lundi 26 avril 2010

La pornographie

Dernièrement, j'ai lu un article fort intéressant dans la revue Coup de Pouce. Le sujet : savoir si la porno stimule le couple ou lui nuit. Je pencherais plutôt pour la deuxième option. Ce qui mérite explications.

La pornographie est vraiment rendue partout. Accessible, consommée, une industrie vraiment très riche (monétairement s'entend). De la pornographie légère et occasionnelle, je veux bien. Pour certains, ça peut être une façon agréable de pimenter. Mais généralement, les gens qui consomment de la porno ne s'en tiennent pas à du léger occasionnellement. C'est comme pour la drogue. Au début, rien qu'un peu. À la fin, dedans jusqu'au cou. La porno, c'est du besoin de toujours plus. La porno, ça désensibilise. Et puis, on ne se le cachera pas, c'est toujours facile le sexe dans ces affaires-là. La fille jouit souvent et fort, le gars est toujours dur, ça baise pendant des heures. Il n'y a pas de rires, de bruits bizarres, d'épuisement, de complicité, de problèmes érectiles, de femmes qui ne mouillent pas... Performance et efficacité. Bon, je veux bien. Sauf que la porno est rendue une façon d'éduquer à la sexualité.

Et nous sommes là, maintenant, avec des jeunes, et des moins jeunes, qui pensent que la sexualité, dans la vie, c'est ça. Après ça, comment voulez-vous qu'une femme réelle ou un gars vrai soient excitants ? Et quand ce n'est pas de cette façon qu'ils ont appris la sexualité, c'est à tout le moins de cette façon qu'ils l'ont désapprises. Du vouloir du toujours plus. Rien n'est assez, n'est suffisant. Pour arriver à jouir, certains doivent multiplier les manières de s'exciter. Dans l'article, il parlait d'une femme qui a découvert après 25 ans de mariage que son mari s'excitait devant des images de zoophilie. OUACH !!!! Il y a fantasmes et fantasmes je trouve...Tout ça pour dire qu'une petite baise standard, ça ne fait plus la job. Ni la fille ordinaire ni le gars normal qui partagent leurs lits.

Et bien vous savez quoi ? Moi, je préfère jouir plus ''normalement'', mais plus souvent. ;)

4 commentaires:

SP4M: a dit…

L'Pénis: Bah tu sais, la pornographie peut servir justement à aider les gens précoces à maintenir le contrôle sur leur orgasmes. Ça l'a probablement aussi d'autres effets bénifiques que l'on ignore probablement aussi.

La Tête: Toutefois, comme toute bonne chose, trop de quelque chose peut avoir un effet négatif aussi. Justement, les points soulevés sur ce billet démontre que l'image du sexe peut perdre un peu de sa magie tant qu'à moi.

SP4M: N'empĉhe qu'il faut doser la pornographie. Ce n'est pas pour tout le monde.

Les Yeux: Ça dépend probablement comment tu le perçois. ;)

lorent a dit…

Y a rien de moins excitant que les pornos industriels.
J'ai revu y a pas longtemps 8 miles. Dedans y a une scène ou Eminem s'envoie en l'air avec sa copine à l'arrache contre un mur de l'usine,
y a quasiment rien de montré mais purée,
ça le fait !:))

Evyzamora a dit…

Tu as bien raison....tout est une question d'équilibre et finalement, on s'abitue à tout alors on augmente la dose, parce que ça en prend toujours plus afin d'arriver au même point!
Je penche aussi pour normalement mais plus souvent!

L'impulsive montréalaise a dit…

@SP4M : Je suis d'accord avec SP4M. Pour les parties du corps, je réserve mon jugement. Héhé ! ;)
@lorent : J'approuve. Cette scène-là, ça le fait. Et oui, un peu de retenu excite souvent plus que du gros affiché.
@Evyzamora : Oui, l'équilibre. Parce que comme je le dis, du occasionnel, léger, c'est à chacun de voir. C'est personnel. Mais faut faire attention à cet immense besoin de toujours plus...!