jeudi 24 mars 2011

Statistique effarante

Lu dans un Coup de Pouce près de chez vous il y a un mois ou deux :

À la question, pendant combien de temps pouvez-vous tolérer de ne pas faire l'amour, 10% des femmes ont répondu que si leurs chums n'en avaient pas besoin, elles pourraient durer éternellement !

10% !!!!!!! Éternellement !!!!!!!

Faut que quelqu'un m'explique. Je sais qu'existent des gens qui n'ont aucune sexualité par choix. Ils ne s'en passent pas par dépit ou à cause de traumatismes du passé. Non, ils n'ont tout simplement aucune attirance pour la chose. Et voyez-vous, ça ne me gêne pas tant. Je veux dire, on naît tous différents. Mais 10% des femmes qui disent ça, j'avoue que je suis soufflée. J'aurais pensé que ces gens qui n'avaient aucune attirance pour les plaisirs de la chair étaient très rare.

10%, c'est énorme. C'est une femme sur 10. Dans foule, si vous regardez autour de vous, 1 femme sur 10 que vous voyez se passerait de sexe éternellement si son chum n'en avait pas besoin ! Je sais, je me répète un peu. Je suis juste trop estomaquée.

Et je me demande leurs raisons de ne pas aimer la chose. Ces plaisirs pourtant si agréables...

12 commentaires:

Morgane a dit…

Peut-être n'éprouve-t-elle, justement, aucun plaisir. Tsé, genre, pas pantoute là, pas d'orgasme, même pas un simili de quelque chose. Bien, si j'étais comme ça, je m'en passerais aussi.

Jeff a dit…

C'est un problème typiquement féminin pour que je m'en mêle. Et puis, qu'est-ce que je pourrais ajouter de plus ?

Tattoo a dit…

Questions: quelle valeur peut-on accorder aux résultats d'un sondage publié dans Coup de pouce? A-t-il été effectué auprès d'un échantillon représentatif de la population féminine québécoise dans son ensemble? Quels étaient les choix de réponses? 10%, c'est-à-dire 1 sur 10, n'est-ce pas un chiffre trop rond pour être précis? "10% des femmes ont répondu que si leur chum...", et les autres, celles qui n'ont pas de chum?

Il me semble qu'on ne va pas bien loin avec des statistiques semblables.

Pour le reste, il est évident que certaines femmes s'en passeraient bien. Plusieurs facteurs entrent en jeu. C'est un problème complexe. Au-delà de ma compréhension, à vrai dire.

Miss Candy a dit…

Ce qui me trouble le plus, là-dedans, c'est ce que ça sous-entend: une partie de ces femmes font l'amour simplement pour combler le désir de leur chum, sans réelle envie. C'est surtout ça qui me perturbe...

Et puis, cette statistique ne dit pas pourquoi elle s'en passerait. Peut-être qu'elles sont tombés sur des deux de pique qui ne savent pas s'y prendre...

Que de questions sans réponses laissées par Coup de pouce.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Morgane : Mais justement, comment se fait-il que de nos jours, autant de femmes n'aient pas pris, comment dire, un certain contrôle de leur plaisir sexuel ? C'est une question qui peut être sous-entendue si on y pense. C'est dommage.
@Jeff : Oh ! Jeff, ce n'est pas un problème typiquement féminin ! Bien des femmes se plaignent du manque d'avis des hommes de nos jours.
@Tattoo : Ahahahahahhaahh ! Mais je n'ai jamais prétendu que c'était le sondage le plus sérieux et le plus étoffé possible. N'empêche, c'est une question qui mériterait d'être explorée plus en profondeur (sans jeu de mots poches). Et je ne crois pas être allée trop loin. J'ai juste fait d'une statistique de magazine un petit texte sur le web. :-P Ahahaahah ! Mais oui, la sexualité est un domaine complexe ! Celle des femmes comme celle des hommes !
@Miss Candy : Vois-tu, tu as aussi une bonne question. Fais des trucs sexuels pour plaire à l'autre. Et on ne parle pas de trucs étranges, là. Juste avoir des relations banales. Ahahaahahah ! Tu m'as bien fait rire avec ta dernière phrase ! On ne révolutionnera pas le monde avec un magazine féminin. Mais y'a des vérités quelque part dans tout ça. Tsé, c'est comme pour les livres de psycho pop. Tout ce qui est dans une culture plus populaire mérite qu'on s'y attarde un brin pour étudier ce que ça dit de la société.

Caro a dit…

Je crois bien qu'on a tous des périodes up and down dans notre vie sexuelle, mais de là à dire que je n'en passerai, euhhh non. Je n'arrive pas à croire que dans ce 10% aucune de ses femmes ont envie de se sentir désiré, touché, caressé...peut-être qu'elles n'ont tout simplement pas vécu d'orgasme encore dans leurs vie, parce que ça c'est un autre problème chez les femmes, beaucoup croit en avoir eu un et ce n'est pas le cas.

RedBee a dit…

Moi ce qui m'intéresse c'est combien de femmes ne peuvent pas s'en passer... ou plutot, lesquelles et où sont elles ?

Une femme libre a dit…

Tous les hommes jouissent et risquent donc davantage d'aimer la sexualité. Mais des femmes qui ne jouissent pas et n'ont jamais joui dans des relations sexuelles avec un partenaire, il y en a, 10% au moins et probablement bien plus. Quand sexualité rime avec frustration et parfois avec corvée, assez normal que ces dames puissent s'en passer facilement.

Josie a dit…

J'pense pas que ce 10% "n'aime pas". J'pense juste que c'est pas un besoin primaire pour ces gens.

Si pas besoin, ça veut dire que tu peux t'en passer...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Caro : Je pense que tu as bien cerné ce que je pense aussi. Que parfois, on a des périodes plus tranquilles. Mais s'en passer pour tout le reste de notre vie ?! Jamais !
@RedBee : Ben, c'est toutes les autres je suppose !
@Une femme libre : C'est dommage comme je disais à Morgane qu'autant de femmes n'aient pas atteint une certaine plénitude sexuelle. Je suppose que c'est beaucoup répandu chez les plus jeunes. J'espère du moins. Car effectivement, c'est une corvée sinon. Et ça l'a été pendant plusieurs époques !
@Josie : Ben, on peut tous s'en passer si on veut. On n'en meurt pas j'veux dire. Mais veut-on réellement s'en passer ? Héhé !

aigueau a dit…

"Il n'y a pas de femmes frigides, juste des mauvaises langues." - Desproges.

L'impulsive montréalaise a dit…

@aigueau : Mouahahhhaha ! Quelle charmante petite citation ! Pas fausse en plus !