lundi 1 mars 2010

Pourquoi je ne serai jamais capable de faire semblant !

Depuis ce matin, depuis le ciel, j'ai un collègue qui m'a vue et a pu dire en 8 secondes approximativement que je n'allais pas. Moi de lui dire "Non, non, tu vois, je ris!" Et lui, de répondre que mes yeux ne vont pas bien. Que peut-on dire à ça ? Bouche bée.
De croiser ma collègue en sortant de la salle de bain, la voir s'arrêter du coin de l'oeil et me scruter attentivement.
Le premier collègue (celui aux 8 secondes) d'en rajouter et d'utiliser le mot dévastée pour me décrire quand il m'a vu ce matin.
Un gars dans la rue que je ne connais pas. Je sortais de la caisse. Je me suis figée, ai fermé les yeux et poussé un grand soupir. J'hésite pour décrire le regard qu'il m'a lancé. Pitié, inquiétude ou "Putain, cette fille a l'air dingue !"
Jusqu'à la caissière du fast-food (comfort food s'imposait) qui a dû m'expliquer, en me regardant comme si j'étais attardée, que oui, j'avais bien la bonne commande alors que je lui protestais que j'avais pris un numéro 6. Bon, ok, j'ai réalisé que c'est ce que j'avais commandé, mais elle aurait pu lire dans ma tête que j'étais un peu perdue et que c'était un autre numéro que je voulais.
Oui, j'étais réellement à côté de mes pompes je crois. Je le suis encore un peu. J'ai marché une heure et quart en revenant du travail parce que j'avais trop besoin d'air. J'ai écouté ma musique, pris des photos, pris mon temps, respiré...
Mais bon, revenons à ce que je disais au départ : je ne sais pas vraiment faire semblant. Pas quand mes yeux ne vont pas bien du moins... ni au lit par ailleurs (ça, c'est plutôt positif toutefois) !

10 commentaires:

Jane a dit…

J'espère que tout va mieux pour toi... :(

Rouge a dit…

Ouf, prends soin de toi - je ne sais quel ciel t'est tombé dessus, mais sache qu'il finit toujours par faire soleil un moment donné. Câlins.

Lili a dit…

Coudonc, je dois en avoir perdu des bouts!?!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jane : Merci. La réponse est je ne sais pas. Mais j'essaie de prendre soin de moi.
@Rouge : Je sais qu'il finit toujours par faire soleil... comme je sais aussi qu'il finit toujours par pleuvoir. Merci pour les câlins virtuels. C'est gentil.
@Lili : Oui et non, je dirais. Je ne vais juste pas très bien à cause de quelque chose. Le bout manquant c'est que je n'ai pas nommé cette chose. Par choix.

L'Accro des listes a dit…

J'espère que ça va aller!!!

Intello a dit…

Toi tu as besoin de te changer les idées en allant prendre un verre ou bien un café avec une bonne amie qui sera là pour t'écouter... Ca fait toujours du bien ;-)

L'impulsive montréalaise a dit…

@L'accro : Merci beaucoup mamzelle. Ça va un peu mieux.
@Intello : Peut-être.... mais encore que même si je superbes amitiés, des fois, je trouve que ça peut manquer d'écoute ou d'intérêt ou je ne sais trop quoi. Mauvais timing peut-être.

lorent a dit…

tsss, si tu sais pas simuler au lit, on pourra jamais coucher ensemble :))
mis à part ça, c'est peut être une bonne chose de ne pouvoir masquer ses sentiments, même si ça peut être gênant parfois, au moins, tu risques pas de devenir une refoulée, c'est important ça :)

BL a dit…

Qui couche avec qui? Simuler quoi? Y'a quelque chose que j'ai pas compris? On veut des noms!!! ;-)

Sans blague, courage! Et pense à la fin de semaine qui vient!

L'impulsive montréalaise a dit…

@lorent : Ahahahahahhhahhaha ! Respiration. Ahahahahahahahhhhah ! :) Sinon, oui, c'est vrai, refoulée et moi, pas vraiment. Je refoule des mots, mais jamais d'émotion.
@BL : L'idée du lit n'était que pour conclure sur une note positive. Mais bon, il y a quand même toujours quelqu'un qui couche avec quelqu'un dans la vie. Et je ne suis pas courageuse, juste crissement forte.