mercredi 22 décembre 2010

Un voyage en métro‏

Parfois, je me dis que je dois avoir l'air un peu freak dans le métro. Je fais quelque chose de totalement impardonnable. Ou presque. Je regarde les gens. En fait, scrute serait plus exact. Je les regarde avec attention. Leurs visages, leurs expressions, leur fatigue, le poids qu'ils ont sur leurs épaules, leurs joies... Je suis fascinée. Personne ne se regarde presque. Tous ses inconnus qui vont quelque part. Qui voyagent ensemble. Mais le métro a ses règles. Que je n'aime pas toujours suivre. Alors, je suis là, freak, et j'ouvre grand les yeux.

Hier matin surtout, je n'arrêtais pas. J'ai fait quelque chose ce matin-là. Un geste complètement spontané. Mais banal. Si banal. Sauf que j'étais contente de l'avoir fait. Peu importe qu'était ce geste, mais j'étais contente. Je me sentais plus vivante à cause de ça. Plus en lien avec les gens qui m'entouraient. Il en faut parfois bien peu. Alors j'aurais eu envie de plus d'humanité. Un peu de chaleur dans ces regards vides qui étaient près de moi.

Il y avait ce gars aussi. Je l'ai vu entrer. Blême. Beau, mais. Il s'est assis sur un banc près de moi. Il avait un poids sur les épaules. Invisible, mais que je voyais quand même. Il dégageait ce poids, une fatigue, une lassitude.

Parfois, je me demande. Je me demande ce que les gens, ces inconnus que je croise tous les jours, perçoivent de moi. Ce que je leur dégage dans ces quelques moments où nous voyageons ensemble.

10 commentaires:

Marico a dit…

J'aime ta vérité, ta spontanéité, ton style. Je te lis dès que tu écris avec toujours beaucoup de plaisir et d'intérêt! Tu parlais de "foncer" l'autre jour. Tu pourrais publier tu sais! Un beau Noël à toi.

Camille a dit…

Tu décris bien la scène typique du métro. Fascinant et triste à la fois. Des fois ça me manque de prendre le métro parce que j'avais le temps d'y lire. Mais cotoyer tous ces gens qui feignent ne pas voir leur prochain, non, ça ne me manque pas.

Lucille a dit…

Moi, une inconnue qui te croise régulièrement sur un métro nommé Blogosphère, je peux dire que tu dégages une aura de bonté, de spontanéité, de candeur, d'émerveillement et de détermination.

Je suis très heureuse de t'avoir connu. Passe un très Joyeux Noël et j'espère que le Père Noël sera généreux avec toi ;o)

Caro a dit…

Je crois que les gens ne s'arrêtent pas assez souvent pour voir les autres comme tu le décris.

Marie a dit…

Ce que j'aime par-dessus tout, c'est d'essayer d'imaginer la vie et le quotidien de ces inconnus que je croise tous les jours dans le bus.

seb haton a dit…

Moi qui suis un "provincial" de France, je regarde les gens dans le métro et je constate que personne ne me rend mes regards...
C'est pire que de l'indifférence, les regards dans le métro sont des agressions. Une fille comme toi à Paris... se ferait peut-être lyncher.
s.

Juju a dit…

Je confirme avec Caro, les gens ne s'arrêtent pas assez souvent pour voir les autres. Chacun est dans sa bulle et continue son chemin sans regarder autour d'eux. Ce matin dans le métro, j'essayerai de regarder les gens et imaginer ce qu'ils font dans la vie ou s'ils ont un poids sur les épaules. J'ai beaucoup aimé ton billet. Merci, Joyeuses Fêtes et bonne vacances si c'est le cas et profites-en bien!!!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Marico : Oh ! merci beaucoup Mario. C'est un très gentil commentaire et je l'apprécie. Un de ces jours...
@Camille : J'avoue que je lis beaucoup dans le métro. Parfois, j'écris aussi. Et bon, je parle des gens déprimants, mais il y en a quelquefois des un ou deux pimpants comme moi. Héhé !
@Lucille : Merci beaucoup. Je dégage de fort belles choses alors. :) Et oui je passe un beau Noël et le père Noël a été généreux.
@Caro : C'est bien vrai. En fait, les gens ne s'arrêtent pas assez en général.
@Marie : Moi j'aime imaginer comment ils sont. Leur personnalité.
@seb : Oh ! je crois pas que je me ferais lyncher. Mais c'est vrai que j'agresserais peut-être certaines personnes.
@Juju : Oui, on vit dans des bulles, enfermés. Tu verras, c'est fascinant de regarder les gens dans le métro. Merci pour ton commentaire. Et un joyeux Noël à toi aussi.

Josie a dit…

Les quelques fois où j'ai pris le métro (excluant les fois où je me faisais royalement chier), j'observais aussi les gens. J'adorais! C'est ça le monde... Et les gens qui évitent ton regard inquisiteur. Et la personne qui le soutien, à l'autre bout du wagon, amusé... priceless.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Josie : Ahahahaah ! On dirait qu'on a pris le même métro. Mais oui, c'est fascinant d'observer ce qui se passe autour. :)