'un regard ça dit souvent beaucoup. Je vais justement en affronter un ce matin. Le même que je revois chaque deux semaines. Peu de mots mais tellement de non dits. Pas moyen que vous vous parliez un peu?

L'impulsive montréalaise a dit…

@laulau : Ahahahah ! Je crois bien que oui. Je dois juste effacer quelques fautes de frappes ici et là. Mais ça va.
Quant aux regards... Le regard. Je le vis trop souvent.
@Camille : Exactement. Pas une raison. Faut juste taper plus lentement.
Il y a tellement de non-dits dans le monde. Je ne crois pas que ce serait utile de mettre des mots ds cette situation qui me préoccupe. Malheureusement.