jeudi 7 octobre 2010

Mon coeur tangue

Hier soir, je vous disais que j'allais un peu mieux. En ce petit matin, je ne sais déjà plus. J'ai l'impression de me battre en ce moment. Contre la vie, contre les autres, contre des émotions, contre des mots, contre mon corps, contre tout, peut-être.

La vie, je l'ai découvert trop tôt, est un combat constant. Depuis, j'ai appris à me battre. Plutôt bien même. Mais ça épuise. Oh ! je sais, je pourrais essayer d'aller dans le sens de. Baisser les bras un peu. Cesser de brandir les poings. La vérité, c'est que ce n'est pas un choix. Moi, quand la vie me fout son poing sur la gueule, j'ai le réflexe de me défendre.

Est-ce qu'elle fait ça ces temps-ci la vie ? Je ne sais pas. Je ne sais plus rien. Moi, la fatigue, ça me tue.

La vérité, c'est que j'ai un coeur qui tangue. D'un côté et de l'autre. Un pauvre coeur fatigué. Usé. J'ai le coeur ivre. Complètement saoul. Saoul presque mort. Ces temps-ci, j'écris des textes que j'hésite à vous faire partager. Parce que c'est beaucoup, c'est gros. Parce que ça dit beaucoup. Peut-être trop. J'ai ces choses que je ne dis pas et qui me hantent. Des silences que j'enferme dans des tours d'ivoire.

L'autre jour, je discutais. Avec quelqu'un qui me disait, que oui, je nommais peu ici, mais que je disais tant. Que lui, ne serait pas capable de faire de même. C'est vrai que je me mets souvent à nue. Mais la vérité, c'est que je cache certaines parties précieusement. Certains côtés lumineux de moi peut-être. Mais surtout mes côtés les plus sombres. Les vérités qui ne viennent que du ventre.

Ici, je fais le travail d'orfèvre. Je m'applique à tailler les pierres, à les mettre sur une bague, ou à en faire un pendentif. Mais l'or brut, celui-là, je le cache. Parce que c'est plus simple. Parce que dans la vie, les gens ne veulent jamais tout savoir. Parce que dans la vie, même quand les gens savent, qu'on leur a dit, ils font semblant de ne plus savoir pour se donner bonne contenance. Pour se sentir moins coupable. Parce qu'ils ne savent pas quoi en faire de tout ça.

Moi, j'ai un coeur qui tangue. Comme une vérité sur la corde raide. Je vis bien avec. Mais parfois, ça sonne faux dans ma bouche. Ça résonne mal dans mon ventre. Alors, je fais ce que je fais habituellement. Je ferme les yeux. Je me bats. Je saute en chute libre. Sans rien pour me retenir. Et j'espère. Que je vais m'en sortir sans trop de dommages.

13 commentaires:

Josie a dit…

C'est vrai qu'on ne sait pas trop quoi faire de tout ça... mais ça nous touche. Et on voudrait bien, derrière notre clavier, pouvoir aider et apaiser ce que tu ne dis pas. Et même ce que tu dis...

Câlins
xxx

L'Accro des listes a dit…

* Hug *. J'aurais le goût de t'amener prendre un café avec des bons biscuits réconfortants....

Marie a dit…

Câlins ma belle!!!

ramblings a dit…

Sais tu... théoriquement, l'or brut c'est moins de troubles que de tailler finement pour arriver à un fini qui se montre ou qui s'exhibe.

Yzabel a dit…

Câlin ma chère. Souvent s'ouvrir c'est moins difficile a faire que l'on pense... Take care
xx

Petite libellule a dit…

Tu sais, peu importe ce que tu caches, si un jour tu t'ouvres, il y a des gens qui vont trouver écho à ce que tu nommes. Tu le feras quand tu seras prête, si ce jour vient, mais sache qu'il y aura ici des oreilles bienveillantes et attentives, dont la mienne.

Viv a dit…

On pense souvent que c'est plus simple de se cacher derrière une façade, d'être nous seulement à moitié devant les autres. Mais est-ce que ça fait vraiment moins mal? Le silence torture parfois tellement plus... Ça surprend des fois de voir à quel point il y a beaucoup plus d'oreilles prêtes à nous écouter qu'on le pense. Mais bon, le grand défi est de se lancer dans le vide et de prendre la chance de paraître vulnérable, n'est-ce pas? Je te renvoie ton gros câlin chère Impulsive!

Anonyme a dit…

Dans le précédant com, Viv parle de vulnérabilité et elle emploie le terme "paraitre"...
Non, je ne pense pas que vous soyez cela...Vulnérable je veux dire...
Vous le dites vous même, vous sautez en chute libre...vous êtes capable de le faire et ça, ce n'est pas donné à tout le monde...C'est cette impulsivité qui fait votre force..Vous n'êtes pas vulnérable....J'espère que vous ne le croyez pas

Kaoutar

L'impulsive montréalaise a dit…

@Josie : J'apprécie beaucoup ce petit mot. Je sais que pour toi, ce n'est pas évident ces jours-ci... Merci beaucoup. Ça me touche de lire ça. xx
@L'Accro : Tu sais qu'après avoir lu ça, je suis allée m'acheter un biscuit ? Je bois rien de chaud alors.... Merci pour la câlin.
@Marie : Merci. J'apprécie.
@ramblings : Je suppose... Pas fou... Mais bon, mon or brut est comme fucking pris dans de la terre, pis de la merde pis tout ! C'est plus simple les p'tit bijoux cutes en à côté.
@Yzabel : Oh ! je m'ouvre beaucoup. Ce n'est pas difficile pour moi. Mais ici, ça serait démesuré. Par bouts séparés, ça peut aller. Mais j'en dis tellement ici. Merci pour le câlin.
@Petite Libellule : Chaque fois que tu fais un petit commentaire ou presque, il me touche. Et c'est vrai que quand je parle de trucs difficiles, je sais qu'en plus de me faire du bien à moi-même, je fais du bien aux autres. Ça résonne en eux.
@Viv : Tu sais, je ne me cache pas. Je suis fidèle à moi-même. Je livre ce que je suis honnêtement. Mais tout le monde choisi de garder certaines choses plus secrètes. Quant à paraître vulnérable, ça m'arrive tout le temps... Même si je ne le suis pas. Je suis une sacré battante en fait. Mais je n'ai pas peur de mes émotions. Merci du câlin miss.
@Kaoutar : Je suis vulnérable d'une certaine façon. En ce sens que je suis très sensible, que je me laisse toucher facilement. Mais oui, je reste la fille impulsive qui saute en chute libre et qui se pète la gueule. Et au final, ma gueule, même si elle a souffert, elle n'est pas si mal !

shaton a dit…

Tu sais pourquoi les gens ne veulent pas tout savoir ? Non ? Tu ne veux pas le savoir ?
Ah bon...

L'impulsive montréalaise a dit…

@shaton : Parce que ça leur fait peur probablement. Ça les renverrait à eux-mêmes.

Viv a dit…

Je n'insinue pas que tu n'es pas une battante. Je sais que tu l'es, et c'est tout à ton honneur. Je voulais juste dire que c'est bien d'avoir son jardin secret, mais que parfois aussi c'est bien d'être capable de se livrer aux autres...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Viv : Oh ! j'avais compris ma chère. Je n'étais pas du tout offensée. Et je suis vulnérable aussi tu sais. Une vulnérable battante en chien ! :) Et qui se livre beaucoup. Mais par morceaux choisis.