dimanche 24 octobre 2010

Slow en solitaire‏

Ce matin, dans le métro, je dansais. Au début, c'était presque imperceptible. Pas assez pour m'en rendre compte moi-même. Puis, ça a continué. Et j'ai constaté. Et j'ai été un peu gênée.

C'est dommage.

Pourquoi cela devrait-il être mal de bouger doucement sur Can't Help Falling in Love ? Parfois, les ''règles'', c'est ridicule.

Ce matin, moi, j'aurais aimé qu'on m'invite à danser...

20 commentaires:

Camille a dit…

Y'a rien de mal si tu assumes t'sé! Si t'en as rien à faire du monde qui te dévisages, danses autant que tu veux.

conciliabule a dit…

Il n'y a rien de mal à danser en publique, je le fais régulièrement. J'ai même danser le swing avec une charmante demoiselle en attendant le métro sur le quai de la station Beaubien. Le fait que tu danses un slow seule démontre que tu es une romantique dans l'âme et que tu t'es laissé submergé par tes émotions.

Ceux qui te regarde bizarrement ne seront jamais capable de partager ces doux moment avec toi et ton imaginaire. Ceci dit, si tu veux danser, je suis un piètre de danseur, mais j'aime tout de même danser.

Tattoo a dit…

Oui, parfois, les "règles", c'est ridicule. Environ une semaine chaque mois.

MarieNik a dit…

Moi j'aime ça quand je vois quelqu'un danser dans un lieu pas rapport. Ça me fait sourire. C'est tellement mieux que de regarder du monde maussade au regard moche et hargneux. Je t'aurais applaudit!

Marie a dit…

Tu n'as pas à être gênée du tout. Moi, je danse toujours partout et je chante aussi, un murmure silencieux juste assez présent pour avoir l'air tarée, mais je m'en fout complètement. Ce n'est pas de ma faute... c'est la musique qui me fait ça :)

L'impulsive montréalaise a dit…

@tous : Oui, bon, quand même, c'était discret comme danse. Juste un petit balancement d'un côté et de l'autre, les yeux ds le vide, en chantant un peu dans ma tête. :)

@Camille : J'm'assume. Mais cpas une raison pour me faire dévisager. Héhé !
@conciliabule : Danser le swing dans le métro. Ooooh ! J'aurais voulu voir ça. Ça m'aurait tellement fait sourire. Et oui, je suppose que je suis une romantique dans l'âme...
Sinon, je ne sais pas si je suis une bonne danseuse. Je n'ai jamais suivi aucun cours. Mais j'aime bien être sur une piste de danse. D'ailleurs, fait longtemps mon affaire !
@Tattoo : Merci pour ce commentaire hautement pertinent. ;) Lâche pas mon grand ! Héhé ! Vive les lendemains de veille.
@MarieNik : C'est en jasant qu'on se rend compte dans le fond que tout le monde est comme nous. Qu'on a juste envie de danser et d'être joyeux. :) Sans me faire applaudir, j'espère au moins que j'ai fait sourire.
@Marie : Oui, bon... Je penserai à toi la prochaine fois ! Héhé ! Quant à chanter, je le ferais partout si je ne me retenais pas... La musique... :)

shaton a dit…

Tiens, une bonne question inversée : Est-ce que les autres voyageurs étaient gênés, eux ?

conciliabule a dit…

Rien ne t'empêche de danser, même si tu n'as pas suivi de cours. Il suffit d'avoir un bon partenaire qui sait te guider et, surtout, de le laisser te guider. Pour le chant... je viens de chanté Total eclipse of the heart à mon collègue.

L'impulsive montréalaise a dit…

@shaton : Je sais pas. Comme je dis, c'était quand discret mon affaire. J'pense pas !
@conciliabule : Me laisser guider... Si le danseur est capable ! Héhé !
Moi et ma collègue, c'est NOTRE toune de duo quand on se laisse tenter pour en chanter. En français, of course !

conciliabule a dit…

Cela dépend si tu veux te laisser guider ou non. Si tu as la ferme intention de ne pas te laisser guider, alors ça ne marche pas. Si tu acceptes que l'on te guide par contre, c'est une autre chose. Tu auras un peu de difficulté au dépârt, mais après tu va adorer j'en suis certain.

Pour la chanson, je la fait intégrale avec la voix off incluse. Non mais tant qu'a chanter la chanson...

aigueau a dit…

Je rejoins Conciliabule sur bien des points. J'admets en toute modestie n'être capable de guider que 998-999 sur 1000 danseuses de bonne volonté. La mauvaise volonté étant autre chose: je suis danseur, pas lutteur. Avec le temps, j'ai même développé quelques trucs spécifiquement pour les débutantes.

