mercredi 24 mars 2010

Contemplation

C'est une boule que j'ai dans la gorge. Une boule difforme et tordue.

J'ai le coeur qui bat. De drôles de battements.

Je ressens trop. Des tremblements diffus.

Je ne parle pas d'amour ici. Je ne parle que de vie. Et la vie, moi, ça me fout la trouille.

J'ai le coeur qui bat. Et parfois, il bat bien étrangement.

Une chose après l'autre pour perdre foi en l'humanité. Une chose après l'autre pour la retrouver...

4 commentaires:

SP4M: a dit…

La Tête: Angoisée? De l'anxiété?

L'Coeur: On est pas obligé de mettre un mot sur un ressentiment. Elle réagit, c'est tout.

SP4M: En autant qu'on fixe sur le positif, et qu'on lâche prise sur le négatif, on est capable de s'en sortir.

L'impulsive montréalaise a dit…

Non. Juste un trop plein. Même pas un trop plein négatif. Un trop plein positif. Mais un trop plein reste un trop plein. Des petites larmes sur le coin de l'oeil et le coeur qui respire.

SP4M: a dit…

Donc trop c'est comme pas assez. Suffit de trouver une façon de faire le vide.

Les Yeux: Les larmes alors?

L'Pénis: J'ai une bonne idée moi pour faire le vide.

L'Coeur: C'est pas le temps.

L'Pénis: J'allais parler d'humour...

Le Corps en Choeur: Surprenant de ta part!

L'impulsive montréalaise a dit…

Le vide... Chuis une femme moi ! :-P

Ahahahahahh ! Et ben, je fais de l'effet à L'Pénis pas à peu près.

J'rougis moi là.