samedi 21 août 2010

L'horloge que je n'ai pas

Parfois (bon, ok, souvent), je suis un peu perplexe.

Perplexe parce que je regarde les filles autour de moi et que je suis différente. Avec une grande majorité d'entre elles. Je n'ai pas d'horloge. Je n'ai pas de tic tac. Je n'ai pas la biologie qui s'active en moi. C'est le silence complet là-dedans. Non, je n'ai pas d'horloge biologique.

Je ne dis pas ça parce que je le regrette. Ni non plus parce que je ne veux pas d'enfant. Ni parce que j'en veux en fait...

Ma réponse quand on me demande si je veux des enfants ? Je ne sais pas. Que ces quatre mots. Ou en fait non. Pas que ces quatre mots. Car quand on a mon âge (29), semble-t-il, on devrait avoir le tic tac qui crie bien fort dans son ventre. Alors, il faut ajouter. Dire pourquoi on doute, pourquoi on ne sait pas. Il faut s'expliquer. Contrairement aux femmes de mon âge, même aux femmes beaucoup plus jeunes que moi, qui elles n'ont rien à justifier lorsqu'elles veulent et/ou font des enfants. Parce que c'est ça, la "normalité". Parce qu'il faut l'avoir l'horloge. Parce que sinon, ben, c'est ça, on est juste différente.

Je l'ai dit... Ma réponse n'est pas non. Mais réellement, je ne sais pas. Ce n'est pas la premier venu qui me convaincra ni une envie d'enfant trop forte qui me fera faire un enfant avec whatever où, dans son dos ou non. Que non. Je dis souvent en farce que si un jour, j'ai un enfant, ce sera probablement à 40-45 ans (quand je serai peut-être une vraie "adulte"). Et là, on me parle des risques bien entendu. Mais, voyez-vous, faire un enfant trop rapidement avec un homme qu'on ne connaît pas et sans être installée dans sa vie, dans ce qu'on veut et attend de son existence, moi, c'est ça que je trouve risqué. Chacun sa façon de voir les choses je suppose.

Alors, voilà, plus je vieillis, plus je tends l'oreille. Mais l'horloge est absente. Aucun tic tac à l'horizon du moins...

8 commentaires:

Miss Candy a dit…

Elle a peut-être simplement du retard. Et puis, qu'est-ce que ça peut bien faire? Pourquoi il faudrait absolument vouloir des enfants, et en vouloir avant 30 ans? Y a aussi toute une question de contexte.

Viv a dit…

Je ne l'ai pas l'horloge moi non plus. Pas que je ne veux pas d'enfants, j'aime ces petits chous, ils m'émerveillent. Mais je n'ai pas ce besoin pressant d'en avoir. Peut-être parce que je me considère encore jeune, mais aussi parce que je me dis que ce serait loin d'être un drame si je n'avais pas d'enfants dans ma vie. Et que ce serait peut-être mieux comme ça dans le fond, pour toutes sortes de raisons. Ce n'est pas anormal moi je trouve, on a chacun son cheminement.

Croqueuse de garçons a dit…

Je suis d'accord avec Viv, on a tous un cheminement différent et c'est Ok comme ça. Rien ne m'énerve plus que les gens qui mettent de la pression aux autres parce qu'à un certain âge ils ne sont pas encore en couple, marié ou parce qu'ils n'ont pas encore de famille. C'est un choix personnel, un choix de couple aussi, c'est pas de leur affaires!

Mais l'horloge, peut-être qu'elle se déclenchera simplement un matin quand tu seras avec la bonne personne et que tu seras prête à faire le saut, ou à ne pas le faire si c'est ce qui te convient.

Marie a dit…

Je n'ai pas vraiment d'horloge non plus... je sais que je veux des enfants. Un jour. Ce n'est pas dans mes projets du tout, en fait je ne sais pas si ça fera vraiment partie d'un projet établi dans un avenir rapproché ou éloignée.

Me connaissant, je pense que ça va plus être par accident que ça va arriver. Un jour.

