jeudi 4 mars 2010

Réflexions diverses

Pourquoi est-on plus atteinte par la salope qui ne nous vise pas que par le salaud qui nous vise ? Parce que cette salope, on voudrait bien la torturer jusqu'à la mort. Longtemps. Mais avec le salaud, on est plus indulgente.

D'ailleurs, sur un autre ordre d'idée, pourquoi être une salope est plus mal vu qu'être un salaud ?

Quand on s'arrête deux minutes et qu'on prend le temps d'écouter autour de soi, on ne peut se rendre compte que d'une chose. Il n'y a jamais de silence.
Pourquoi c'est si agréable d'être une vilaine fille ? Pourquoi on a besoin de ça ? I need to be a fucking bad one. And to be fucked too.

Comment se fait-il que les gens vous enfilent un moule sur la tête et vous castrent de leur jugement ?

14 commentaires:

Samuel Pothier a dit…

Ben, allons-y pour une hypothèse pessimiste, mais disons que tout le monde cherche à protéger son petit bonheur, et ça passe pas-mal souvent par la destruction d'autrui; je pourrais citer pas mal de cas, y compris certains où je suis l'antagoniste.


Parfois, la seule solution, c'est de filer au lit, parce que le cerveau est saturé d'idées noires, et c'est encombrant.

De la part d'un badaud des Internets, bonne chance, m'dame.

L'impulsive montréalaise a dit…

@M.Pothier : Ce n'est pas tant la destruction d'autrui qui amène la paix. Que la sensation d'avoir défendu une cause noble. Je comprends que ces mots auront peu de sens si la situation n'est pas exposée. Mais c'est ainsi. Quant à dormir.... Je suis plutôt dans ces soirs où j'encombre comme vous dites si bien. Mais tout n'est pas noir.
Marci bien jeune homme ! ;)

Samuel Pothier a dit…

Hé, de rien!

Ça me sauve de trop ruminer mes propres problèmes.

L'impulsive montréalaise a dit…

Une activité peu agréable s'il en est une...

Luc Pierre (dit le salaud) a dit…

J'sais pas, moi... parce qu'on est salaud avec plus de finesse que les fille? (hahaha!!!)

Ce qui est sûr, c'est que tu te poses trop de questions dans un même billet...

L'impulsive montréalaise a dit…

Chuis une femme Luc Pierre.... On est des bébittes à se poser des questions. Les hommes, eux, n'ont jamais assez de réponses.
Quant à la finesse... euhhhhhh WTF ?

Caro a dit…

les femmes se poser des questions..c'est même pas vrai ca, on fait jamais ca ;)

L'impulsive montréalaise a dit…

Ahahaahahahahhahahahah ! Caro... Pause respiration. Ahahahaahahahahahahahahahahahaha ! Ahahahahahah !

Jane a dit…

"Pourquoi est-on plus atteinte par la salope qui ne nous vise pas que par le salaud qui nous vise?"
Parce que parfois c'est plus facile d'en vouloir à ceux qui ont participer à te blesser qu'à celui (ou celle)qui t'as vraiment blessé??
"D'ailleurs, sur un autre ordre d'idée, pourquoi être une salope est plus mal vu qu'être un salaud ?"
Hmm... parce que les gars ne se jugent pas trop entre eux mais les filles sont jugés par les hommes ET par les filles...!?
"Pourquoi c'est si agréable d'être une vilaine fille ? Pourquoi on a besoin de ça ?"
Parce qu'on a de la colère et qu'on la sors mal? sur les mauvaise personnes??
"Comment se fait-il que les gens vous enfilent un moule sur la tête et vous castrent de leur jugement ?"
Parce que la société n'accepte pas souvent la différence??
Je te répond par des questions car je n'ai pas la vérité absolu malheureusement ahah mais bof, c'est des théories :)
Ce sont des questions très intéressante, j'trouve qui vaut la peine d'être pausé... parce que je suis sur que t'es pas la seule à te demander des trucs pareil :)
J'espère que ça t'as fait un peu de bien de sortir tout ça sur ton blog! :D

Furie a dit…

Ouaaaa... J'pense que je suis fuckée. La salope qui me vise pas, j'y en veux pas. Quelle raison aurais-je? C'est même pas l'fun, pis en plus si c'est une vraie de vraie salope, à cause que j'perdrais mon temps à penser à elle?

Pis le salaud ben s'tun salaud. Pis ça y reviendra ben sur la gueule. J'me fie sur la vie pour y rendre pis à date ça toujours marché pas pire! ;)

Mais à force de parler à un salaud pis de creuser, on découvre souvent que finalement y'é pas si salaud que ça..

Sauf que la salope, on va jamais y parler, donc on peut pas nuancer notre frustration. Elle reste à tout jamais une salope.

À moins de se trouver des couilles pis d'aller là voir, d'y parler. Soit on la frappe, soit on se frappe d'avoir jugé trop vite...

Dans cette perspective là ça peut peut-être faire du sens... non?

lorent a dit…

pfff, t'as de ces questions existentielles toi... :))
"and to be fucked too" euh, ça y est, tu sais simuler ? ;)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jane : J'aime bien ta réponse... ou question à ma question qui demande pourquoi il est aussi agréable d'être une vilaine fille. Il n'y a pas que de la colère. Mais je crois que ça peut bien être une partie de la réponse.
Tk, contente de savoir que tu trouves que j'ai les questions pertinentes !
@Furie : En y pensant bien, je pense que c'est parce que la salope, on s'en fout qu'on la trouve aussi salope. Mais le salaud, lui, on s'en fout moins. On aurait même bien aimé qu'il nous aime. Et cet envie d'amour pitoyable reste là quand on se met à détester. Mais la salope, on l'a jamais aimé, elle.
Ouin, je suppose que c'est vrai que le salaud finit un moment donné par en prendre plein la gueule en retour. Mais est-ce que ça console pour autant ?
Et je te rassure, tu ne sembles pas si fuckée (voir ta 1ère phrase) que ça. Héhé !
@lorent : Je suis une femme mon chou. La question existensielle, ça nous connaît. En fait, toutes les criss de sortes de questions possibles.
Et non, je ne sais pas plus simuler. Je vais donc continuer à chercher ailleurs que toi. :-P

404 a dit…

J'aime bien le "to be fucked too" en minuscules! :D

L'impulsive montréalaise a dit…

@404 : J'trouvais ça drôle aussi que personne m'aie fait de commentaires là-dessus... Aahahhah !