mercredi 27 octobre 2010

Ces Cendrillons modernes aux listes d'épicerie‏

Elles attendent le Prince Charmant, ce concept publicitaire débile qui fabrique des déçues, des futures vieilles filles, des aigries en quête d'absolu, alors que seul un homme imparfait peut les rendre heureuses.

Frédéric Beigbeder

J'adore Frédéric. Il est insupportable, vantard, imbu de lui-même, personnage plus qu'être humain. Mais je l'adore. Parce que quand on le lit, il y a phrases comme celle-ci partout. Des citations. Ces livres, ce ne sont pas tant des romans que des recueils de citations à mon avis. Alors je l'aime.

Et cette phrase-ci, elle frappe, je trouve. Parce que si vraie. Et pour une fois, je ne m'incluerai pas dans ces demoiselles tristes. Parce que je n'ai jamais attendu la perfection d'une relation amoureuse. Ni du Prince Charmant. Oh ! bien sûr, j'ai toujours attendu un homme, un qui m'aimera et me comblera... Mais le concept de Prince Charmant, j'ai un peu de difficulté.

Sauf que les filles en général... J'en ai déjà parlé d'ailleurs. Un sujet inépuisable que les relations hommes-femmes s'il en est un. Les filles en général, ou trop souvent disons, espérent un homme parfait. Elles ont leurs listes de critères absolus, leurs espoirs d'un homme à la plastique parfaite, mais surtout aux comportements parfaits... Et elles y croient. Elles y croient dur comme fer à leur liste d'épicerie. Et ça me fâche. Pour elles. Mais pour moi aussi. Et pour les hommes. Parce que ces hommes normaux qui s'y essaient à les séduire ces femmes, et bien, disons-le franchement, ils en mangent toute une ! Se font ridiculiser, revirer de bord, subissent des femmes contrôlantes qui tombent en amour avec un homme en espérant pourtant le changer... jusqu'au point où ce n'est plus le même homme.

Alors je me plains et je les plains. Je les plains bien évidemment pour leurs egos qu'on a pas ménagés, les insultes qu'ils ont dû subir dans l'espoir de séduire une douce, leurs renoncements à l'engagement parce qu'ils sont sur les genoux et épuisés. Et je me plains, parce que j'essaie de rencontrer quelqu'un, moi. Un homme imparfait, mais qui m'aimera. Et je tombe sur ces hommes qui ont connu ces femmes. Ces femmes qui rêvaient du Prince Charmant et qui ont écorchés trop d'hommes sur leur passage à cause de ça.

Oh ! je ne dis pas que les hommes n'ont pas de tort. La vérité, c'est que tout le monde en a. Mais bien que je leur reproche tout le temps de ne pas draguer, je les comprends quand même un peu. La Québécoise est parfois une vache en puissance (je sais, je sais, mon propos n'est pas très modéré). Ce qui me fait souvent dire avec humour que si je tenais ces quelques femmes aux exigences aussi élevées, je ne serais pas très tendre. Non, pas très.

Parce que moi, ce Prince Charmant déçu et abîmé, il aurait peut-être été le gars imparfait qui aurait pu me rendre heureuse...

12 commentaires:

Camille a dit…

Comme je dis toujours, y'a pas vraiment de mauvaises personnes, mais surtout beaucoup trop de mauvais matchs. Les défauts de l'un passeront pour acceptables auprès d'une personne, et innaceptable auprès de l'autre. Personnellement, je ne cherche pas l'homme parfait, mais surtout un homme capable de se remettre en question quand ses défauts dépassent les bornes, ce que de mon côté je fais facilement.

Jérôme a dit…

J'adore ce texte. Premièrement, j'ai souvent dit que pour moi, lire Beigbeder, c'était un peu comme lire une suite de citations choc et délicieuses. Nous sommes vraiment au diapason quant à l'enfant terrible des lettres françaises.

Pour le reste, c'est aussi un phénomène que j'observe. Cette propension à vouloir faire fitter les gars dans un modèle pré-établi depuis que la fille a 13 ans et demi, ces changements qui sont imposés, ces frustrations de l'homme imparfait et la désolation de ce dernier de ne jamais parvenir à convenir.

Espérons que les choses changent!

Viv a dit…

Je n'ai pas encore lu ses livres, mais je me suis achetée son dernier, Un roman français. C'est à suivre!

Je ne sais pas si j'ai déjà recherché l'homme parfait. J'étais trop occupée à courir après l'amour pour me demander quel genre d'homme je voulais vraiment. De toute façon, dans tous les domaines, la perfection n'existe pas. Le problème est qu'on se crée tellement d'attentes, on pense que l'amour va régler tous les problèmes... alors qu'on est les seuls à pouvoir y arriver.

