vendredi 16 avril 2010

Les regrets

Voulez-vous que j'vous le dise moi à quoi on voit qu'on vieillit ? Ah ! cé sûr, y'a les rides, le mal dans les os, la fatigue, t'étais belle, t'es rendue belle pour ton âge, mais cé rien ça... Si tu veux savoir l'âge que t'as pour vrai, compte tes regrets. Le beau dans l'train à qui t'as pas donné ton numéro de téléphone... La fois où tu t'es pas excusé parce que t'as une tête de cochon... L'opportunité que t'as pas saisi parce que t'as pas voulu t'donner l'trouble... La lettre d'amour que t'as pas envoyé parce que t'as eu la chienne... Tout c'que t'aurais dû faire pis que t'as pas fait, cé des regrets. Pis ça, ça fait vieillir !

Extrait d'un épisode de Rumeurs

La première fois que j'ai entendu cette réplique-là dans Rumeurs (défunte série que j'adooooorais), ça m'a jeté à terre. Faut dire que Madame Lauzon, pour ceux/celles qui ont écouté la série, avait le ton à te pitcher ça en pleine face avec juste assez d'amer, de fait chier la vie et autres trucs positifs de même. Vraiment, je l'ai eue en pleine gueule. Parce que c'est du vrai plein la phrase. Parce que ça pue la vérité. Pis parce que même si on le sait, on continue à ne pas faire plein de petites choses juste parce qu'on a la trouille, on a l'orgueil, on a la douleur, on a fucking whatever !

Cette réplique-là scie les jambes parce que tu y penses aux occasions manquées, aux rendez-vous avec la vie gâchés, à ton exaspération qui te fait trembler, à ton découragement d'être juste toi-même et de pas être mieux faite. Tu y penses que les regrets au bout d'une vie, c'est vraiment pas ce que tu as fait. Plutôt juste toutes les choses que tu as pas faites. Parfois, des très petites choses. Mais une seule petite chose est capable de changer le cours d'une vie. Alors, essayez de calculer la trajectoire qu'aurait pris votre vie si vous aviez plutôt décidé de les faire ces centaines de petites choses-là. Plus près du bonheur ? Plus loin de l'ennui ? À côté du paradis sur terre ? Oui, des fois, c'est des vrais détails. Mais quand je pense à certains détails de ma vie, je sais qu'il n'en faut qu'un seul pour que tout soit différent. Complètement.

Cette phrase-là fait chier aussi parce qu'on se sent impuissant, lâche. On ne sait pas trop quoi faire de ses 12 bras pis de ses 24 jambes. On s'emmêle sans se démêler. On essaie de s'extirper tout ça du coeur pis ça marche pas. On reste avec des j'aurais dû, des j'aurais pu pis des envies qui se peuvent pu, des moments dépassés. Pis les années passent, les cheveux blancs, les rides sûrement qui vont venir, des rides moins pires que celles qu'on a déjà sur le coeur... Et on hésite entre le désespoir de voir le temps qui passe, le découragement de trouver que ça va trop vite, la peur de se dire qu'on pourrait mourir sans avoir vraiment vécu ce qu'on était amené à vivre. Y'a pas personne qui peut pas dire qu'il n'a jamais ressenti ça. Même les gens qui agissent tout le temps accumulent des petits gestes pas faits, des petits gestes cachés sous le mascara de leurs agissements impulsifs et corrosifs. Tout le monde en a de ça. C'est le propre de l'être humain. D'essayer de se garder un peu de vernis pour ne pas perdre la face. De se faire plus beau alors que justement la beauté, c'est de se laisser aller. De ne pas passer une vie à se retenir. Par peur de la réaction de l'autre, par peur des conséquences, par orgueil mal placé, par haine entretenue, par n'importe quoi qui nous semble pouvoir justifier l'injustifiable.

Je l'ai dit : c'est pas toujours des grosses affaires. Peut-être même aussi que ça aurait rien changé au cours de notre vie. Mais parce qu'on l'a pas fait, ça change tout. Ça change parce qu'on a ce geste manqué en travers de la gorge. Pis on en a tellement assez des affaires de même dans gorge.... À s'en étouffer.

