dimanche 22 août 2010

Mauvais réveil

Ce matin, je me suis réveillée avec un noeud dans le ventre. Un noeud qui est encore là on dirait. Qui tarde à disparaître.

Ça a commencé par ce voisin qu'on aurait tous envie de tuer. Qui fait du bruit (fort et beaucoup) trop tôt la fin de semaine. Ça a continué par ce gris que je sentais derrière mon rideau. Encore de la pluie. Qui tombe constamment. Puis, il y a eu ce prénom que j'ai vu. Un destin avorté dans l'oeuf. Un autre de plus à ajouter à ma collection de douzaine d'oeufs. Là, c'est ce désir d'aller dépenser. N'importe quoi. Juste pour revenir avec un ou deux sacs dans mes mains et dans mon coeur. Il y a eu le faux espoir aussi. Un faux espoir de petite fille. Une poupée tendue du bout des bras et retirée bien vite.

C'est tout et rien à la fois. C'est rien surtout. C'est un noeud qui coule et qui serre. Ce n'est pas trop nommé. C'est un petit matin où j'ai peut-être mal regardé quand j'ai décidé quel pied poser en premier avant de me lever. Ce n'est pas grand chose et c'est tout à la fois. C'est un peu d'humanité au milieu d'un peu de pluie. C'est un petit matin qui donne envie d'aller se recoucher. Avec un livre à défaut d'un humain. Avec un chat et quelques couvertures.

6 commentaires:

Desi Gori a dit…

Avec un livre à défaut d'un humain... tellement bien dit, tellement touchant... J'ai longtemps connu ces petits matins. Mais je te souhaite qu'un beau matin, ce seront toutes les teintes de jaune derrière ton rideau, aux côtés d'un humain et un livre à la main ;)

La Grande Affaire a dit…

Moi aussi je me suis fait réveillée par un moron qui jouait avec son marteau, à 9h, un dimanche! Évidemment, ça ne lui a pris que 10 minutes, le temps de réveiller toute la rue. Aaaaaargh!

Miss Candy a dit…

Le seul remède à ces matins-là, c'est une journée en pyjama, avec un bon livre, un breuvage chaud et quelques films de filles, emmitouflée dans une couverte.

shaton a dit…

Regarde bien parmi tous tes lecteurs. Y en a plein chez qui c'est écrit "FREE (virtual) HUGS !" :)))
Faute de mieux, nous sommes toujours là.

L'Ermite à Montréal a dit…

Y'a des matins comme ça hélas!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Desi Gori : Oui, je crois que je sais bien jouer avec les mots... Je me souhaite la même chose et te remercie de tes bons souhaits. :)
@La Grande Affaire : Moi, c'est tout l'été qu'ils sont là ces criss là. Je dis toujours qu'ils sont sortis pour l'été quand je les vois pointer le nez dehors en début de saison. Et ils sont bons pour faire du bruit TOUTE la matinée. Arrrgghhh ! Être civilisé, ça se perd on dirait !
@Miss Candy : Comme j'avais déjà passé la journée enfermée hier, je suis sortie. Magasiner. :-o Deux films, une jaquette, une eau de toilette et une épicerie plus loin, me voilà. Sinon, films de filles, ça le fait toujours. Mais je ne bois rien de chaud. J'aime pas les breuvages chauds. Une de mes petites caractéristiques étranges. Héhé !
@shaton : Je ne sais pas si j'ai les meilleurs lecteurs au monde. Mais je ne dois pas en être loin parfois.
@L'Ermite : Oui, comme tu dis. J'ai hâte de voir demain. Disons que si le soleil est là, ce serait déjà un excellent point !