Je ne voulais pas la perfection, seulement un gars parfait pour moi. ;)

Juju a dit…

Tu seras fachée après moi, je le sais, mais ça ne me dérange pas. Je veux te dire que (malheureusement) je me suis reconnue tout de suite dans le titre de ton message...

Oui, j'attends le Prince Charmant et j'ai une liste d'épicerie à laquelle il devra correspondre... Bon, je ne devrais pas m'en vanter, mais je ne suis pas la seule à en avoir une... Donc, la voici, je ne sais pas si ça va t'intéresser ou pas, mais bon, je te l'écris pareil.

- Doit faire du ski alpin ou de la planche à neige (ce critère est essentiel, parce que j'ai déjà dit à un gars que si j'avais à choisir entre lui et mes skis, mes skis gagneraient puisque je suis certaine qu'ils ne me laisseraient pas tomber eux...)

- Il doit être sociable et surtour avoir de l'entregent (ne pas toujours être collé à moi et ne pas avoir peur des autres lorsque nous rencontrons d'autres personnes)

- Non-fumeur (bon, s'il fume dehors, ça passe, mais surtout pas dans l'appartement ou la maison)

- Doit aimer sa famille, je dois être aimé de sa famille également et il devra être aimé de la mienne (parce que je suis très près de mes parents donc, s'ils ne l'aiment pas, je ne pourrai pas sortir avec la personne très longtemps, je vous le garantie)

- Doit avoir un bon sens de l'humour (quelqu'un qui sait rire de lui-même)

- Doit avoir ses amis/amies à lui, des activités avec ses chums (sans que je sois présente) et être indépendant financièrement

- Doit avoir une grande ouverture d'esprit (surtout envers les anglophones)

- C'est un atout s'il est plus grand que moi.

Je sais que ma liste est longue, mais que voulez-vous, je pourrai la revoir un jour lorsque je serai tannée d'attendre.
;-)

Tattoo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Tattoo a dit…

Les femmes attendent souvent de l'homme qu'il soit plus qu'un homme. Or, c'est ce que la plupart des hommes sont: des hommes, ni plus, ni moins. Triste constat. Les femmes veulent plus. Mais qu'est-ce qu'elles ont à offrir en échange, hein?

Le raisonnement inverse est aussi possible. Pourquoi M. Toulemonde voudrait une Miss Universe qui torcherait la maison et lui apporterait sa bière et ses pantoufles?

La névrose est collective.

shaton a dit…

J'aime bien Frédéric aussi mais je n'approuve pas cette citation. Le Prince Charmant n'est pas un concept publicitaire débile, c'est un mythe très ancien, peut-être destiné à compenser par le fantasme les imperfections des hommes "réels".
Pour autant, j'ai pu constater que mes amies finissaient pas tomber amoureuses de mecs qui ne correspondaient pas à leurs critères de base. Et j'en connais peu d'aigries ou de frustrées.
Je suis d'accord avec Camille : Il y a plus de mauvais matchs que de mauvaises personnes.

Petite libellule a dit…

D'accord avec Tattoo. D'un côté comme de l'autre, les attentes sont élevées. Par contre, avec l'expérience de vie, on comprend (ben en tout cas, c'est souhaitable!) que la perfection et l'idéal n'existent pas. Et pour Juju qui dit que sa liste est longue, je trouve au contraire qu'elle sait ce qu'elle veut et ne veut pas et qu'elle coure moins le risque d'être déçue de cette façon. Tout le monde a des défauts. Il faut juste savoir distinguer les défauts qu'on est capables de tolérer, de ces autres défauts qui nous rendent complètement dingues. Et ça, ça vient avec l'expérience de vie qu'on acquière au fil des années...

L'Empotée a dit…

Je suis d'accord que beaucoup attendent le Prince Charmant Parfait, genre Dr. Shepherd de Grey's Anatomy.

Et je ne comprends pas pourquoi. Avec quelqu'un de parfait, il n'y a que 2 possibilités, voire les deux en même temps : soit il est tellement parfait qu'on ne peut être que carencée en comparaison, soit il est tellement parfait qu'il finit par nous écœurer, nous lasser.

C'est pourquoi je prône l'imperfection. Il ne faut pas faire une liste que de qualités et d'atouts que l'on recherche à tous prix, mais aussi une liste de défauts qu'on est prête à endurer, ou qu'on aime bien dans le fond, qui nous stimule. Mon Prince à moi est un peu pas fiable, un tease, un grand enfant par moment, peut-être même un peu menteur, impulsif, un peu chialeux, un peu paresseux, un peu traîneux, tourmenté et un peu mêlé.

