mardi 21 décembre 2010

La tête qui surchauffe

Ces temps-ci, la tête ne m'arrête jamais. Aucun repos. C'est souvent comme ça au mois de décembre. Avec ma fête et la nouvelle année qui arrive, je deviens toujours très introspective. D'ailleurs, je crois que je vous l'ai dit. Je me répète. Ça doit être l'âge. Héhé !

Toujours est-il que ça n'arrête pas. Je pense à tout, à rien, ça va de tous bords, tous côtés. Mon plus grand défi, c'est de me lever le matin. J'aime être endormie. Engourdie par le sommeil. Je suis fatiguée.

Ça vous fait cet effet, vous, une nouvelle année qui approche ? La tête qui n'arrête pas ?

Mes pensées, je ne pourrais pas vous les résumer. Il y en a trop. Mais je pense entre autre à ce que je veux, à ce que j'attends de la vie. À ce que je choisirais si on me demandait ce qui compte le plus pour moi en ce moment précis. Des choses que je voudrais réaliser, avoir ou accomplir. Il y en a trois. L'important n'est pas que je vous dise ce que c'est. Mais plutôt de vous dire que c'est idiot. Je peux identifier ces trois choses-là et je ne fais presque rien pour aller vers. Pourtant, pour chaque but, j'ai une action concrète qui me permettrait de faire un bon premier pas. Mais je ne le fais pas. Qu'est-ce qui explique ça ? Ça vous arrive, vous ? Ce serait quoi ? De la paresse ? De l'auto-sabotage ?

2011 approche. Je viens d'avoir 30 ans. Il serait temps que je fonce !

6 commentaires:

Isabelle a dit…

Je suis tellement comme toi. Mes pensées vont d'un côté et de l'autre sans arrêt. Le soir quand je me couche je suis complètement épuisée et il arrive souvent que je me réveille en plein milieu de la nuit car mon petit hamster à recommencé à pédaler.

Bienvenu dans la trentaine en passant et passes de joyeuses fêtes. Pour 2011, fonces ... je me dis la même chose :)

Petite vie - Petite misère a dit…

Je pense que tu as déjà la réponse à ta question. Paresse, auto-sabotage, manque de motivation, peurs, etc. C'est toute la même affaire, ça nous empêche d'avancer! Faut se donner un bon coup de pied mais pour ça il faut être vraiment déterminée. À l'approche d'une nouvelle année il n'est pas rare de se poser des tonnes de questions et de se remettre en question. Si on ajoute à ça le début de la trentaine, il est bien évident que le cerveau te surchauffe! Allez, lâche prise pour quelques jours, ça va te faire du bien. ;-)

Jeff a dit…

Faut croire que je suis dans le même état. ais moi, je pense surtout à mes enfants que je ne verrai peut-être pas cette année encore, ni à mes petits-enfants dont le père n'a pas daigné me donner un coup de fil, ceci afin qu'ils puissent voir leur grand-père pour Noël...

Je n'ai rien acheté pour eux encore, ne sachant pas si je les verrai ou non. C'est frustrant et même blessant pour mon coeur de papy. Je n'ai que 46 ans mais ça fait mal tout de même...

Camille a dit…

Vas-y, foooonnnceee nom de dieu!!!!

Petite libellule a dit…

Moi, c'est le contraire, j'ai pas le temps de penser... Quand tu travailles à l'administration d'un centre commercial pendant le temps des Fêtes, disons que le temps pour l'introspection manque un peu...

Pour ce que tu veux faire et tes projets : à mon avis, quand tu seras prête, vraiment vraiment prête, tu poseras les actions qui s'imposent pour atteindre tes objectifs. Entretemps, c'est pas mauvais de juste savourer tranquillement tout ce que tu as déjà accompli.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Isabelle : Je ne dirais pas que je suis épuisée. Mais pas mal fatiguée. Ce qui fait que j'arrive à dormir pas si mal ces temps-ci (rare pour moi). Mais comme tu vois, ceci, je l'ai écrit parce que je ne dormais. Et plutôt que penser trop, je me change les idées.
@Petie vie : Oh ! il m'arrive de foncer tout de même. C'est juste que parfois, je ne comprends pas pourquoi je reste un peu trop immobile à mon goût. Et oui, je suppose que la période et la trentaine expose à la réflexion. Lâcher prise ?? Ooooh ! ça ferait du bien. Ahahahahah !
@Jeff : J'espère que tu as décidé d'appeler ton fils. Je te le conseille encore. J'aimerais beaucoup te voir passer un magnifique temps des fêtes en famille. Et je te comprends d'être blessé. C'est normal. Mais appelle-le. Tout le monde a droit à un beau temps des fêtes.
@Camille : Ahahahahaha ! C'est toi qui me donne des leçons ? ;) Mais bon, je fonce quand même des fois tu sais. Sauf que des fois, on s'engourdit un ti peu et on devient plus paresseux. Surtout l'hiver. Héhé !
@Petite libellule : Ahahaahah ! Je comprends que ça doit être occupée !! C'est pour ça cette année d'ailleurs que je me suis dit que je refusais d'aller me stationner dans un centre commercial après le 1er décembre. J'ai préféré complété mes achats au centre-ville sur mes heures de dîner au boulot ! Et oui, c'est certain que je sais que je suis capable de foncer. Quand je le fais, je suis efficace ! Et je trouve ça beau ce que tu me dis : savourer tranquillement ce que j'ai déjà accompli. Je ne le fais pas assez souvent. Pourtant, j'en ai des réussites !