lundi 11 octobre 2010

J'ai connu un salaud...

Je ne pourrais pas vous dire le premier texte que j'ai lu de lui. Ça fait longtemps. Et il faut dire aussi que j'en ai feuilleté quelques-uns avant de me décider à le lire vraiment. Je tombais sur sa page et je n'étais pas certaine. Racolleur. Et je ne m'en suis jamais cachée, je n'aime pas trop le racollage. Du moins, pas celui qu'on affiche trop. Mais bon... Quand je m'enfarge les pieds, je m'enfarge pour vrai. Alors je me suis enfargée et j'ai commencé à le lire.

Il disait vouloir écrire. Vouloir publier. Déjà, ça en faisait un ami. Quelqu'un de la même race que moi à tout le moins. Et puis bon, ça se lisait bien ses textes. Je sentais quelque chose. Un certain propos. Bien caché sous la crasse. Et n'allez pas dire que c'est facile à dire après coup. Je le lui ai dit bien avant. Sauf qu'il restait quand même un p'tit criss. Quelqu'un oserait-il m'obstiner là-dessus ?! N'empêche, le p'tit criss avait un sale caractère, mais il était affirmé. Et moi, vous savez comme je trouve que ça manque aux gars de nos jours !! Alors je lisais.

Et puis, allez savoir pourquoi le p'tit criss m'aimait bien. Me respectait à tout le moins. J'étais dans sa sélecte blog roll. Très sélecte même. Et j'y restais. Alors, ça me flattait. J'aime qu'on me respecte. J'aime qu'on aime mon écriture. Je suis sensible à la flatterie. Surtout, mais surtout si elle vient de quelqu'un qui n'aime pas la flatterie ou du moins ne la pratique pas à tous vents. C'était son cas.

Alors on a développé ce genre de lien. Basé sur du faux. Mais plein de respect quand même. Et j'ai découvert le faux. Ça fait un bout de temps de ça. Bien avant que ça se produise publiquement. Quelques mois. Je ne vous dirai pas comment. Mais il le sait. Je lui ai dit. Sauf que tout le monde n'est pas comme moi. Certain(e)s aiment s'ouvrir la gueule. Alors voilà, mon salaud, il est démasqué. On a découvert son identité. Qui nie tout son blogue. Mais est-ce important ? Fiction, réalité ? Les blogues, c'est un milieu particulier. Qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Croyez-en mon expérience ! Anyway..... Je pourrais faire un billet uniquement sur ce sujet...

N'empêche, toujours est-il que j'ai maintenant le droit de vous le dire. Allez chercher le livre de Pierre-Marc Drouin, Si la tendance se maintient. Allez l'acheter. Moi, je lui avais dit en farce, du moins, je l'avais dit en farce au salaud, qu'il me le donnerait. Ça s'est fait. Dédicacé cela s'entend. Et je l'ai lu. Et vous savez quoi ? Je suis bien contente d'avoir vu et lu plus loin que le blogue. Parce que son livre, je l'ai aimé. Et qui sait si je l'aurais lu sinon... Des livres, il y en a tant à lire. Mais je l'ai lu. Je l'ai aimé. Et j'espère que vous l'aimerez.

En attendant, on s'ennuiera quand même un peu du parfait salaud... Le p'tit criss ! ;)

Fin de rideau.

9 commentaires:

Edgar Jean a dit…

Je l'ai lu ce weekend. J'ai beaucoup aimé les deux niveaux de lecture de son roman, et on reconnait bien son style. J'ai hâte de voir le prochain, avec Luc Pierre comme personnage principal.

shaton a dit…

Franchement, c'était beaucoup trop bien écrit pour être vrai ;))
Je le trouvais attachant, ce personnage de salaud dichotomique, mais beaucoup trop gentil pour être réellement salaud.
Son blogue me manquera mais je suis heureux de constater qu'il s'agit d'un écrivain et pas d'un simple mystificateur :))

L'impulsive montréalaise a dit…

@Edgar : Je ne suis pas certaine qu'on reconnaisse bien son style.... ! Mais j'ai beaucoup aimé. Vraiment. Et j'ai aussi hâte de lire autre chose de lui.
@shaton : Ahahahahaa ! Oui, en quelques sorte, il était attachant le salaud. Comme on aime les p'tits criss. Héhé ! Et oui, c'est un vrai écrivain. Qui a lancé un bon premier bouquin.

Camille a dit…

Je sais pas qui a ouvert sa trappe, mais c'est cheap je trouve! Qu'est-ce que ça pouvait faire que ce soit vrai ou non? C'était divertissant à lire et là on va devoir se rabattre sur son unique roman en nous morfondant jusqu'au prochain. Y'a des gens qui font chier des fois.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Camille : Ahahhaahah ! J'avoue que c'est chiant. Mais bon, en même temps, dans un sens, il est content. C'est juste nous qui allons devoir être patient. Pis là, j'espère que tu as déjà acheté son livre miss ! ;)

Viv a dit…

Je vais avoir l'air d'une belle bavarde, mais je le sais c'est qui qui a ouvert sa trape comme Camille l'a dit... *petite musique des X-Files*

L'impulsive montréalaise a dit…

@Viv : Bon, bon, et tu fais des mystères ? Bavarde ma chère, bavarde. ;)Et Camille a dit qu'elle ne le savait PAS, elle. Héhé !

Viv a dit…

Je veux bien moi, mais en même temps je ne voudrais pas copier le comportement de la personne qui a dévoilé l'identité du parfait salaud...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Viv : Anyway ! Héhéhé ! C'est pas important. La chose a été faite !