mardi 13 avril 2010

Un matin pour l'amour et le soleil‏

Ce matin, je marchais un peu pour me rendre au boulot. Ça m'arrive régulièrement de descendre quelques stations de métro à l'avance et de savourer un Montréal différent. Une trentaine de minutes.

Ce matin, ça goûtait si bon. L'air frais et pur. La joie. La vie.

Ce matin, je souriais au soleil. Je devais avoir l'air d'une lutine dans mon manteau vert avec mon air taquin. Bon, ok, une grande lutine disons !

Ce matin, j'avais envie de danser en écoutant ma musique. Touch me et autres quétaineries de ce genre qui mettent un sourire dans la face et un mouvement dans les hanches. Mais sur Ste-Cath ou sur Peel à 9h00-9h15 le matin, je me disais que ç'aurait pu être bizarre une grande lutine qui danse toute seule ! Comme quoi dans la vie, tellement de petites choses nous retiennent. Trop, vous trouvez ? Et comment faire pour les combattre ?

Ce matin, je pensais à l'amour. L'amour à qui j'essaie tant bien que mal de donner un visage réel. J'aurais pris ton corps contre le miens dans les minutes qui succèdent le réveil. J'aurais pris des câlins, des tendresses, des caresses, un sexe lent et doux. Des rires, des fous rires, le chat qui veut de l'attention. J'aurais pris ta main dans la mienne sur la rue. J'aurais laissé tomber la musique pour ta voix. On aurait refait le monde. Ou on l'aurait défait, satisfaits de notre monde à nous. On aurait sauté dans les éclats de soleil. On aurait laissé tomber tous les doutes, les peurs et les misères. On aurait trouvé la vie belle. Juste belle.

Ce matin, j'aurais marché des heures. Dans le calme d'un Montréal qui se réveille tranquillement. Les hommes avaient tous des beaux yeux. On sentait le printemps à plein nez. À s'en saouler. J'aurais marché des heures en pensant à l'amour.

Ce matin, je devais aller au bureau... Soupir. La vie et ses obligations... S'en donne-t-on trop ?

4 commentaires:

The Green Head a dit…

Ça m'a rejoins, moi et l'amoureux on aime bien s'aimer de cette façon là. Les matins sont mes moments magiques préférés!

SP4M: a dit…

Ce matin, moi le bureau m'a renvoyé au soleil. Un plus pour un gros moins, hé hé.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Green Head : Peut-être que je vais me trouver ça moi aussi un jour un amoureux qui aimera les matins avec moi... En attendant, j'endure en rêvant...
Contente pour toi tk. :)
@SP4M : De voir un mini positif dans le négatif, même avec sarcasme, c'est déjà ça de pris ! Allez, un câlin virtuel pour toi. Ça va bien aller.
C'est drôle je viens de relire tes mots... et j'y vois un autre sens. Le bureau t'a renvoyé au soleil. Si on met le soleil au figuré, c'est encore mieux qu'au propre. :)

lorent a dit…

Un petit dej en terrasse avec quelqu'un qu'on aime, le soleil, un journal, ça vaut toutes les richesses du monde :))