mardi 8 juin 2010

Larmes de coeur‏

Vous savez cette sensation dans la poitrine ? Lorsqu'elle se gonfle un peu, que votre coeur soupire. Ce trop plein d'air dans vos poumons qui annonce les larmes.

Je n'arrête pas de l'avoir depuis quelques jours. J'ai le coeur plein. Je ne suis pas si malheureuse. Juste fatiguée. Par une fatigue accumulée, mais aussi par toutes ces émotions que j'ai ressenties dernièrement. Et que je n'arrive pas à faire taire complètement. Cette rechute dont je vous ai parlée. Je la calme peu à peu. Mais ce n'est pas facile. Et la fatigue aidant, je suis sensible, fragile à tout ce qui peut la raviver. À tout ce qui peut faire sentir mon coeur moins vide. Même si ce qui le remplit est de la douleur. Ou à tout le moins du doux-amer.

Alors, je suis là. Et j'écris. À l'infini. Parce que les mots sont apaisants. Parce que pendant que j'écris, j'oublie un peu ces ressentis. Parce que même si j'en parle, je suis davantage dans les mots que dans la fleur de peau.

Vautour est tellement le mot qui convenait...

4 commentaires:

Sednah a dit…

Oui je la connais cette sensation...rien à ajouter..chui juste trop amie avec elle

L'impulsive montréalaise a dit…

@Sednah : C'est là bien triste. Moi, au moins, je ne suis pas amie avec elle.

J'espère que ça te passera.

laulau a dit…

C'est une sensation dur a faire partir ....mais si tu écrit et que ca te fait du bien je te comprend alors ÉCRIT ma chère ÉCRIT ;) ;)

L'impulsive montréalaise a dit…

@laulau : Rassure-toi. Je ne l'ai pas si souvent cette sensation. Et ces temps-ci, il y avait beaucoup de fatigue. Mais bon, là, je suis en vacances. Ça va faire du bien. :) T'es gentille.