mercredi 2 mars 2011

Sans protection

Ces jours-ci, j'ai l'impression d'être toute nue. De ne plus avoir de peau.

La méchanceté des gens me rentrent dans les veines et m'empoisonnent. Il y en a tant. Il y en a partout. Ça submerge.

Comment fait-on pour se protéger dans des situations comme celle-là ?

11 commentaires:

idmuse a dit…

dis-toi que la vie se rend bien de remettre la monnaie de la pièce à chacun
éloigne-toi d'eux comme la peste (peut-être que c'est contagieux?)

patty a dit…

Je ne sais pas l'impulsive, j'aimerais tant savoir. Peut-être qu'il ne faut pas les voir comme des menaces, mais comme des riens. Ainsi, pas besoin de se protéger. C'est peut-être juste une question de perspective...Enfin, c'est tough de trouver la bonne "switch"...

Ð ♥ a dit…

Je me sens comme ça c'est temps ci aussi. Comme si tout ce qui m'entoure m'affecte beaucoup. Je ne sais pas comment on fait pour ne pas sentir si affecter dans ces moments là, mais sache que tu n'es pas la seule.

Kaou a dit…

C'est cet hiver qui n'en finit pas...Il a un effet néfaste sur tout le monde...Et chacun réagit à sa façon...Il y en a qui deviennent méchants...Et d'autres trop sensibles à cette méchanceté
Mais il reste que le winter blues ne devrait pas excuser les dérives dans la méchanceté..

Petite libellule a dit…

Les gens méchants sont souvent bien malheureux eux-mêmes... Moi, quand quelqu'un me fait ch***, j'essaie de le considérer comme une "âme en évolution"... L'humour et la dédramatisation, y'a que ça de vrai.

seb haton a dit…

La gentillesse aussi, il y en a partout. Nous y sommes souvent moins perméables et c'est dommage.
Sinon, je trouve le commentaire de Petite libellule d'une grande finesse, et j'y adhère.
s.

poilaumenton a dit…

Tu te protège pas. Tu laisse couler au travers toi. C'est difficile, mais se qui ne tue pas, rends plus fort qu'ils disent. C'est là belle différence entre l'humain et l'animal.

L'animal, pris dans une piège, se grugera la jambe pour s'en sortir et arrêter le mal qu'il ressent maintenant... L'humain lui, va attendre, endurer, feindre la mort, attendre que le chasseur remmène sa "proie" à sa tanière et faire disparaître le mal à la source, et arrêter les prochaines douleurs que le chasseur aurait causé.

En somme? Encaisse les chocs, les méchancetés quand elle passent. Mais débardasse-toi de la source.

ValGod a dit…

Apprends.

Parce que toi aussi, comme tout le monde, tu as déjà été méchante.

Je vois cette haine autour de moi et elle me fait réaliser une chose : moi aussi, j'ai plein de haine. Il est juste temps que je devienne zen.

SP4M: a dit…

À mort les gens méchants ! Bon, c'est peut-être extrême. Il faut savoir quand redresser sa carapace... et la laisser tomber pour les gens qui le méritent.

aigueau a dit…

pour la méchanceté dans les veines, je propose une transfusion. De quel groupe sanguin es-tu?

sinon, reste toujours le giga-hug

L'impulsive montréalaise a dit…

@idmuse : On ne peut pas toujours choisir les gens qu'on cotoie. Mais bon, je comprends ce que tu veux dire. Et j'essaie de rester zen !
@patty : J'aime beaucoup ta réponse. Parce que tu ne sais pas (on ne peut pas toujours savoir). Mais aussi parce que tu parles de perspective. C'est vrai que de changer les perspectives fait une grosse différence.
@Ð ♥ : J'ai hâte au printemps. Je crois qu'on est beaucoup à se sentir comme ça ces jours-ci. Mais le printemps, souvent, c'est le contraire. On est imperméable.
@Kaou : En fait, tout nous influence. L'hiver, oui. La société. Les autres. Ça n'excuse rien. Mais ça explique un peu. Ça permet de relativiser.
@Petite libellule : Je suis soufflée par tant de sagesse. Bien entendu, je crois que tu as sans doute raison. Mais de là à l'appliquer au jour le jour lorsque quelqu'un me fait chier... Héhé !
@seb : Je ne sais pas s'il y autant de gentillesse... Possible. Mais il est vrai que parfois on la voit moins. Parce qu'il me semble que ça devrait être la norme. C'est vrai que le commentaire de Petite libellule est très sage.
@poilaumenton : Tu as sans doute une suggestion intéressante. Sauf qu'à laisser cette méchanceté entrer à travers moi, j'ai parfois l'impression qu'elle me contamine. Ces gens qui sont méchants, de plus en plus, je leur répond sur le même ton, car j'en ai marre de l'irrespect. Ensuite, je retrouve ma gentillesse, je ne garde pas trop rancune, mais ils recommencent.... Pas évident.
@ValGod : C'est certain que je ne pourrais nier d'avoir déjà été méchante moi-même. Disons seulement, qu'il y a des méchancetés plus gratuites ou plus viscérales que d'autres. Ce qui n'est pas mon cas je crois. Mais oui, quand on se regarde, on n'est pas tout blanc.
@SP4M : Ahahahahah ! Ouin, un peu extrême, mais des fois... ! ;)Pour ce qui est de la carapace, c'est juste que j'en ai une bien faible, toute petite. Je suis peut-être trop ouverte.
@aigueau : Mouahahahahahha ! T'es drôle. J'vais laisser faire pour la transfusion. Mais je prends tout le giga-hug au complet.