samedi 13 novembre 2010

La vie est un 10 roues

Pendant mon voyage, j'ai vraiment décroché. Et quand je dis vraiment, c'est vraiment. Complètement et totalement. En ce sens, que je suis partie, et sans m'en apercevoir, j'ai tout mis à off dans ma tête. J'ai tout vidé et je n'ai plus pensé à ma vie.

En fait, ce n'est que la veille du retour que je me suis rappelée que j'en avais une, une vie. Et que je me suis rappelée qu'il y a des trucs qui me faisaient chier dans cette vie. Pour tout vous dire, j'ai eu l'impression  que ma vie me fonçait dessus comme l'aurait fait un gros 10 roues.

Faut me comprendre, ma vie ne va pas si mal. Au contraire. Ça va relativement bien. Je ne suis pas comblée. J'espère certaines choses. Mais ma vie va. Alors, ça m'a fait quelque chose de la recevoir dans le ventre comme un 10 roues. Bang ! Ça m'a fait réfléchir.

Que premièrement, la vie est tellement un état d'esprit. Tout est une question d'état d'esprit au final. Parce que pendant mon voyage, mon esprit était ailleurs. Il n'avait pas de soucis. Il ne faisait que vivre le moment présent. Il a bien eu quelques pensées négatives. Mais je ne pensais pas à ma vie de tous les jours. Je vivais pleinement mon voyage.

J'ai aussi réalisé que j'étais plus stressée que je ne le pensais. Parce que quand j'ai pensé à ma vie la veille de mon départ, j'ai senti un petit noeud dans le fond de mon estomac. Rien de majeur, mais bel et bien un petit noeud.

Ça m'a aussi fait pensé à ce que je voulais le plus de ma vie. Que j'avais encore des choses à changer, à atteindre, à corriger. Bon, on en aura toujours, c'est clair. Mais de décrocher comme ça, ça permet de remettre plein de choses à leur place. De ne garder que quelques essentiels. De s'ouvrir les yeux.

Mais surtout, surtout, j'y reviens pour insister là-dessus : la vie est un état d'esprit. Alors dans quel état d'esprit je veux la vivre ? Et vous, quel état d'esprit voulez-vous cultiver dans votre vie ?

9 commentaires:

conciliabule a dit…

Je vis avec un état d'esprit sans tracas, sans stress et je suis bien heureux avec cela.

Caro a dit…

Mon état d'esprit est soit noir, soit blanc ce qui n'est pas génial je l'admet. Maisje travail fort sur mon moi.

Tattoo a dit…

Là je vois clairement que j'exerce une influence sur toi, ma chère.

Quatrième phrase...

http://4fois4.blogspot.com/2010/11/quelques-accidents-plus-tard.html

:P

Viv a dit…

En voyage, j'ai toujours vu ça comme si je regardais ma vie de loin. Loin du stress et des bobos du quotidien. Parce qu'on ne les a plus dans la face, plus besoin de s'en occuper le temps des vacances. J'aime être loin de mon nombril pour ça, ça relaxe. (là tu me donnes encore plus le goût de partir quelques jours pour décrocher!)

Je voudrais cultiver ma vie avec un état de lâcher-prise. Arrêter de me monter des attentes irréelles, arrêter de stresser à propos de l'avenir, juste vivre au jour le jour. Mais c'est toujours plus facile à dire qu'à faire...

aigueau a dit…

Au cours des dernières années, j'ai cultivé un état d'esprit plutôt zen. Et puis ça a ses limites. Je veux réaliser des choses, et ça se fait plus facilement en cultivant un petit stress. Alors je vais peut-être me faire une partition de l'esprit. Un dialogue entre zen et stress.
Pendant que d'autres discutent avec leur petit ange et leur petit démon, moi je vais songer à un petit bouddha et un... euh... chépa... mettons un Speedy González.

Marico a dit…

Je te dirais la lucidité et la sérénité. Et avoir du plaisir à vivre, des tonnes de plaisir!

Camille a dit…

La vie est un état d'esprit! Tu n'aurais pas pu dire mieux!!! C'est pas ce qu'on a, ce qu'on veut, c'est vraiment comment on se sent. Ouf! Fait du bien un petit texte comme celui là :)

Josie a dit…

Très beau texte qui remet les choses à leur place, l'impulsive!

J'essaie d'avoir un état d'esprit serein et ouvert aux apprentissages :)

L'impulsive montréalaise a dit…

@conciliabule : Faut t'appeler Bouddha, c'est ça ! Héhé ! Mais sans blague, tant mieux si tu y arrives.
@Caro : Bah ! Je suis aussi assez noir ou assez blanc. Déjà en avoir conscience, c'est un bon pas. Ça permet de relativiser ce noir ou ce blanc.
@Tattoo : Cquand même pas toi qui a inventé l'expression ! ;)Disons que le hasard fait juste bien les choses. Mais influencer.... on se calme !
@Viv : C'est vrai qu'en voyage, ça donne un recul, un autre regard sur sa vie. Comme si on y était pas. Et j'approuve, je pense que le lâcher-prise est un idéal. Laisser la vie couler. Bon, rien n'empêche d'influencer un peu, mais pas vouloir aller à contre-sens disons.
@aigueau : Aahahaha ! Ta réponse m'a bien fait rire. Bouddha et Speedy ! Mais t'as bien raison. Juste être zen, ça nous fait avancer intérieurement... mais pas nécessairement extérieurement toutefois. Et les deux sont agréables, avancer dans les deux cas, j'veux dire.
@Marico : J'aime la sérénité. De plus en plus, j'améliore ce point-là de moi. Je deviens de plus en plus sereine. Et ça aide au bonheur beaucoup. Quant au plaisir, ce n'est pas moi qui protesterai. La vie doit rester un jeu ludique ! :)
@Camille : Oui, comment on se sent compte plus que tout le reste ! C'est ce qui fait toute la différence. Contente que mon texte t'ait fait du bien. :)
@Josie : Merci beaucoup Josie. Ton compliment me fait plaisir. Et je crois que tu es sur la bonne voie pour l'état d'esprit serein ! Bonne continuation.