samedi 24 avril 2010

Pourquoi je ne serai jamais alcoolique

Je sais que ça peut sembler présomptueux, vantard et sans appel, mais je ne serai jamais alcoolique. Je le sais. Je le sais parce que si j'aurai eu à l'être je le serais déjà. Dans mon kit de naissance, c'était déjà décidé. Je n'accroche pas.

Pourquoi j'en suis aussi certaine ? Parce que je bois à l'occasion. Du genre tous les soirs pendant une semaine ou une semaine et demi. J'ai déjà bu le matin juste une ou 2 gorgées avant l'école ou avant le travail. Mais JE N'ACCROCHE PAS. Parce qu'après ces phases-là, je suis capable de ne pas boire pendant des semaines entières et ça ne me manque pas. J'ai de plus en plus de bouteilles de vin dans mon appart et elles vont rester là si l'alcool ne me dit rien. Elles peuvent rester là longtemps. Ce qui impressionne plein de gens que je connais qui me disent être incapable de laisser de l'alcool traîner ainsi chez eux plus de quelques jours. Moi, je m'en fous.

Puis, va revenir une autre petite phase. Pas jusqu'à me saouler tous les soirs nécessairement. Mais toujours un petit verre de vin ou deux. Ou un truc plus fort dans le gosier pour réchauffer. Et ça va s'arrêter encore. Ainsi de suite.

Quelque part, j'ai de la chance. Beaucoup de chance. Parce que si je n'avais pas eu ça dans mon kit de naissance, cette faculté de ne pas accrocher à l'alcool, je serais déjà une alcoolique finie. Mais je ne le suis pas et ne le serai jamais. Je sais, je sais. Vous pensez que je m'illusionne peut-être. Mais je sais ce qu'il en est. À 29 ans, je me connais plutôt bien. Presque par coeur. Et je m'améliore sans cesse.

Du coup, vu que je n'ai aucune crainte de devenir alcoolique, je vous le dis, je vais être SAOULE EN CRISS CE SOIR. Toute seule comme une grande on dirait bien. J'aurais aimé en compagnie, ou mieux encore en charmante compagnie. On fait ce qu'on peut... Donc ce soir, saoulage en criss avec moi-même ! Santé à vous tous et toutes ! :) Il fait beau !

11 commentaires:

Sednah a dit…

Je ne crois pas non plus être alcoolique un jour, parce que souvent, après 2-3 gorgées, j'ai juste pu le goût...

Mais en ce moment, les muscles brûlés par l'effort, le nez plein de nettoyant mentholé...un verre de Bailey's serait le bienvenu!

SP4M: a dit…

Le Foie: Je ne crois pas qu'on soit alcoolique non plus. Juste qu'il semble y avoir trop d'événements qui prônent la saoulerie ces temps-ci.

SP4M: D'ailleurs, il y a de l'amélioration. Peu à peu, j'apprend à limiter ma consommation :)

Le Foie: J'ai juste pas hâte à notre fête...

DancingAlone a dit…

J'ai bien l'impression qu'on pensait à la même chose aujourd'hui.

The Green Head a dit…

Je me permet d'apporter mon grain de sel ici parce que ça me touche directement.

Être alcoolique, ne signifie pas nécessairement boire tout les jours. C'est beaucoup plus une question de relation (avec l'alcool en question).

Ma mère est une alcoolique. Repentie (presque) heureusement, car ça aurait pu la tuer. Pas la quantité...mais ce que ça lui faisait faire. Elle ne buvait pas tous les jours, ni toute les semaine, elle pouvait aussi être sobre pendant quelques temps. Par contre, c'est quand elle vivait des choses qui la dépassait qu'elle se retournait vers la bouteille. C'était sa béquille, son baume...Heureusement elle a compris qu'en apprenant à vivre plus sereinement les évènements et en vivant les émotions elle pouvait très bien faire sans.

D'un autre côté, mon père lui aussi est alcoolique. Lui c'est tout les jours. Pas beaucoup, mais tous les jours. Il lui faut sa dose...Mais se lèvent 6 jours semaine pour aller travailler tôt depuis plus de 35 ans.

De mon côté, je suis très alerte. Dès mon plus jeune âge, j'ai compris les ravages de ces liquides. J'aime boire pour le plaisir, mais à l'adolescence je me suis rendue compte qu'il était facile de passer à l'état de ''je bois, parce que j'ai mal ou que je ne sais pas comment réagir''. Donc chez moi aujourd'hui, il y a de l'alcool à l'occasion oui, j'aime faire la fête aussi et les souper bien arosée. SAUF...quand je vais pas bien. Là, nah...sinon je finis tout et j'en veux encore.

À 23 ans quand j'ai fais une dépression majeurs, j'ai vidé un armoire complète dans l'évier. Parce que j'étais à me demander si ça serait pas plus facile de boire comme un trou plutôt que d'aller en thérapie. Heureusement, j'ai choisi la thérapie loll

Bon ...c'était long mon affaire. Sujet qui me touche de près.

ET je suis contente de savoir que tu te connais bien et que cette faille, n'est pas tienne.

L'impulsive montréalaise a dit…

@tous : CRISS QUE JE SUIS SAOULE !!!!
@Sednah : Il arrive à l'occasion qu'un verre soit follement apprécié.
@SP4M : Oui, il y a des évènements et des moments... C'est la vie.
@DancingAlone : Je ne suis pas certaine qu'on pensait la même chose (je suis allée voir ton blogue), mais à tout le moins, notre relation avec l'alcool n'est pas parfaite.
@Green Head : Ton commentaire me touche beaucoup, énormément. Me donne envie de pleurer. J'oublie parfois que l'alcoolisme est une tare qui a touché beaucoup de gens. Ma relation avec l'alcool n'est pas la meilleure, mais je sais qu'elle ne prendra jamais toute la place ni même une place prépondérante.

Même si en ce moment, j'ai FUCKING TROP BU et que j'applaudis littéralement devant une comédie romantique... Soupir !!!

Putain que je suis saoule ! Putain que je suis seule !

L'Accro des listes a dit…

En effet , l'alcoolisme brise des vies. Bonne chose pour toi!

redbee2 a dit…

J'espère que ton matin n'est pas trop difficile. ;) J'ai eu beaucoup d'images de mononcle saoul dans ma famille qui m'ont probablement aidé à faire attention. J'ai eu ma part de brosses et il y en aura d'autres, mais je suis content de pouvoir dire que je n'ai pas de relation avec l'alcool. On se jase une fois de temps en temps mais on s'aime pas vraiment.

shaton a dit…

Santé à toi. J'ai exactement le même rapport à l'alcool que toi, je comprends donc fort bien de quoi tu parles.

L'impulsive montréalaise a dit…

@L'Accro : Oui, en brise trop même... C'est dingue.
@redbee2 : Mon matin a été difficile en criss..... Surtout que je travaille à 9h le dimanche ! Mais ça va un peu mieux maintenant. Moi aussi, j'appellerais ça lui jaser de temps en temps. Et là, on a assez jasé hier soir pour que je boude un peu.
@shaton : Contente de savoir que je ne suis pas la seule... :)

@Green Head de nouveau : Vraiment ton commentaire me pousse à la réflexion...

Jane a dit…

Alors là, moi non plus je ne serai jamais alcoolique! Je bois à l'occasion et jamais jusqu'à être saoule... bon j'ai déjà été quasi alcoolique de 18 à 20 ans mettons mais j'ai arrêter drastique et j'ai jamais recommencer dans cette voie...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jane : Quand c'est un drastique positif, ce n'est pas problématique ! :)