mercredi 4 août 2010

Un milieu bien étrange (2e partie)‏

Vous avez possiblement lu ceci. Mais je ne crois pas que le sujet soit épuisé. Car la blogosphère, avouons-le est un monde fascinant en soi. On suggérait dans les commentaires de faire une étude sociologique et je crois bien qu'il y aurait matière. Qu'en dire de plus alors ?

Et bien que je ne comprends pas trop ce principe de gang qu'on peut parfois observer ici. J'aime, je lis. Je n'aime pas, je ne lis pas. Bon, d'accord, si je confesse, il m'arrive parfois de lire même quand j'aime un peu moins. Parfois, c'est de la curiosité, parfois, c'est les personnes derrière les mots qui semblent intéressantes et parfois, je suppose qu'on peut dire que ça s'approche du masochiste. Mais je l'assume et je ne vais pas me mêler aux commentaires si le sujet abordé ne m'intéresse pas.

Car c'est autre chose ça, cette facilité que certaines personnes ont à dire des bêtises, des absurdités et disons-le, à bitcher gratuitement des blogueurs. Dans quel intérêt ? C'est ma seule question, quel intérêt ? Puis, l'autre jour, j'y pensais et j'ai eu un début de réponse. Quel autre endroit y a-t-il dans le monde où l'on peut attaquer quelqu'un anonymement et sans recevoir de conséquences quelconque ? Le web. Oui, bien sûr, l'attaque ne soulage pas autant que des insultes en personne ou une bataille dans le fond d'une ruelle (guessing... parce que je ne fais pas ça), mais ça doit soulager quelque part je suppose. Faire un peu de mal gratuitement. Parce qu'on est écoeuré d'être victime. Aucune idée si ma ''supposition'' a un minimum de sens. Mais c'est bien la seule que j'ai pu trouver.

Par ailleurs, là où il y a des méchants, il y a des gentils. Et là où il y a des méchants et des gentils, il y a des stars. Car tout le monde le sait, plus on est aimé, plus on est détesté. Et le web étant un média comme une autre, les stars s'y démarquent comme partout ailleurs. Je ne les nommerai pas, je ne vous nommerai pas, mais vous savez qui ils sont, vous les connaissez. Mais qu'est-ce qui fait qu'un blogueur est plus populaire qu'un autre ? Et non, ce n'est pas toujours la qualité de son blogue. Si c'est votre réponse, vous êtes un peu naïf. Oui, certains blogues sont aimés pour leur qualité. Mais d'autres le sont pour une multitude de raisons. Parce que le contenu est choquant, parce que le blogueur fait la pute, parce que le sexe, ça vend, parce que le blogue dure (combien d'éphémères partout ici ?).... Des raisons, il y en a plein. Autant que de stars !

Vraiment, plus j'observe la blogosphère, plus j'ai l'impression que ce n'est qu'un des nombreux microcosmes de notre société. Mais en même temps, la blogosphère n'est-ce pas comme les blogueurs ? En ce sens que plus on a l'impression de les connaître, plus on peut se tromper ? Car oui, c'est bien là son point le plus fascinant, ici, on a l'impression de connaître les gens, mais au fond, on ne connaît qu'un écran qu'on consulte dans son salon...

18 commentaires:

Sednah a dit…

Le bitchage en soulage plusieurs. J'ai une réputation de crinquée, alors que comme tous le monde, je pète ma coche une fois de temps en temps.
J'imagine que ça ne plait pas.

Mais ma pause fait du bien..je reviendrai un jour!

L'Ermite à Montréal a dit…

C'est vrai qu'il y a des gangs dans la blogosphère. C'est même flagrant. Si tu as le malheur de faire un commentaire mal placé et bien tu te retrouves avec une meute contre toi. Il y en a plusieurs qui se voient dans la réalité et on dirait parfois qu'ils ne sont pas intéressés par un(e) nouveau(elle) bloggeur(se) qui veut commencer à commenter ses billets. Et on dirait même qu'ils éprouvent un certain plaisir malsain à faire comprendre aux autres que eux ils sont spéciaux parce qu'ils se connaissent. C'est sûr et certain que je fais partie des gens qu'on bitch parce que quelqu'une de connue ne m'aime plus trop trop à cause d'un commentaire. Pourtant je lui faisais seulement remarqué qu'elle virait tout au sexe depuis quelque temps et que c'était moins l'fun à lire. Il nous faut faire attention, mâcher nos mots et ne pas toujours dire ce qu'on pense sinon nous n'aurons plus de lecteurs(trices). C'est comme dans la vraie vie, il faut parfois licher des culs si on veut être aimé, lu, commenté... Ce qui me dérange le plus c'est d'être une abonnée fidèle, de lire tous les billets avec intérêt, de commenter avec délicatesse et que l'autre à l'autre bout ne daigne même pas y répondre. Comme si l'autre baissait la tête à notre passage, un peu comme si nous étions des sans-abris qui demandent de l'argent aux passants. Ça fait royalement chier! Y'en a qui se prennent aux sérieux pas pour rire ici. Y'a des tonnes et des tonnes d'écrivains(es) en herbe qui attendent d'être publié(e)s. Ça me fait bien rire leur prétention. Et oui, c'est comme dans la vraie vie!