Faut pas balayer nos liste parce qu'on demande l'impossible, faut simplement faire des compromis. Et puis, ya des choses qui méritent d'être des critères non négociables : qui veut d'un colérique-violent, d'un gars qui manque de respect envers tous et n'importe quoi, d'un raciste, d'un mauvais (genre ULTRA mauvais, limite dangeureux) conducteur, d'un misogyne, d'un méprisant, d'un mesquin-méchant, d'un gars qui est pas capable de se prendre en main pour quoi que ce soit... Enfin bref, vous me suivez?

L'impulsive montréalaise a dit…

@Camille : Je dirais plus qu'il faut chercher quelqu'un dont on "aime" les défauts. Ça, c'est un bon gage de bon match sur le long terme. Parce que des défauts, on en a tous. Et si le défaut est insurmontable pour nous, on finira par s'en aller.
@Jérôme : Merci mon cher. Et pour Beigbeder, je confirme. Totalement. Ces livres sont inégaux, mais ces phrases sont des perles.
Quant à ce modèle pré-établi, oui, il semble exister réellement. Je trouve les filles très difficiles lorsqu'il s'agit de rencontrer quelqu'un. Je ne dis pas qu'il faut sauter sur le premier venu. Mais tout ne doit pas se décider dans les 5 premières minutes à mon avis. En fait, en général, gars et filles, je crois qu'on ne se donne pas assez la chance de connaître l'autre. Et c'est en connaissant quelqu'un qu'on tombe amoureux/se selon moi.
@Viv : Désolée de te le dire, mais Un roman français, ce n'est pas son meilleur selon moi. Mais bon, tu verras bien.
C'est vrai que les gens ont beaucoup trop d'attentes face à l'amour. Comme si c'était la seule et unique chose qui importait pour être heureux. Une chose parfaite et intouchable. Sauf que ce n'est tellement pas ça.
"Parfait pour moi"... C'est bien dit ça. :)
@Juju : Je suis très contente que tu te permettes de dire ton opinion, même si tu as peur que je sois fâchée. Et pas tant que ça mamzelle. :) Et puis, tu n'es tellement pas la seule comme tu dis. Quant à ta liste, toi seule peut savoir si elle se vaut ou pas. Je te dirais que moi, je fonctionne plus à ce que je ne veux pas. Pour le reste, qu'on me séduise ! Je ne demande que ça.
@Tattoo : Oui, la névrose est collective. Toutes les réflexions se valent je suppose. Mais c'est triste et désolant. On veut du plus-que-parfait alors ça crée des désillusions et du monde déçu partout...
@shaton : À toi de voir pour la citation. Moi, je l'aime bien. Elle se débat. Mais la vérité, c'est que de nos jours, on apprend beaucoup trop aux fillettes à rêver au Prince Charmant. Et trop tôt aussi.
Bien entendu, les critères, je suppose que ça fout le camp quand l'amour se pointe...
Quant aux matchs imparfaits, oui, je seconde aussi Camille.
@Petite libellule : Oui, faudrait réviser tout ça, ces fichues attentes qui n'ont aucun sens. De la part des hommes et des femmes. N'empêche, je crois en général que les femmes ont la barre un peu plus haute que les hommes.
Et sinon, tu le dis, ce que j'ai répondu à Camille. Je suis totalement d'accord avec toi là-dessus. Trouver les défauts qu'on est capable de tolérer. Quand tu apprends à aimer les défauts d'une personne, c'est ça l'amour. Bon, je ne parle pas de défaut intolérable bien entendu. Mais juste les petits défauts normaux comme on en a tous.
@L'empotée : C'est vrai que quelqu'un de trop parfait, ça doit être lassant et vexant !
Je ne sais pas si j'approuve la liste de défaut que tu cherches, mais je suis d'accord avec toi qu'il faut se garder un ou deux critères de base qui pour nous sont essentiels. Sauf que ça ne veut pas dire 50, ça. Comme la liste d'épicerie de certaines. Et oui, oui, il y a des critères non négociables. Le but, ce n'est pas de prendre n'importe qui qui nous fera souffrir. C'est juste de réaliser que les compromis normaux font partis de la vie et sont sains. Mais les trucs inacceptables, out ! Sans négociation.

Aigo a dit…

Il m'arrive de faire un commentaire sur les caractéristiques de ma femme idéale. Quelques-unes reviennent avec régularité. Mais il est vrai que je fais ça plus par jeux et que je n'y crois pas vraiment.
En plus, c'est drôle de voir que quand on dit un truc qui commence par "ma femme idéale est..." les filles ne peuvent pas s'empêcher de comparer avec elles :)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Aigo : Ahaahahah ! Oui, on est comme ça nous, les femmes, on chercher à plaire. Et pour les critères, c'est davantage une affaire de femmes je trouve. Les gars sont moins précis dans leurs exigences en général. Mais très difficile par exemple sur certains points... On s'en sort pas !