mardi 23 novembre 2010

Aéroports

J'ai une relation particulière avec les aéroports. Je les fréquente régulièrement et j'ai appris à les connaître. Pourtant, ma relation avec eux en reste une d'amour-haine.

Pourquoi je les aime ? Parce qu'ils sont le départ. Ils sont l'invitation au voyage. La promesse de. Ils sont lieux d'attente vers l'ailleurs. L'anti-chambre du rêve. Le lieu parfait pour l'anticipation, l'excitation de partir.

Pourquoi je ne les aime pas ? Bon, outre l'attente trop longue, les douanes, le design laid et puis quoi encore, il y a quelque chose par-dessus tout que je n'aime pas des aéroports. L'aéroport du retour. Celui lorsqu'on revient à la maison. J'ai beau avoir pris l'avion plusieurs fois, mais je n'ai jamais eu d'accueil. Oui, voilà, personne ne m'attend. Je reviens et ça ne change rien à l'ordre de la vie. Personne n'est à l'aéroport, l'impatience au coeur, pour courir vers moi avec un grand sourire et les bras ouverts. Ni famille, ni amis, ni amoureux. J'arrive, je sors, je rejoins mon auto, je rentre à la maison.

Oui, vraiment, je suis toujours un peu triste d'arriver à l'aéroport. Et de voir que personne ne m'attend. Parce que voyez-vous, moi, je trouve ça beau tous ces gens qui attendent lorsqu'on traverse la barrière d'arrivée. Qui ont des pancartes, des fleurs, des sourires, de l'amour. Je trouve ça beau. Tellement que chaque fois, j'y pense. Et que chaque fois, je dois me retenir de scruter les visages plein de joie devant moi. Au cas où...

9 commentaires:

Caro a dit…

Je suis chanceuse chaque fois que j'ai voyager il y avait quelqu'un qui m'attendait. La dernière fois il n'y avait pas personne, mais une limo :)

seb haton a dit…

Pour un peu, tu me tirerais une larme ;(
Mais pitiard de bordigaille ! Allez accueillir Martine à l'aéroport ! Faites-lui le grand sourire de l'amour !
Mince, je ne te connais pas mais ça me touche...

Ma mère était hipster / Absurdités claustrophobes a dit…

Je te comprends, j'ai le même regard en revenant... Je cherche quelqu'un... qui n'est jamais là. Mais bon, les aéroports sont un lieu tout à fait particulier: départ vers d'autres horizons, retour au bercail, on y vit de grandes émotions je trouve. Et c'est beau. Merci de m'avoir fait pensé à tout ça ce matin :)

aigueau a dit…

J'ai eu un accueil à mes grands retours. Pas à mes petits

L'Accro des listes a dit…

Tu as vu le film Réellement l'amour? Ça ma donner un regards nouveau sur les aéroports. Que l'amour nous encerclait. L'amour d'un amoureux, de parents, d'amies. L'amour de revenir au pays. L'amour de partir à l'aventure ...

Petite libellule a dit…

Vois les choses du bon côté... Si tes proches ne vont pas t'acceuillir à l'aéoroport, c'est peut-être que tes voyages sont fréquents et qu'ils font partie de ton ordinaire. Et en cela, tu as toute mon envie et mon admiration...

Patty O'Green a dit…

Oh, c'est beau. L'aéroport, c'est un peu comme les limbes, un genre d'entre-deux, un non lieu, je ne sais pas. Ça tient de l'illusion, je trouve. Je te souhaite des smiles pis des flowers pour ton prochain retour ;)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Caro : T'es chanceuse. C'est pas que je voudrais qu'il y ait quelqu'un chaque fois. Mais une petite fois, ça me plairait bien...
@seb : Ooooh ! T'es gentil. Faut pas pleurer pour ça. Merci.
@Ma mère était hipster : Me fait plaisir d'avoir pu te remémorer tout ça. Et je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir ce petit regard.
@aigueau : 3 semaines et 1 mois, est-ce des grands retours ?
@L'Accro : Oh ! oui, j'ai vu ce film. J'ai d'ailleurs failli en glisser un mot dans le texte. Tellement beau comme film. :)
@Petite libellule : Ahahahaah ! C'est certain que je voyage de plus en plus... T'as un bon point. Héhé !
@Patty : C'est vrai que c'est un lieu particulier ! Merci de ces bons souhaits. :)

aigueau a dit…

"3 semaines et 1 mois, est-ce des grands retours ?"

Je ne sais pas, je n'ai jamais testé. Mes grands retours suivaient des absences d'environ un an.