The Green Head a dit…

Moi je pensais que je ne l'avais pas et une matin, comme dit la Croqueuse de garçons, elle a sonnée. J'ai fait le saut. J'ai peser sur snooze pendant un bon moment aussi. lol

Ce qui est surprenant dans mon cas c'est que jusqu'à ce matin là. Je ne voulais pas d'enfant. Je ne croyais pas être fait pour ça et je trouvais que la vie était trop court (et plein d'autres raisons). Donc, là j'ai le bedon qui veut être rond, autrement que par des bourrelets ! hahahah Mais ça marche pas. Je ne suis pas désespéré, je me dis que la vie s'en chargera, mais y'a une parcelle de moi qui a peur, peur de ne jamais pouvoir sentir la vie dans mon ventre.

Enfin, pour revenir à ce que tu vis, ben il faut vivre TA normalité. Si le Tic Tac n'est pas là et bien soit. Ce que je te souhaite dans le fond c'est que tu sois comblé soit par la maternité ou soit par le choix de ne pas en avoir. On est en 2010 cibole, on se calme le ''dans la vie il faut ...(insérer n'importe quel pression de la société).

shaton a dit…

C'est une question de cheminement personnel, comme disent les autres...
Tout ce que je te souhaite, c'est d'être en harmonie avec ce que tu appelles ton horloge. Je conçois que la pression de la société est parfois pesante. Mais les choses changent, on ne juge plus les non-parents aussi durement qu'avant, j'en sais quelque chose.

Camille a dit…

J'ai beau avoir l'horloge qui sonne depuis cinq ans, je trouve malgré tout que c'est pas une obligation pour toutes les femmes. Moi j'ai toujours voulu des enfants, je me souviens j'avais 5 ans et un petit amoureux à qui je disais que je voulais trois enfants, trois garçons. Ça a toujours été là, je dois être née avec. Mais j'ai des amies qui en voulaient carrément pas jusqu'au matin où elles se sont levées avec cette envie. J'ai aussi d'autres amies qui en veulent juste pas, mais qui trouvent le jugement des autres lourd. Tout ça pour dire de pas t'en faire, chacun ses choix, chacun son cheminement, et oublies cette foutue horloge, de nos jours, les enfants ça se fait à tout âge. Tu es encore bien jeune pour te fixer définitivement sur la question.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Miss Candy : Je trouve ça drôle. Parce que toi, mais aussi plusieurs autres, y allez tout de suite avec l'option du retard. Donc si ça ne se pouvait pas qu'elle ne se déclare jamais... ;) Mais oui, tout est une question de contexte.
@Viv : Je ne dis pas que c'est anormal. Mais c'est différent de la majorité, c'est clair. Et ce n'est pas que je n'aime pas les enfants non plus. En fait, tout comme toi, pour l'instant au moins, je considère que tout est bien comme ça. Sans enfant. On verra bien la suite !
@Croqueuse : En fait, les gens ne me mettent pas trop de pression sur les enfants vu que je suis célibataire. C'est plus sur le célibat la pression en ce moment. Faut pas sauter d'étape. Héhé ! Et effectivement, on verra bien le jour où je serai avec un homme que j'aimerai et qui m'aimera. On verra ce qui nous convient. Avec ou sans.
@Marie : C'est rassurant de voir avec les réponses, et la tienne entre autre, que ce n'est pas toutes les femmes qui veulent absolument avoir un enfant à tout prix. Qui le choisisse.
@Green Head : Ahahahahahh ! ton snooze m'a bien fait rire, toi. Moi, vois-tu, c'est l'inverse. Avant, je disais que j'en voulais. Et maintenant, c'est vraiment un immense je ne sais pas. Je te souhaite ma chère que ton souhait se réalise bientôt. Ce n'est pas la situation la plus évidente. Et oui, on devrait se calmer sur les "il faut" !!
@shaton : Bah ! comme je disais, là, vu que je suis seule, on ne s'essaie pas trop à me juger du fait que je n'en ai pas. Mais c'est certain qu'on sent le besoin d'expliquer le " je ne sais pas" quand la question se pointe.
@Camille : Oui, c'est vrai que je suis jeune. Je vais vieillir avant. Et on verra après. Aahahahhahah ! Et oui, chacun son cheminement et sa vie. Pourvu qu'on y soit bien.