J'ai dansé le swing (lindy hop, balboa ou charleston) à plusieurs reprises dans le métro. La dernière fois, il était très tard et il n'y avait que deux employées d'entretien sur les quais. Quand je les ai remarquées, je me suis arrêté un gros trois-quart de secondes avant de m'y remettre. Je n'arrive pas à totalement oublier les témoins, mais je peux les considérer comme un public, ça compense. Elles avaient l'air de beaucoup s'amuser à me regarder faire. Aucun doute que j'ai désennuyé leur soirée. On s'est salué de la main quand mon métro est arrivé. Se laisser aller à danser en public, c'est pour le mieux.

N'empêche que j'aimerais vivre dans une comédie musicale.

L'impulsive montréalaise a dit…

@conciliabule : Ce n'est pas juste une question d'intention. Je suis habituée (j'ai été disons plutôt) à danser dans un bar. Donc sans partenaire pour me guider. Mais j'ai toujours voulu suivre des cours.
Parle-moi de ça ! Vive les tounes quétaines. :)
@aigueau : On rit pu. Deux hommes qui ne demandent qu'à me faire danser. Héhé ! C'est certain que si la partenaire ne coopère pas, c'est plus difficile.
Tu as l'air d'aimer beaucoup danser...
Ooooh ! J'aurais aimé voir ça dans le métro. On ne s'amuse pas assez dans la vie. Danser dans le métro et s'amuser n'est pourtant pas un plaisir compliqué.

conciliabule a dit…

Quel sorte de danse aimerais-tu apprendre?

L'impulsive montréalaise a dit…

@conciliabule : Plusieurs sortes en fait. Salsa, merengue, baladi, swing, hip hop (léger hein, j'ai pas 15 ans...)..... J'aime juste ça écouter de la musique, chanter et danser. :)

conciliabule a dit…

Alors il faut d'abord que tu les essaie. Je te propose le blues et le lindy hop (swing).

L'impulsive montréalaise a dit…

@conciliabule : Euhhhh ! J'veux bien........

conciliabule a dit…

Donc, pour l'ambiance bar, c'est le mardi au Petit Medley. Il y a un cours de base gratuit à 8:30. Le mercredi, c'est aux Bobards, même heure pour le cours de base. Le vendredi, c'est au cat's corner. Il y a un cours de base à 9:00 moyennant un coût de 10$. Le samedi, c'est au studio 88-swing vers 8:30. Je peux y être si tu le désire, sauf le mercredi, ou je suis pris.

L'impulsive montréalaise a dit…

@conciliabule : Euhhhh ! Euhhhh ! Mais je suis gênée moi, là. Mais ça pourrait me plaire. J'veux dire, un moment donné, va falloir que j'arrête de le dire et que je le fasse, danser !Je sais pas trop... Écris-moi si tu veux.

aigueau a dit…

"On rit pu. Deux hommes qui ne demandent qu'à me faire danser."

Dans mon cas, ça restera au stade des paroles cette année, sauf si tu as l'intention de te payer un séjour à Madrid.

"Tu as l'air d'aimer beaucoup danser..."

Totalement. En dehors de mes activités professionnelles, c'est ma grande passion. Faut que je fasse attention pour ne pas passer pour un monomaniaque, des fois. :)

"Ce n'est pas juste une question d'intention. Je suis habituée (j'ai été disons plutôt) à danser dans un bar. Donc sans partenaire pour me guider."

Ah, bah, ça, un bon guide sait dompter ça. Et après un temps variable, mais généralement pas très long, ça s'estompe.

L'impulsive montréalaise a dit…

@aigueau : Aaaah ! Madrid. J'y suis allée. 5 jours environ. J'ai mangé, marché, photographier des fontaines, été au cinéma, fait des musées... Mais je n'y ai pas dansé.
Ahahahha ! Bah ! c'est une belle passion que la danse. Je ne crois pas qu'on puisse te la reprocher trop.
Oh ! tu me rassures alors sur mes possibilités de me laisser guider. Si j'ai un bon guide.
Oooh ! Et pour Madrid, je plaide coupable. J'avais "feuilleté" rapidement les 2-3 derniers billets de ton blogue... pas assez pour savoir que tu étais encore à Madrid. Chanceux de vivre une telle expérience !