Camille a dit…

Ayoye! Ou bien je suis naïve, ou bien je ne vois pas clair, mais j'ai pas l'impression tant que ça qu'il y a des gangs. Bien sûr certaines personnes se connaissent, j'en connais moi-même certaines en chair et en os, j'aime ou j'aime moins certains blogues, mais de là à poser un jugement formel sur qui que ce soit!?! Ouais.. peut-être bien que je suis naïve, ou bien que je ne vois pas clair, mais même dans la vraie vie, je suis pas trop du type à bitcher. Les gens que j'aime moins, je les évite, même chose ici, si un blogue ne me plaît pas, je ne le lis pas. Quant à aimer ou non qui se cache derrière le blogue, ça c'est une toute autre histoire. Faut pas uniquement se fier aux écrits de quelqu'un pour s'en faire une idée.

SP4M: a dit…

J'ai même pas l'impression de faire partie d'une gang et je ne comprend pas trop non plus. Je dirais plutôt, des fans. On en a tous. Des lecteurs fidèles au poste, toujours là pour t'encourager en laissant leur petit grain de sel en commentaire. Mais des gangs ? Pour avoir rencontrer beaucoup de blogueurs et d'y être très présent, je réitère mon point de vue à ce sujet.

Un blogue c'est tromper, car tous ce qu'on connait de la personne c'est-ce qu'elle partage par écrit. Vrai ou fiction, qui sait ? En plus, on ignore tout le non-verbal qu'un corps dispose en communication. Un rire, un air, un regard, un geste de la main... ça peut jouer pour beaucoup lorsqu'on apprend à connaitre une personne. Et pour tout les sarcastiques de la planète, le non-verbal est PLUS qu'important à mon avis. Mais j'avoue, c'est un beau sujet à attaquer... c'est fascinant.

En ce qui a trait à la popularité d'un blogueur, l'originalité joue pour beaucoup... du moins, je dirais que mon blogue l'est principalement à cause de ça. Mais je perd des points pour la qualité, bref ! Je trouve toutefois que la qualité d'un blogue comme le tiens a plus de mérite que le miens. Ceux qui ne le voient pas, ne mérite pas ta reconnaissance :P

SP4M: a dit…

P.S. Je crois que c'est le commentaire le plus pertinent que j'ai écris depuis un bout... merci pour ça ;)

L'Ermite à Montréal a dit…

Je sais pas trop pourquoi mais je sens que je suis à la veille de me faire ramasser pour mon commentaire ici. J'aurais peut-être donc du me la fermer. J'attends. Je vais perdre des points, c'est presque sûr. J'ai presque peur! ;-)

Marie a dit…

Je ne dirais pas qu'il y des gangs à proprement parler, mais comme dans la vie réelle, certaines personnes ont des affinités avec des gens et moins ou pas avec d'autres. Ça donne des regroupement, oui, mais je ne crois pas que ces derniers soient hermétiques.

Miss Candy a dit…

J'ai été un bon moment n'être qu'une simple lectrice. La blogosphère, je l'ai observée à distance, sans m'y impliquer, et oui, il y a des cercles qui se forment. C'est le même principe que les réseaux sociaux. On se promène de blogue en blogue à partir du blogroll des autres. Ce sont souvent les même personnes qui commentent les mêmes blogues, et quand on n'en fait pas partie, de ce cercle, on se sent presque déplacé de commenter.
Pas que ça soit volontaire de créer cette impression. C'est juste là, c'est comme débarquer au milieu d'amis d'enfance, parfois, c'est inconfortable.

@L'Ermite à Montréal: De façon général, je suis plutôt d'accord avec ton commentaire. C'est comme dans la vraie vie, sinon pire, parfois. L'anonymat donne une liberté à certains qu'ils ne se seraient pas permise dans la réalité.

shaton a dit…

je suis plutôt d'accord avec ton analyse ;))
Mais d'un autre côté, je crois qu'on peut dire tout et son contraire de la blogosphère, impossible de savoir si ce qu'on en dira sera sociologiquement juste ou non. Parce qu'elle est constituée d'humains disparates se présentant sous la forme d'images et de textes parcellaires...
Alors il faut se détendre, ce n'est que la blogosphère. Comme partout ailleurs, il ne faut rien attendre des autres pour ne jamais être déçu. Toutefois, il y a parfois du bonheur à côtoyer les inconnus.