Tiens, on fait un exercice. Dites-moi la dernière chose, petite ou grande, que vous auriez voulu faire et que vous n'avez pas faite. Pas obligé d'expliquer le pourquoi du comment ou le contexte. Faites juste le dire. Juste le sortir de votre gorge.

Moi ?

Ne pas avoir dit : Ça te dirait d'aller déjeuner ?

11 commentaires:

Sednah a dit…

Ne pas avoir dit la vérité sur mon état d'âme quand on m'a posé la question...

Evyzamora a dit…

Ne pas avoir mit plus d'effort à apprécier mon après-midi.........

Chill-Vie a dit…

Bon matin

Quelle découverte que ce blog bon j'ai pas tout lu mon cerveau est pas réveillé mais j'ai lu tous les billets écris depuis le 12 avril. Quele belle occasion d'analyser sans paralyser ;-)

Je vais faire un emprunt ce matin je vais te publier sur mon blog car je souhaite que les gens qui y passe réfléchisse sur leurs regrets. Je trouve que c,est une belle façon de commencer le week end. Ça va aider à ne pas en accumuler d'ici dimanche ... peut être

Mes regrets :

Ne pas avoir laisser mon chum dès la première blessure dans mes valeurs

Ne pas avoir complété l'université lorsque j'en ai eu l'occasion

passe un beau week end et Vive madame lauzon ! xox

shaton a dit…

Ne pas être allé voir sur l'heure cet ami qui vient d'être quitté par sa femme... mais j'y cours !

Il ne faut pas oublier toutes les choses qu'on a faites et qu'on aurait mieux fait... de pas faire. C'est le contraire mais ça s'ajoute aux regrets qui font vieillir.

Matelot a dit…

Je regrette de ne pas l'avoir mis dehors lorsque j'ai découvert qu'il mentait depuis 2 ans.

Camille a dit…

Je regrette de ne pas avoir terminé de dire le fond de ma pensée hier soir. Mais j'aurais regretté si je l'avais fait. D'un côté comme de l'autre: l'impasse!

La Brunette a dit…

Je regrette de ne pas mettre assez d'efforts dans des trucs qui me tiennent à coeur, comme l'écriture...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Sednah : Moi, je ne suis pas très bonne pour mentir. Ça paraît trop quand je ne vais pas.
@Evyzamora : C'est vrai qu'on ne met jamais assez d'effort à apprécier. Pourtant, il y a tant de choses à apprécier.
@Chill-Vie : Merci pour le compliment.
Pas de problème avec les emprunts pourvu que ce soit indiqué clairement d'où ça vient.:)
Pour l'amour, c'est toujours difficile. Pour l'université, serait-ce réellement trop tard ?
@shaton : C'est bien d'y courir.
Tu sais, je crois que ce qu'on a pas fait est pire. Car quand je regarde derrière moi, je ne garde pas de regrets de ce que j'ai fait. Même si j'en ai fait des conneries. Ce qui me fait chier, c'est vraiment les occasions manquées.
@Matelot : Il n'est pas trop tard pour le faire... si ce n'est déjà fait.
@Camille : Tu aurais dû le faire. Comme répondu à shaton, avec le temps, on ne regrette pas nécessairement nos actions. Plutôt notre manque d'action. J'espère que tu vas bien...
@La Brunette : Ah ! ça, je peux tellement comprendre. Facile de se laisser gober par la vie.

@TOUS : AGISSEZ MAINTENANT ! :)Oui, oui, je vais essayer aussi... Héhé !

lorent a dit…

" tu sais, en te sentant dans mon dos, je n'avais qu'une envie, continuer tout droit".....

casimir a dit…

ne pas l'avoir pris tendrement par la main ce matin en lui disant " viens avec moi, on s'en va!!"
et ensuite l'embrasser avec passion!

L'impulsive montréalaise a dit…

@casimir : Il n'est jamais trop tard pour décider de prendre une main. Ni donner un baiser. Je te le souhaite.