jeudi 3 juin 2010

Contente d'être humaine finalement‏

Parfois, j'aimerais avoir le corps un peu moins humain.

Je m'explique.

Parfois, j'aimerais pouvoir marcher pendant des heures. Parce que marcher me fait du bien. Parce que marcher avec ma musique sur les oreilles me transporte ailleurs. Me permet de réfléchir. De me fatiguer le corps un peu, mais de m'aiguiser l'esprit beaucoup plus.

Sauf que j'ai un corps humain. Et bien qu'il soit en forme, il a ses limites. Le mal de pieds le pogne, les ampoules, le mal de dos aussi, l'envie d'aller à la salle de bain, de manger, de boire... Et tout ça coupe la paix fragile qui m'habite quand je marche et que je réussis à faire abstraction de tout ce qui se passe autour de moi et dans ma vie. Que je suis centrée et paisible. Même quand je suis agitée. Juste parce que marcher me calme. C'est presque comme courir en fait. Sauf la quantité de sueur. Et le fait que courir, plutôt que de mettre mes idées dans le bon ordre, m'enlève plutôt toutes les idées. Pour n'avoir qu'un but fixe. Continuer à courir le plus longtemps et le plus vite possible.

En même temps, je suppose que si je n'avais pas le corps humain, les bénéfices ne serait pas aussi satisfaisant. La satisfaction d'avoir sué, pris soin de corps, la douche qui suit, cette fatigue agréable... Finalement, je préfère être humaine !

7 commentaires:

shaton a dit…

Essaie un instant, juste pour le fun, juste pour l'expérience intérieure, essaie donc d'imaginer de courir dans un corps de gazelle.
Encore mieux, essaie d'imaginer le jogging et tout le reste si tu n'étais que pur esprit.
Qu'est-ce que tu ressens ?
"Rien, crisse avec tes questions !"
Bon.

Marie a dit…

Contente aussi que tu sois humaine... ça ferait un blog moins intéressant sinon.

Camille a dit…

J'avoue! Moi aussi j'adore la fatigue agréable qui suit l'effort physique, je la trouve à la fois relaxante et énergisante. N'empêche que je suis d'accord avec toi que sans tous ces besoins physiques, on pourrait donc en vivre des moments "hors de nos corps" agréable comme celui que tu nous décrit.

L'impulsive montréalaise a dit…

@shaton : Tsé que des fois, t'as le commentaire pas mal bizarre mon cher... !
@Marie : Merci du compliment sous-entendu. Et oui, je suis plus qu'humaine. :)
@Camille : Oh ! oui, cette belle sensation qu'on ressent quand on a poussé son corps loin. Qu'on l'a vidé. Bizarre, mais c'est pourtant agréable.

shaton a dit…

Dis, tu préférerais que je ne mette que des commentaires pas bizarres du tout ? Je peux... ;-(
Tsé, des fois je trouve ça amusant... mais je reconnais que celle qui les lit ne les comprend pas comme moi.

L'impulsive montréalaise a dit…

@shaton : Ça peut aller en général. S'agit juste de bien choisir les textes. Si tu le faisais sur un de mes textes intenses et sombres, j'apprécierais pas, j'avoue. Mais sur les textes plus légers, ça passe bien. Et c'est ce que tu sembles faire. Donc ! ;)

shaton a dit…

je comprends et je ferai attention...