Patty a dit…

Des gangs? Hein? Honnêtement, je dois tellement pas être dedans parce que je ne comprends rien de ce que tu as écrit! (Je veux dire, je comprends,c'est super bien écrit, mais je ne le sens pas comme ça, ça fait un peu highschool les gangs, non?). haha ;) Puis il y a longtemps que je ne crois plus aux méchants et aux gentils, les scissions bien/mal sont tellement réductrices et il y a toujours deux côtés à une médaille. Il n'y a pas de gentillesse absolue et tant mieux! :) Nous sommes des êtres fondamentalement paradoxaux. Par exemple, tu dis que tu n'aimes pas bitcher, mais tu mentionne tout de même que certains bloggueurs sont des stars parce qu'ils font la pute, que d'autres disent des bêtises ou qu'ils sont connus simplement parce qu'ils sont choquants...Évidemment ton blog est populaire et tu ne t'inclus pas dans ces blogs dont le contenu n'est pas de qualité...(Tellement pas un reproche, je fais juste pointer le paradoxe que je trouve fondamentalement sain)

Anyway, je crois à quelque chose comme une libre-pensée, du moins son exploration, et c'est ce que j'aime voir dans certains blogs qui ne sont pas nécessairement "populaires" au sens du nombre de commentaires laissés... à chacun ses stars! :)

Noisette Sociale a dit…

Le principe de gang est tout relatif. J'avais lu à quelque part que la durée moyenne d'un nouveau blogue est d'environ 3 mois.

La blogosphère est tellement vaste que parfois, on a l'impression qu'il n'existe qu'une seule grosse clique bien en vue... jusqu'à ce qu'on "rencontre" quelqu'un d'une contrée lointaine qui ne connaît personne à qui on fait allusion.

Je me tiens de plus en plus loin des blogues à vocation personnelle (sauf certaines exceptions) où je suis incapable d'identifier la personne qui est derrière l'écran. Parce que c'est souvent dans ces coins plus obscurs que la méchanceté et les ragots font rage. Je comprends très bien les raisons qui peuvent pousser quelqu'un à rester anonyme mais j'ai trop vu souvent que c'était un prétexte pour répandre du fiel inutile.

Évidemment que nous, blogueurs à visage découvert, on potine aussi. :) Mais c'est inévitable dans un microcosme comme celui-ci.

Pour savoir ce qui fait qu'un blogue est plus populaire qu'un autre, il y a un ensemble de facteurs qui causent ça. Personnellement, je sais que j'ai un bon trafic parce que ça fait longtemps que j'y suis, je pense que j'ai une bonne plume et surtout, je prends soin de répondre à tous et chacun et de façon respectueuse.

C'était mon point de vue et ça vaut ce que ça vaut.

Au plaisir :)

