vendredi 26 mars 2010

Duo de textes sur l'enfer : Texte 2

Je me crois en enfer, donc j’y suis.
                                              Rimbaud

Mon texte précédent disait que l’enfer, c’est les autres.

Mais l’est-ce ?

En partie, oui. En partie, l’enfer, c’est les autres. Mais, en même temps, cette citation de Rimbaud, j’y crois. Intensément.

Se croire en enfer, c’est y être. Mais si se croire en enfer, c’est y être, ça veut aussi dire que l’enfer, c’est nous-même.

L’enfer, c’est nous. Nous sommes notre pire ennemi.

Nous-même…
Nous laissons les opinions mauvaises nous atteindre.
Nous ne supportons pas la moindre critique.
Pourtant, nous nous critiquons nous-mêmes avec une quasi virtuosité.
Nous aimons la mauvaise personne. Nous nous vautrons dans cet amour.
Nous nous complaisons dans la plainte, la souffrance, les idées morbides.
Nous avons peur. De nous, des autres, de se laisser aller, d’agir selon notre cœur. Des limites, des contraintes. Toujours.
Nous accordons trop d’importance aux mauvaises choses pour en oublier les bonnes.

L’enfer, c’est nous. Se croire en enfer, c’est y être.

Mais alors, l’enfer, c’est nous, ou c’est les autres ?

Peut-être l’enfer, est-ce simplement les deux. De façon inextricable…

5 commentaires:

Juju a dit…

Wow, je n'ai pas de commentaire à faire sur les deux derniers textes que tu as publié. C'est tellement vrai!!!

Evyzamora a dit…

J'opte pour nous même car les autres ont sur nous le pouvoir que nous leur donnons.....et dieu sait qu'on leur en donne du pouvoir!!!

J'adore ton écriture et tes réflexions...

Camille a dit…

Piouuuuuuuufffff!!! T'es intense l'Impulsive ces jours-ci!! Pas une critique là!!! Tu me fais beaucoup réfléchir avec tes derniers textes, pas que je manquais de sujets de réflexion remarque. N'empêche... c'est vrai pareil, l'enfer, c'est aussi parfois nous..

L'impulsive montréalaise a dit…

@Juju : Merci ! T'es fine !
@Evyzamora : Effectivement. On donne trop de pouvoir aux autres... et souvent on choisit bien mal ces autres à qui on en donne. Si au moins, on en donnait aux gens qui comptent VRAIMENT !
@Camille : Ahahahahahaah ! Je suis toujours intense je crois... Mais bon, c'est pas parce que je feelais pas, je te rassure. J'ai juste eu ces idées des textes à cause de la citation. J'espère que ta réflexion aura été bonne. Parce qu'effectivement, tu réfléchis pas mal ces temps-ci. Héhé ! Vis ma chère !

lorent a dit…

je préfêre et de loin sa vision du truc.
Poésie 1 / philosophie 0 :))