jeudi 8 juillet 2010

Les brumes roses

J'en ai un peu marre d'entendre les gens confondrent coup de foudre et amour. En fait, beaucoup marre. Surtout les filles. La plupart du temps. Elles sont les pires dans ce petit jeu. Elles rencontrent un beau jeune homme, qui leurs scie les jambes et voilà qu'elles sont "en amour". C'est de l'attirance, mesdames. Rien à voir avec de l'amour. Tout à voir avec une montée d'hormones, avec du désir, avec l'instinct de reproduction qui reconnaît un mâle alpha. Rien de rien avec l'amour.

Parfois, je me dis que ce sont toutes ces histoires ridicules dont on nous abreuve. Roméo et Juliette par exemple. La meilleure illustration de quelque chose qui n'est pas de l'amour. C'est une montée d'hormones, entre deux adolescents qui plus est, et ça ne dure que quelques jours. Ça s'appelle tout au plus une forte attirance. Si vous voulez une vraie histoire d'amour, il faut plutôt penser à Cyrano. Lui l'aura aimée sa Roxane, de toute son âme et de tout son coeur pendant des années. Bon, l'histoire se termine plus ou moins bien. Mais l'amour y est beau. L'amour y est présent. Contrairement à cette petite historiette d'attirance de Roméo et sa Juliette. Comprenez-moi, je ne nie pas la beauté de l'histoire pour celles qui l'aiment. Je dis juste qu'il faut savoir nommer les choses par leur nom.

Combien de filles sinon ai-je connues ? Des petits coeurs d'artichaud qui tombaient "en amour" à répétition et en deux temps, trois battements de coeur. Pour les yeux d'un beau à qui parfois elles n'avaient même jamais adressé la parole. Et de se languir, de se lamenter sur l'ennui de leur âme, sur l'amour de leur coeur. Pour quelque chose qui ne s'appelle qu'un peu d'hormones. Rien de solide, juste un truc qui se détruira au prochain coup de foudre. L'amour, c'est plus que ça. Il lui faut du temps, de la patience et de l'ambition pour croître. Et un jour, il est là. Comme une fleur qui aura poussé. Dans le creux de notre coeur. Alors, de grâce, cessez d'appeler ces jambes molles depuis 3 jours, de l'amour. Attendez un peu qu'il prenne sa vrai mesure avant de rebaptiser ce qui était au départ une attirance et rien de plus. Sortez de vos brumes roses d'adolescentes. Sortez-en de grâce !

10 commentaires:

Juju a dit…

J'ai ri en lisant ton texte, parce que je m'y suis un peu reconnue, je dois l'avouer... Surtout lorsque j'avais entre 13 et 15 ans... Je crois que presque toutes les adolescentes tombent en amour de cette façon au moins une fois dans leur vie!!! En tout cas, cette "magie" là est passée aujourd'hui, parce que de toute façon, un coup de foudre, ça ne dure pas. Enfin, pas pour moi!!! ;-) Bonne journée!

Alexandra a dit…

J'ose espérer que ce n'est pas le cas pour tout le monde! Avec mon mec, ça vraiment été un coup de foudre.. J'avoue qu'au début j'étais sur les breaks, je me disais aussi que c'était mes hormones, je capotais pour rien, fallait que je me calme mais j'y arrivais vraiment pas. Finalement, le coup de foudre s'est transformé en amour. Ça n'a pas pris beaucoup de temps, j'ai su que c'était le bon, et il a su que j'étais celle qu'il lui fallait.
J'ai jamais vraiment eu ce trip là, même étant plus jeune de tomber en amour avec le premier venu. Mais je l'ai vu souvent avec des amies et moi non plus j'ai jamais compris ça. Je pense aussi que l'amour se développe avec le temps, tout en apprenant à se connaître.
J'ai même eu un plaisir mesquin, quand ces filles-là, après être sorti tout au plus deux semaines avec le gars, retombaient de leur nuage et se rendaient compte que c'était vraiment juste un kick.
Peu importe, je crois sincèrement que l'amour vrai existe et je te le souhaite. Comme à toutes celles qui se sentent seules.

La Heartbreaker a dit…

Je pense comme Alex... le premier chum qeu j'ai eu je l'ai rencontrer dans une soirée et il m,as tout de suite fait fondre... mais pas comme un petit kick de secondaire... c'était vraiment un coup de foudre puissant qui a donné une des plus belles relations amoureuses que j'ai eu... encore aujourd'hui on s'entend à merveille et on s'entend pour dire que ce sont de très bon souvenirs!