Fuck off a dit…

Je dois admettre que oui, mon blogue est ''ouvert par principe'', il n'est plus remplis de détails de ma vie sexuelle, de bitching de société et de sarcasme comme autrefois: J'le tiens en vie artificiellement parce que ça m'amuse de garder ''un petit contact''. Oui, j'ai vu des gangs se former, des ''cercles fermés'' et puis quand tu regarde à tout bout de champ tes stats pour voir combien sont passés sur ton site et comment tu pourrais en choquer encore plus... une fille s'écoeure à la longue. C'est ce qui m'est arrivé. J'en ai vu trop de ''moi je te fais des commentaires, fais-moi en sinon j'viens pus''... BOO-FUCKING-HOO.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Sednah : Je ne vois pas en quoi le bitchage soulage. Je me sens plutôt coupable les quelques petites fois où ça m'arrive. Toi, péter ta coche ?? Franchement, je trouve pas. Du moins, quand tu pétes ta coche, me semble que tu attaques pas personne.
Oui, reviens quand tu veux. Ce sera un plaisir de te relire.
@L'Ermite : C'est drôle, je ne trouve pas ça aussi flagrant que toi. Et je ne sens pas nécessairement de méchanceté envers les nouveaux blogueurs. Tk, moi j'aime en découvrir des tous nouveaux, des différents.
Sinon, je ne crois pas qu'il faut faire attention tant que ça à ce qu'on dit. Je dirais surtout qu'il faut faire attention à comment on le dit. Et franchement, je trouve ça positif de faire attention un peu. Comme dans la vie, on ne peut pas se permettre de tout bitcher.
Non, je n'arrêterai jamais de lire quelqu'un selon ce que les autres en disent. Si certains font ça, c'est idiot. Vraiment. S'il y a un endroit où on est solitaire, c'est bien devant son écran. On ne va pas se laisser dicter sa conduite comme ça.
Licher des culs... Bof ! Oui, y'en a qui le font p-être. Est-ce si grave ? Moi j'aime mieux faire comme j'aime, mais chacun ses choix. Et tu sais, ce n'est pas tout le monde qui répond aux commentaires. Moi, j'aime mieux. Puisque je considère le blogue comme un lieu d'échange. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde.
Pour les ambitions littéraires, je ne crois pas que tu me visais. Mais je tiens à dire que je suis confiante. Pas prétentieuse. Mon avis.
Sinon, pour répondre à ton deuxième commentaire, je te dirais que le premier ne m'a pas offusquée. Tu as exprimé une opinion. Par contre, ton 2e commentaires sonne amer. C'est dommage tu sais. Être amère, c'est triste.
@Camille : Ahahahaha ! Non, tu n'es pas naive. Tu sais, je ne les vois pas tant que ça non plus les gangs. Certains les voient pas mal plus. Moi, je m'en contrefous. Je fais mon petit bonhomme de chemin.
Quant à juger la personne selon son blogue, mauvaise idée. Comme tu dis, on ne peut pas juste se fier à ça. Et je trouve ça bien quand je dépasse ça justement. Car il y a certains blogues que je lis parce que je devine quelque chose de la personne qui est derrière et ça me fascine.
@SP4M : Qu'en sais-je ? J'hypothétise (qque chose comme ça là...). C'est vrai que le concept de fans lui est là et bien présent. Et quand quelqu'un nous aime, il est fidèle.
Oui, un blogue, c'est trompeur. J'ai rencontré quelques blogueurs jusqu'à maintenant et on ne m'imaginait pas comme je suis. Parce que justement, il n'y a pas de ton, d'expression, il y a les sujets qu'on choisi d'aborder et les autres qu'on cache. L'humain est plus complexe que des mots.
C'est vrai que l'originalité de ton blogue doit être pour une partie de ton succès. Ça ne veut pas dire que ton blogue n'est pas de qualité parce que sa qualité principale est l'originalité. La popularité d'un blogue est assez complexe. Qu'est-ce qui explique le populaire ??? Ds n'importe quel domaine ?
Je ne sais pas si le miens a plus de mérite que le tiens. Tu te juges sévèrement. Je crois surtout qu'il y a de tous les goûts dans la nature et que tout le monde peut trouver sa place ds notre petit univers web. Mais merci de dire que tu trouves mon blogue de qualité. C'est là un fort beau compliment.
Et pleasure de te faire commenter pertinent ! ;)
@Marie : Tout à fait d'accord sur le fait que rien n'est hermétique. Et puis, gangs ou non, rendu ds son salon, chacun fait ce qu'il veut. En cachette ou en s'affichant.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Miss Candy : C'est vrai que les blogsrolls y sont pour beaucoup dans les formations de ces groupes. Je suppose. Alors je fais ma mauvaise fille et je n'en ai pas ! Héhéhé ! Par contre, si j'aime un blogue, il n'y aura pas de lectrice plus fidèle que moi.
Tu sais, je n'ai jamais senti ce sentiment d'être gênée de commenter quelque part. Mais je figure bien ce que tu veux dire.
@shaton : Je ne détiens aucune vérité. Justement parce que comme tu dis, difficile d'être juste en énonçant quelques opinions sans analyser un peu plus.
Et oui, c'est un bonheur de côtoyer l'inconnu.
@Patty : Ahahahahah ! T'es drôle. De dire que tu comprends rien. Et que ça fait high school. Mais tu as tout à fait raison. Il y a parfois des relent de high school ici je dirais.
Oui, effectivement, il n'y a rien d'absolu. C'est pourquoi tous les blogues que j'aime, je les aime pour des raisons différentes.
Non, je n'aime pas bitcher. Je le maintiens. Mais j'ai l'opinion facile, c'est vrai. Sauf que quand j'énonce une opinion, je me sens capable de la défendre et je me sens capable de l'affirmer et de le dire à la personne concernée. Bon, ok, je ne dis pas que je le fais toujours. Mais je l'ai déjà fait quelquefois. Et ces blogues sur lesquels j'énonce une opinion, ou dont je dénonce un travers négatif, sont souvent des blogues que j'adoooore. Car critiquer ne veut pas dire ne pas aimer pour moi. Malgré tout, je prends ton blâme, je ne suis pas blanche comme neige ! :-P
Sinon, je ne sais pas pourquoi, mais que tu dises que évidemment mon blogue est populaire, je ne suis pas certaine d'être d'accord. Je ne suis fondamentalement pas quelqu'un que je qualifierais de populaire... Est-ce ça qui me fait douter de ce que tu dis ? À tout le moins, je suis capable de dire que je suis aimée ici, mais populaire !? Je ne me sens pas "glamour" comme ceux que j'aurais tendance à qualifier de populaire. Au fond, la popularité, c'est relatif.
Quant à mes lectures, je n'ai aucun problème à lire un blogue qui a 3 lecteurs tout autant que celui qui en a beaucoup plus.
@Noisette sociale : C'est vrai que tout est relatif... 3 mois, hein ? Je ne suis pas surprise.
Ah ! Oui, il y a vraiment des gens qui ne connaissent pas quelqu'un qui connaît quelqu'un ? Héhé ! C'est vrai que parfois ça a l'air petit quand on regarde juste ceux qu'on retrouve partout. Mais des trésors encore cachés, il y en a.
J'aime les blogues à vocation personnelle contrairement à toi. Et c'est comme je disais ci-haut. Ici, il y a de la place pour tous les goûts et des offres pour tous les goûts. Que chacun lise selon ses coups de coeur. Mais effectivement, un blogue personnel est plus susceptible de recevoir un ou deux vilains commentaires.
Ahahahah ! Oui, le potinage est inévitable !!
J'aime bien comment tu expliques ta popularité. J'aime car je m'identifie. Je sais que j'ai une plume de qualité et j'essaie de toujours rester ds le respect. Sauf rares exceptions.
Merci pour ton point de vue !
@Fuck Off : Je ne crois pas que les cliques soient fermées. Je crois qu'il y en a. Mais fermées ?
Ahahahahah ! les fameuses stats. J'aime bien les consulter, mais j'ai décidé que ça ne m'obsèderait jamais. Il n'y a pas que les nombres qui compte.
Choquer.... Oui, c'est populaire ici. Chacun ses choix et ses sujets.
Aahahahh ! En veux-tu une bonne ? Plus que faire des commentaires si l'autre t'en fais, j'ai déjà qqun qui m'a demandé si je voulais devenir membre de son blogue et en échange, elle deviendrait membre du miens. WTF ??????? Jamais.

