dimanche 25 avril 2010

Ai-je une vie ?

Parfois, je me dis que vous devez penser que je passe ma vie sur mon ordi. Il est vrai que je suis souvent en train de faire des nouveaux posts et je suis très active dans mes commentaires, que ce soit sur mon blogue ou les vôtres.

Pourtant, j'ai plus qu'une vie. Je travaille à temps plein, je fais du sport (gym, jogging, marche), je lis, je vois mes ami(e)s, je fais des activités (randonnée, spectacles, restos, shoppignage...) et je fais tout ce qu'il faut faire par obligation (vaisselle, lavage, bouffe...). J'ai donc une vie remplie. En général. Parce que bon, tout le monde a des petits weekends plus calmes et je ne suis pas non plus toujours sortie.

Non, j'ai juste une grosse dépendance à l'écriture. Je suis devenue accro aux mots. Je l'étais déjà avant, mais c'est pire maintenant. Parce que maintenant, je vous ai vous en plus. Vous qui semblez bien m'aimer, aimer me lire. Du coup, la drogue devient une drogue dure. De plus en plus. Et c'est plus fort que moi. J'ai douze sujets qui me viennent en tête à la fois. Je traîne mon carnet et je vous écris partout. De chez moi ou du travail oui (pendant les pauses). Mais aussi dans le métro. Et même en marchant. Si vous voyez une fille qui tient une carnet, qui marche ben doucement et qui écris fièvreusement, probable que ce soit moi. Je suis dingue comme ça. Et en plus, j'écris vite. Vraiment. La plupart de mes textes sont écrits en 15 minutes ou moins. Presque tous en moins de 30 minutes. J'accouche d'un coup.

Parfois, je me dis que je vais finir par vous lasser. Que vous allez trouver que c'est trop tout ça. Mais le fait est que vous me faites mentir. Je vous revois sans cesse. Vous venez laisser votre trace. Au point où je m'attache d'une certaine façon à quelque-uns, quelque-unes d'entre vous... Je suis comme ça moi... Du coup, pourquoi est-ce que je diminuerais ? Héhé ! C'est du gagnant-gagnant !

14 commentaires:

Luc Pierre (dit le salaud) a dit…

Pourquoi te justifier par ce texte, alors?

L'impulsive montréalaise a dit…

Tes textes ont-ils toujours une raison d'être profonde et songée ? On jase...

The Green Head a dit…

Je me sens presque coupable de participer à ta prise de ''dope'' quotidien ! :P Mais bon, puisque c'est pas malsain, j't'encourage vivement à continuer. Je suis de celles qui lisent plus qu'elles n'écrivent sur leur blog. Par contre, j'écris beaucoup pour d'autre chose. Projet écriture, des nouvelles pour des concours littéraire...des trucs du genre. Et Dieu que j'écris dans mon journal créatif. Pas toujours avec beaucoup de mot, parfois c'est en image, parfois en dialogue avec une autre partie de moi même. D'autre fois, de l'écriture rapide. Bref...

Je lis. Alors écrit !

Jacou LeCroquant a dit…

Si tu es impulsive, tu es également volubile !
Et on aime ça . . .
On te lit, on partage et on sourit aux anges.

shaton a dit…

Je crois que j'ai compris. Tu es atteinte d'un syndrome hyperactif que tu as appris avec le temps à dominer, mais il est bien là. Tu es sans doute migraineuse depuis vingt ans, à la fois impulsive et profondément réfléchie.
Au fond, même si je me trompe (ce qui serait sans conséquence), je sais pourquoi j'aime bien venir sur ce blogue de temps en temps.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Green Head : Il m'arrive d'écrire ailleurs aussi. Mais j'avoue être très active ici depuis quelques temps... Et non, ne te sens pas coupable.
Chef, oui, chef ! J'écrirai. :-P
@Jacou LeCrouquant : Merci beaucoup ! J'aime bien ce qualificatif de volubile. Et que vous aimiez ça !
@shaton : Ahahahhahah ! Non pas de syndrome ou de migraine ou quoi que ce soit. Juste une passion de l'écriture et un peu d'attachement pour les étranges blogueurs/blogueuses qui me visitent souvent et laissent leurs traces à l'occasion. Merci.

Noisette Sociale a dit…

Moi, je te découvre depuis peu et j'aime bien ton hyperactivité littéraire :)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Noisette : Ahahaahahah ! hyperactivité littéraire. J'adoooooore ce terme. Merci bien ! :)

lorent a dit…

Tant que ça nuit pas à ta real life, accélère ! ;)

L'impulsive montréalaise a dit…

@lorent : Non, ça ne nuit pas.
Accélère ? Un vrai fan toi ! :-P

Sednah a dit…

Hyperactivité littéraire...quelle belle expression!!

J'étais comme ça...mais j'me suis "slackée" moi même, pour toutes sortes de raisons. Mais gâte toi! Si t'aimes ça, empêche toi pas d'écrire!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Sednah : Merci ! J'me gâte, j'me gâte. Parce que oui, j'aime ça l'hyperactivité littéraire. :)

Camille a dit…

Vas-y comme tu le sens!! Tu sais souvent je ne commente pas parce que je lis tes posts en rafale. Quand je suis pressée et que tu nous as pondu 2-3 textes en un jour, il m'arrive de ne revenir que le lendemain pour tout lire. Mais comme tu dis, on (je) revient toujours. Il doit y avoir une raison pour ça non? Continues à écrire, je n'ai pas l'impression que je serai tannée de te lire de sitôt.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Camille : Oui, j'avoue que je suis de plus en plus difficile à lire au jour le jour... Je vous pardonne donc les délais. Qui serais-je d'ailleurs pour vous en vouloir ? Héhé ! Merci, merci de pas être tannée. J'aime bien. :)