Il faut seulement faire la différence entre un kick et un vrai coup de foudre, selon moi!

Chill-Vie a dit…

Je ne crois pas que l'on puisse jauger qu'est ce qui est ou non de l'amour pour une autre personne. Nous avons tous une perception différente de l'être à aimé (heureusement) ce qui implique selon moi que nous aimons tous différemment.

Je dois dire que j'ai aimé plusieurs hommes certaines de ces amours étaient intenses passionnelles charnelles. D'autres ont été moins charnel mais quand même intense. D'autres ont tintées ma vie amoureuses à jamais

Bref j'ai aimé au moins 5 fois jamais la même façon jamais moins ou plus juste pas de la même façon. Une chose est certaine ça m,a fais remonter pleins d'images et fais sourire d'écrire ce commentaires :-)

Sam (n.f.) a dit…

Je suis vraiment en accord avec toi. J'ai vécu des coups de foudre et l'amour. Les coups de foudre ont été forts au début, mais ça s'est vite estompé. L'amour, lui, a pris du temps à se pointer, ça s'est fait graduellement, mais je peux dire qu'il est vraiment différent. Il est tellement plus fort. Il va beaucoup plus loin, la relation est solide.

Mais comme dit Chill-Vie, la perception est différente pour tout le monde. Dans mon cas, les coups foudre n'étaient qu'une tempête d'hormones d'adolescente!

shaton a dit…

Mince, je te trouve très sévère. Nous avons tous besoin de croire que c'est de l'amour même quand ce ne sont que des hormones. C'est comme ça que l'espèce se reproduit le mieux... ou prend juste son pied avec un maximum d'efficacité :))

A moins que...
Moins que...
Que tu ne sois sévère qu'avec toi-même...

Marie a dit…

Je ne dis jamais que je suis en amour quand je craque momentanément pour un gars. Je suis de celle qui pense aussi que l'amour s'installe avec le temps et surtout avec la connaissance de l'autre. Par contre, je dois avouer que je suis friande de ces sensations fortes et éphémères, de ces jambes molles et bien souvent ça s'est transformé en amour avec le temps.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Juju : Ahahahahah ! C'est clair que l'adolescence est une période particulièrement propice à ce genre d'amours compulsifs.
@Alexandra : Effectivement, il se peut qu'un coup de foudre tourne à l'amour. Mais on semble d'accord sur le fait que le coup de foudre n'est pas grand chose en soi. Que ce n'est pas de l'amour. Mais oui, en attendant un peu, ça peut le devenir.
Aaaah ! C'est gentil ça. Oui, sûrement que l'amour vrai existe. Héhé !
@La Heartbreaker : Ne crois-tu pas justement que la différence entre le vrai coup de foudre et le kick est que le coup de foudre durera... et donc deviendra de l'amour ? Je ne suis pas certaine de croire au coup de foudre. Mais il est certain que quelqu'un qui nous attire dès le départ et avec qui on débute une relation, peut éventuellement devenir une belle histoire d'amour.
@Chill-Vie : Je ne juge pas vraiment les styles ou sortes d'amour. Juste les gens qui n'attendent que 2 ou 3 jours pour se déclarer en amour avec quelqu'un qu'ils connaissent à peine. Mais bien entendu, il y a plusieurs sortes d'amour...
@Sam : C'est vrai que chaque personne est différente. Mais comme tu le dis, l'amour qui s'inscrit ds le temps est plus fort, plus solide. Mais il faut bien qu'il commence quelque part.
@shaton : Sévère, cynique... Ce que tu voudras. Je suis une fille salement romantique, mais ultra cynique. Contradictoire. Mais complètement vrai.
@Marie : Aaahh ! mais je suis tout à fait d'accord. Les jambes molles, le coeur qui bat, l'attente d'un signe de l'autre. Tout paraît plus fort et plus beau. Et on sourit comme une idiote. Mais comme tu le dis, ça peut être momentané. C'est en attendant qu'on saura si ça évoluera.

Caro a dit…

J'aimerais connaitre l'amour le vrai.
Je me revois adolescente lorsque mon premier chum m'a quitté, j'ai dis à mon père que j'allais mourrir tellement ca faisait mal.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Caro : J'aimerais bien aussi le connaître, l'amour, le vrai...