jeudi 28 octobre 2010

Je nage dans l'océan‏

La vie est un océan. Je l'ai vite compris. Pas accepté. Juste compris. La vie nous offre. Un obstacle arrive. Le ressac passe et puis, plus rien. La vie reprend.

Je pense surtout aux gens. Qui sont partis si souvent dans un ressac, dans une grosse marée, dans une vague monstrueuse. La vie est un océan qui efface. Incontrôlable. Violent. Instable. Imprévisible.

Parfois, c'est pour le mieux. La mer est bien paisible après une tempête. Elle est belle, claire, pure. On pourrait s'y perdre du regard. C'est juste beau. Apaisant. Magnifique.

Et parfois, on a peur. Les vagues nous brutalisent. Nous frappent. Nous pénétrent la gorge et nous étouffent. Nous font mal. Et elles repartent. Avec leurs captures. Des gens qu'on a aimés. D'autres qui nous ont fait mal. Des souvenirs. Des évènements. Ça laisse vide. Mais ça nettoie et purifie en même temps.

La vie est un océan qui dort. La vie est un océan qui gronde.

6 commentaires:

Petite libellule a dit…

Beau... et si vrai. J'adore le parallèle que tu fais entre l'océan et la vie. Et l'océan recèle des milliers de trésors aussi.

La Provocante a dit…

:)

RickyP a dit…

J'aime, cela dis tout

Juju a dit…

J'adore ton texte, je dirai comme Petite libellule, j'aime le parallèle que tu fais entre l'océan et la vie...

shaton a dit…

Et au fond des océans se tapissent tant d'espèces inconnues...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Petite libellule : Merci, merci. Et je sais pour les trésors : je les cherche. :)
@La Provocante : :)
@RickyP : Merci. C'est gentil.
@Juju : Merci mamzelle. La parallèle, il est venu tout seul... Comme une évidence.
@shaton : Alors, découvrons ça. Avec plaisir, j'espère.