shaton a dit…

Ce qui est très intéressant avec toi, c'est que toute discussion peut jaillir de toute discussion :-))
Je veux dire par là que tu réponds à tout le monde de façon argumentée et que tes commentaires en sont aussi intéressants que tes messages. Je ne dis pas ça pour te blesser, au contraire, je trouve ça magnifique.
Au moins on discute, même si c'est "par écrans interposés". Et comme tu le dis toi, c'est bien du moment qu'on fait attention à comment on dit les choses, du moment qu'on respecte les autres.
Bien à toi,
Sébastien

L'impulsive montréalaise a dit…

@shaton : Merci beaucoup. C'est un compliment que j'apprécie. Effectivement, je le dis souvent, je trouve qu'ici, c'est un beau lieu d'échange. Alors il faut s'ouvrir et ça donne de beaux échanges.

Jérôme a dit…

Moi ce qui ma fascine le plus, c'est souvent l'espèce de déséquilibre informationnel qui se forme entre le blogueur et les lecteurs. Parfois, je parle à des gens sur le Facebook du blogue et ils me posent des questions que je trouve hyper personnelles. Au début, je trouvais ça quasiment choquant, voir malpoli. Puis je me suis dit que dans le fond, ces gens me connaissaient plus que je voulais me l'avouer, qu'en écrivant comme ça, on accepte de partager une partie de soi et que pour les gens qui lisent, ils ont quasiment l'impression de te connaitre.

Quant au bitchage, je pense que la plupart des bloggeurs aiment être lus, espère l'être encore plus et chacun a la profonde conviction qu'ils sont meilleurs qu'untel ou unetelle qui a pourtant plus de lecteurs. D'où la propension immense à bitcher.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jérôme : Ah ! mais faut s'y faire. On est des vedettes. D'ailleurs, tu m'as inspiré sur ce commentaires-là. À suivre très bientôt. Mais oui, on est des "vedettes" donc le monde pense nous connaître. Rançon de la gloire.
C'est vrai qu'on dirait parfois qu'il y a quelques guerres d'ego sur le web...