samedi 16 octobre 2010

Cette envie d'être belle...

Je ne sais pas ce que j'ai ces jours-ci, mais j'ai envie d'être belle. Bon, que je m'explique, je ne dis pas qu'habituellement je n'ai pas l'envie d'être belle. Non, une femme a toujours envie qu'on la trouve jolie, qu'on apprécie son sourire, ses cheveux, ses vêtements, son déhanchement....

Mais ces temps-ci, ça me prend souvent. Je me demande ce que j'ai envie de faire. Et j'ai envie de me faire belle. De m'habiller jolie, un brin sexy, de sourire de façon éclatante, de me mettre un soupçon de maquillage. Et de montrer tout ça. De l'afficher. Ce serait dommage que ça se perde, non ?

Alors je le fais. Comme hier. Hier, j'avais envie. Alors, j'ai mis cette petite robe décolletée, ces bas collants, mes jolies nouvelles bottes (une 3e paire, j'abuse....), un peu de maquillage et je suis sortie. Il pleuvait hier soir, vous dites ? Je n'ai pas trop remarqué. Ah ! si, oui, j'avais un parapluie, ça me revient maintenant que vous le mentionnez.

Je l'ai dit, dans mon texte précédent, premier gars croisé, regard d'appréciation et sourire un brin séducteur. Je l'aurais bien frenché, ce chéri !

Du coup, je marchais différemment. Dans le métro aussi, un ou deux regards. Mais le mieux, c'est après. Une dizaine de minutes peut-être à marcher. Mais j'avais l'impression de conquérir le monde. De danser en marchant. Hanche d'un côté, puis l'autre... Le pas convaincu, le sourire affirmé, le parapluie qui tournait dans ma main... Je n'avais pas besoin de d'autres regards. Juste le sentiment d'être jolie et qu'au moins un l'ait vraiment apprécié, moi, ça m'allait. Le reste était du bonus éhonté. Mais bon, quand même, j'aime l'éhonté, moi...

Ce qui m'a fait réfléchir. À quel point parfois, il en faut  bien peu. De tous petits gestes. Et ça remonte tout le reste. Pas que je n'étais pas de bonne humeur hier. Au contraire en fait. Mais de me faire belle, ça m'a donné ce petit coup de fouet. Je ne suis pas la plus belle; je le sais. Mais j'étais juste bien, confiante, et oui, jolie.

Des petits gestes tous petits. Que trop souvent on ne fait pas. Je parle de se faire belle, mais il y a plein de trucs qui nous rendent plus joyeux et joyeuses. Sauf qu'on paresse, qu'on s'endort un peu, qu'on laisse la vie s'écouler au lieu de la prendre à bras le corps et de la conquérir, de la mettre de notre bord comme on dit si bien en québécois. Pourquoi ? C'est si dommage.

Et vous, qu'est-ce qui vous donne des petits coups de fouet comme ça ?

Parce que j'ai un devoir pour vous. Allez-le faire. Tout de suite ! :)

7 commentaires:

Camille a dit…

Je suis dans ce mode là depuis septembre chère! Je sais pas, pas que je m'arrangeais pas avant, mais depuis je pousse la coquetterie un brin plus loin. Je me sens bien, je me sens belle et de savoir qu'il y a quelqu'un pour l'apprécier ça aide aussi. Remarque, le changement ne vient pas du mec en question, j'ai l'impression que de m'entraîner régulièrement y est aussi pour quelque chose.

L'Accro des listes a dit…

C'est fou comment un rien peut donner un coup de fouet à la confiance en soi... Je crois que souvent, l'on ne devrait pas se ''poupouner'' pour les autres mais bien pour soi!

Petite libellule a dit…

Me mettre belle me donne beaucoup de confiance aussi... Le choix des vêtements est important, la collaboration de la couette aussi, car il y a des matins où c'est moins évident. :-) Et jamais je ne sortirais sans mascara, même pas pour faire l'épicerie. Par contre, quand je suis chez moi avec mon chum et mes enfants, plus je suis confo, le mieux je me porte, alors le naturel l'emporte...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Camille : Ben moi, c'est comme pour toi. C'est pas que je m'arrangeais pas avant. Mais on dirait que ces temps-ci, j'ai vraiment le goût de le faire encore plus. Et oui, le sport aide sûrement. Plus on se sent mieux dans sa peau, plus on a envie que ça paraisse extérieurement.
@L'Accro : Ah ! mais c'est clair qu'on doit se poupouner encore plus pour nous-mêmes que pour les autres. Oui, des regards appréciateurs, c'est fort agréable. Mais quand le regard appréciateur vient de nous-mêmes, c'est dur à battre.
@Petite libellule : Je ne suis pas très maquillage. Mais le vêtement, je pense comme toi. C'est fou comme ça peut faire toute la différence du monde ! Et la maudite couette, on en parlera pas. J'ai pas les cheveux très coopératifs !!! Et c'est certain que chez soi, le confort, on aime. :)

laulau a dit…

haaaaa c'est tellement VRAI et je suis tout a fait comme TOI (jusqu'a la 3e paires de bottes cette année hihihi)
C'EST FOU comment tu met des images dans ma tête quand tu écrit je te voyais toute jolie OUI :-))

shaton a dit…

Bien vu pour les devoirs, je m'y mets malgré ma petite fatigue chronique du moment.
L'envie d'être belle, c'est aussi l'envie de plaire, non ? ;))

L'impulsive montréalaise a dit…

@laulau : Mouahahaha ! Et c'est nouveau cette folie des bottes ! J'en avais marre de jamais trouver des souliers que j'aimais ! Alors, je suis tombée dans les bottes. 3 paires. :) Et oui, j'étais jolie.
@shaton : J'espère que t'as fait les devoirs. Ça aide pour la fatigue.
Et oui, c'est aussi l'envie de plaire. C'est les deux en fait. :)