samedi 20 mars 2010

J'vous aime messieurs... mais des fois... (Ou histoires de dating)

On en a tous de ça. Des p'tites histoires drôles un peu ou beaucoup, pitoyables ou ridicules et qu'on aime bien raconter quand on parle de vous, messieurs. Des histoires de rencontres, de dating, de dating même pas amorcé...

Le gars qui a passé 15 minutes a nous vanté le film qu'on vient de voir au cinéma. Maudit bon film. Presque digne d'un oscar si on en croit ses louanges. Oui, bon, je n'ai rien contre Les Boys, mais un chef d'oeuvre ?

Y'a l'autre aussi. Première date au cinéma. Geisha. Groupe de jeunes dans le cinéma. Vraiment bruyants les kids. Du monde qui vont les voir pour leur dire discrètement de se taire. Que le monde dans la salle aimerait bien pouvoir entendre un peu le film. Votre date ? Il se retourne. Sacre et crie très fort aux kids de se la fermer. Mortifiée, vous vous enfoncez dans votre siège.

L'autre, vous l'avez croisé sur internet. Discussion vraiment intéressante. Le monsieur a du propos et ne fait pas une faute aux deux mots. À 1h00 du matin, il vous invite à prendre votre téléphone. Belle voix. Discussion correcte. 10 minutes plus tard environ, vous apprenez presque par hasard qu'il est... marié ! Euh ! ça ne te tentait pas de le dire avant ça ?

Il y a sortir dans les bars aussi. Quel lieu propice aux rapprochements. Un homme qui s'avance. Danse avec vous un peu, vous parle. Sympathique. Mais tout à coup, il remarque l'autre homme. Celui que cous avez vu depuis longtemps et qui vous énerve. Celui qui a le regard fixe, presque en transe... et planté directement sur vos seins. Bah ! ça fait une bonne raison de rire avec l'autre un peu plus subtil et qui est aussi estomaqué que vous par l'obsédé du décolleté.

Mais si certains sont obsédés, d'autres sont lents. Deux fois vous l'avez invité chez vous. Et il est venu. Vous le draguez. Vous vous dites qu'il finira bien par comprendre. Qu'il va finir par vous sauter dessus. Vous n'attendez que ça. Mais non, il ne fait rien. Quelques jours après, discussion sur msn. Il vous demande si vous croyez que vous allez finir par baiser ensemble. What ??

L'autre, dans un autre bar. Qui vous drague. Devant votre mère qui est avec vous. Il prend votre numéro de téléphone. Quelques échanges puis les contacts cessent. Qui vous appelle un an plus tard ??

Tiens, ça vous rappelle cet autre. Vous le croisez après ne pas l'avoir vu depuis longtemps. Il a l'air tout content. Vous demande votre numéro de téléphone avec enthousiasme. Vous appelle. Souper et tout le tra la la. Il accepte même de monter chez vous. Mais il ne se passe rien. Aucune tentative de rapprochement. Après ? Aucune nouvelle de monsieur.

Puis, ce gentil garçon. Celui-ci, il vous a dragué dans le fast-food où vous travailliez. Cette journée-là, en plus du kit affreusement laid du travail, vous aviez l'air du criss parce que vous n'aviez pas dormi la veille parce que vous étiez trop occupée à pleurer. Celui-là, vous vous dites qu'il ne vous trouvera jamais laide. Deuxième date. Ça va plutôt bien. Le serveur arrive et dépose une seule addition devant lui. Pas que ça vous dérange de payer votre part. Mais vous auriez aimé le proposer par envie. Par parce que monsieur est devenu soudainement pâle comme un drap et avait l'air sur le point de manquer d'air.

Mais l'autre, l'autre c'est le pire ! Ça avait l'air encore mieux parti. Première rencontre. Il vous appelle souvent. Plus que vous n'auriez osé vous-même le faire. Pour dire bonjour, pour savoir comment vous allez. Vous trouvez ça mignon. Deuxième rencontre. Toujours gentil. Il continue à vous appeler vraiment régulièrement. Vous commencez à le trouver de plus en plus charmant. À penser que c'est réciproque. Troisième rencontre. Premier baiser. Suivi immédiatement de première baise. Très satisfaisante. Annonce bien pour la suite. Après quelque chose comme deux heures de cabrioles, monsieur se saisit de son cellulaire. Plusieurs messages de sa tante comme quoi sa mère est à l'hôpital. Étrangement (!), vous n'avez plus vraiment de nouvelles par la suite.

