vendredi 26 mars 2010

Duo de textes sur l'enfer : Texte 1

L’enfer, c’est les autres.                    
                                 Sartre.

Cette semaine, je suis allée au TNM voir Huis Clos, la célèbre pièce de Sartre. Peut-être ne connaissez-vous ni la pièce ni son nom, mais vous connaissez cette citation. Une citation qui a été repris à toutes les sauces et de bien drôle de façon.

L’enfer, est-ce réellement les autres ?

Parfois, j’y crois. Seule, je n’ai pas de difficulté à vivre. Je suis de celles qui savent savourer leur solitude, qui savent profiter de leur propre présence. J’aime lire, écrire, chanter, voyager. Je suis bien avec moi-même. C’est quand je suis avec les autres que les choses se gâtent. Lorsque je sens leur regard, et leur jugement, sur moi.

Les autres…
Celui qui a rit une fois de trop de vous.
Celle qui ne vous a pas voulue comme amie.
L’autre, cet homme, dont vous auriez espéré l’amour et qui vous l’a refusé.
Les méchancetés et les ragots qui courent sur votre compte.
Les moqueries de votre jeunesse parce que vous étiez différente.
Cette personne qui vous a oubliée quand vous aviez besoin d’elle.
Les étiquettes qu’on vous a collées au front pour mieux pouvoir vous rejeter.
Les amis qui vous ont laissée tomber.
Celui qui vous a planté un poignard dans le dos. Pas littéralement. Mais un poignard tout de même.
L’enfer, c’est les autres.

Les autres qui sont cruels, méchants. Les autres qui souffrent autant que vous, mais qui ne se laisseront jamais attendrir en premier de peur de perdre la face.

L’enfer, c’est les autres. Tous ces proches qui vous connaissent si bien. Qui savent sur quels bobos appuyer, qui savent quels mots vous feront mal. Et qui s’en servent.

Oui, l’enfer, c’est les autres.

6 commentaires:

Camille a dit…

L'enfer c'est tellement les autres oui!!! C'est tellement facile pour les autres de briser le petit cocon dans lequel on est pourtant si bien quand on est seul.

L'impulsive montréalaise a dit…

Oui, seul, on ne se casse pas trop la tête. On est juste confronté à nous-mêmes...

lorent a dit…

les titres des bouquins de Sartre, ça me donne la nausée !:))

L'impulsive montréalaise a dit…

Le titre, c'est Huit Clos cher lorent !

lorent a dit…

Les Mouches
Huis clos
La nausée
Morts sans sépulture
Les Mains sales

franchement, ça donne pas envie ;)

L'impulsive montréalaise a dit…

Ahahahahahah ! Ok, peut-être !;)