mercredi 23 mars 2011

Batterie à recharger

C'est dans les derniers jours moroses d'un hiver qui ne veut pas finir qu'on réalise le plus que la routine est une chose insidieuse. Qu'il faut beaucoup pour la combattre. Et ces temps-ci, je n'ai pas beaucoup.

Alors, je rêve d'évasion, je surfe sur mes obsessions, je pense à 1000 projets possibles de voyage, je compulse agressivement des descriptions de bons restaurants, je m'enterre dans un livre le temps de le terminer, j'ai envie de tout faire pendant un instant et l'instant d'après, je ne sais plus, je ne sais pas, je doute, je culpabilise de n'importe quoi.

J'ai de la difficulté à briser mon manque d'énergie. Ma fatigue qui me fait chier. J'en ai marre de mes soirées télé/chat. Mon corps ne coopère pas comme je le veux. Je vais au gym et c'est ardu. Ça ne coule pas de source. Mon esprit non plus ne coopère pas comme je le veux. Il brûle haut, mais par obsessions. À la fois l'envie d'approfondir et l'incapacité de porter tout ça sur le long terme. C'est bizarre. Je ne saurais pas l'expliquer je crois.

Mais bon. Faut rester un brin positive. Weekend girly probablement à l'horizon. Si rien ne vient contrecarrer. On a toujours besoin d'un petit weekend du genre pour recharger les batteries. :)

3 commentaires:

Jeff a dit…

Jutement, l'hiver est sur le point de se terminer. Bon, les jours sont encore un peu froids mais le soleil est tout de même au rendez-vous...

Moi aussi, je suppose que j'ai le « blues », que rien ne veut fonctionner. On dirait qu'on a plus envie de faire quoi que ce soit, même la routine veut prendre le bord.

Dès que la température le permettra, je vais ouvrir mes fenêtres et laisser entrer l'air frais et vivifiant. Je pourrai enfin prendre une bonne bouffée de cet air et de bien remplir mes deux poumons...

Accent Grave a dit…

Le corps sait exprimer ce que l'esprit ressent. Il faut écouter son corps, comme vous le faites, pour ensuite guérir l'esprit.

Briser la monotonie, c'est ce qu'il faut, entreprendre quelque chose, parler aux gens que vous ne connaissez pas, netrer dans un nouveau monde. Cela éveille les sens, ça injecte une bonne dose d'adrénaline.

Accent Grave

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jeff : Oh ! oui, on est tous dû pour la vraie fin de l'hiver. Et pour du beau temps, du soleil. Et ouvre tes fenêtres dès maintenant. Ne serait-ce qu'un peu. Ça fait du bien !
@Accent Grave : C'est juste parfois difficile d'écouter son corps. Je m'entraîne peu ces temps-ci et ça paraît... Mais en même temps, je suis si fatiguée. C'est dommage parce que bon, faire du sport, ça donne de l'énergie en général. Ces temps-ci, c'est plus difficile.
J'essaie bien de briser la monotonie. Disons que parfois, c'est facile, ça va de soi. Et parfois, ça semble au-dessus de mes forces. Je suis quelqu'un de très sensible à la fatigue je crois.