Oui, je le confirme. Tout ça m'est arrivé à moi. Et ce n'est qu'un échantillon. Parce que j'en ai des histoires encore plus trash ou scabreuses. Disons que j'exerce mon droit à l'intimité et à la vie privée.

Et vous les filles ? Vous en avez des histoires poches ? Et les gars ? Est-ce que ces mesdames laissent parfois autant à désirer ?

15 commentaires:

Alexandra a dit…

Ohhh shit! On pourrait en parler tellllllement longtemps. Devant un verre? ;)

Luc Pierre (dit le salaud) a dit…

Que penses-tu d'une fille qui me crisse à la porte à six heures du matin pendant un one night parce qu'elle apprend que j'ai vingt-ans, alors qu'elle en a trente-deux? Elle m'a dit: "Je ne suis pas une babysitter" et ce, après lui avoir mis ma bite dans l'cul à sa demande...

L'Accro des listes a dit…

À voir ça, maudit que j'ai une vie plate!

Camille a dit…

Fabuleux petit portrait d'une poignées d'hommes qui contribue grandement à généraliser sur l'autre sexe!! Non mais il y en a tu des étrons comme ça!?! Moi aussi je pourrais en raconter encore et encore de ses rencontres étranges. Faut pas s'étonner par la suite qu'on soit désabusées et qu'on ne veuille pas accorder notre confiance et le peu de naïveté qui nous reste trop rapidement. Heureusement, tous les hommes ne sont pas comme ça et c'est pour ça qu'il ne faut pas baisser les bras et continuer à y croire. Un jour ton prince viendra, comme chantait Blanche-Neige ;-)

@ Luc Pierre: Aahaha! j'en reviens pas! quelle conne!! Je dis pas si tu avais été mineur, mais là... Comme quoi il existe aussi des femmes étranges.

Luc Pierre (dit le salaud) a dit…

Ben... y'as des cons et des connes en nombre proportionnel d'un sexe à l'autre, je présume.

Juju a dit…

Wow, j'ai tellement rit et je me suis reconnue dans certaines situations que tu as écrite!!! Très bon texte!!!

Evyzamora a dit…

Très drôle! Effectivement, il y a uun air de déjà vu dans quelques un de tes exemples!

volage a dit…

ahahah marrant tout ça. L'affaire c'est que c'est drôle après mais tellement pas sur le coup. Mais à voir toutes ces histoires rassemblées j'ai étrangement le goût de flirter tout à coup.

lorent a dit…

On dirait le portrait d'une chercheuse d'or qui doit se fader trois tonnes de gravier à la battée avant de trouver une pépite.
le pire c'est quand t'as la pépite en main tu regrettes presque le fun de manier la battée ;)

Jane a dit…

Argh, ça en fait des mauvaises expériences mais elles sont tout d'même rigolotes :)

Tattoo a dit…

Dans la rubrique "faits vécus/histoires drôles et/ou à faire peur", j'ai, entre autres, vite de même:

1. La fille m'invite chez elle. Cool. En entrant dans son appart, ça sent le criss, mais le criss, là! Comme si elle avait pas fait la litière de son chat depuis 3 mois et qu'elle savait pas que des vidanges, ça se sort de temps en temps. Répulsion spontanée et immédiate. "Ok, j'pense que j'vas y aller..."

2. La fille m'invite chez elle (bis). Belle discussion au bar, ça connecte, ça clique. Arrivé chez elle, elle commence à me demander si je veux me marier, si je veux des enfants, c'est quoi ma conception du couple, and... last but not least, elle se lance dans une tirade de râlage interminable contre son ex. "Ok, j'pense que j'vas y aller... (bis)."

3. La fille m'invite chez elle (encore?) Elle est soûle en criss. Je m'en vient pas pire aussi. On baise, en calant une bouteille de vin, on en renverse partout. Un moment donné, while doggy styling, elle pique du nez dans son oreiller et se met à ronfler. WTF? Je vais à la salle de bain pour boire un verre d'eau, et ce que je vois pas sur le comptoir: deux pot de pilules, "Paxil" et "Zyprexa". Antidépresseurs et antipsychotiques. FUCKKKKK!!!! Trop fini, je vais dormir quand même à côté d'elle dans le lit. Le lendemain, je me réveille, elle vient me porter le déjeuner au lit, me cajole et tout et tout, et me demande: "Ça te tente pas de sortir avec moi?"

"Ok, j'pense que j'vas y aller..."

Soupir.

Tattoo a dit…

Ah oui... aussi, ça, c'est très bon.

Entendu dans un bar, y'a pas longtemps.

Le gars aborde la fille, renverse un peu de bière sur sa chemise, et entre deux éructations disgracieuses:

"Tsé que si tu vient pas avec moé, demain matin, tu seras pus belle?"

WHAT A PICKUP LINE, MAN!!! TWO THUMBS UP!!!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Alexandra : Si j'en crois ton blogue, si on veut en parler devant un verre, faudra que le verre soit grand en maudit... ou qu'on en prenne beaucoup plus qu'un ! Héhé ! ;)
@Luc Pierre : Je pense que c'est une connasse de te pointer la porte juste à cause de ça. Après tout, un jeune énergique entre les cuisses, enjoy. MAIS, je t'aurais crisser dehors quand même à 6h moi. En te renseignant élégamment sur le fait que tu ne dors pas chez moi. :-o
@L'Accro : Ahahahah ! Ben non voyons. Je suis certaine que tu vis plein de belles choses ailleurs que dans le domaine dating nul à chier...
@Camille : Ah ! mais j'y crois encore à un gentil garçon. Mais oui, y'en a en criss des caves... Ça me fait passer le temps en attendant.
@Juju : Merci chère. C'est vrai que y'en a qui sont drôles. Héhé !
@Evyzamora : Ouin, je pense que y'a ben des filles qui repensent à de charmants (!) messieurs.
@Volage : ÇA, ça te donne envie de flirter... Ok. Réaction difficile à expliquer. Sinon, c'est vrai que y'en avait des moins drôles sur le coup. Mais y'en a des drôles sur le coup aussi. ;)
@lorent : Ahahahahhah ! Non, je crois que la pépite trouvée, je serai ben contente et me plaindrai pas. Mais en attendant, c'est vrai que des fois ça ajoute un peu de piquant à mon célibat.
@Janer : Ah ! mais Jane, ce n'est qu'un échantillon ça. Y'en a encore d'autres...
@Tattoo : No 1 : Beurk ! No 2: Bah ! elle voulait mettre carte sur table... Mais règle d'or non respectée : ta yeule sur ton ex. No 3 : WTF ?????? S'endormir pendant que. Moi qui trouvait insultant qu'un ex se soit endormi après une journée éreintante pendant que je lui parlais. Maintenant, je m'aperçois que c'est rien. Mais sinon, pour anti-dépresseurs mon cher, ça arrive à plein de monde. J'en ai faite une, une dépression. J'en parle qque part sur mon blogue... Ce n'est pas une tare en soir tu sais. Mais bon, je t'accorde sans hésiter que la fille en question semble une méchante connasse. Et dépressive ou pas, une méchante connasses, on fuit. Quant à la pick up line...... Euh ! conseil d'amie : ne l'essaie pas. :-o

Tattoo a dit…

Oh, mais, ce n'est pas le fait qu'elle prenne des antidépresseurs qui me dérange. Mais les antipsychotiques, ça, c'est pire, c'est signe de perturbations mentales un peu plus graves. Et la mauvaise idée d'arroser toutes ces pilule-là avec trop, beaucoup trop d'alcool... Hummm... Dans ma tête, ça tilte -fille pas safe, fous le camp mon vieux, ben du mélodrame en perspective!!!

L'impulsive montréalaise a dit…

Je comprenais la suite des choses cher Tattoo... Et je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce que tu as écrit ici. Ça sonne dégage au plus vite ! :)