mardi 22 mars 2011

Oui, pourquoi ?

Pourquoi voit-on davantage ce qu'on a pas que ce qu'on a ?
Nos défauts plutôt que nos qualités ?
Ce qui ne fonctionne pas plutôt que ce qui fonctionne ?
Nos angoisses plutôt que nos joies ?
Oui, pourquoi ?

8 commentaires:

Morgane a dit…

...
Je ne suis pas prête à dire ça. Il y a des journées où je me trouve géniale et beaucoup d'autres où je suis tout simplement de bonne humeur. L'auto-dénigrement, c'est la pire des choses que tu peux te faire. Quand tu te vois en train de faire ça, arrête-toi tout de suite. Le poids des mots laisse une emprunte puissante dans le cerveau. (PNL)

RedBee a dit…

C'est la nature humaine! On veut toujours plus. Aller plus loin. S'améliorer. Quand c'est bien utilisé, ça peut être positif!

Caro a dit…

T'as raison et je dois dire que je pense comme RedBee, que c'est la nature humaine, encore plus chez les femmes je dirais.

Ð ♥ a dit…

Je crois moi aussi que c'est dans la nature humaine de vouloir toujours plus, d'être toujours meilleur. Et je crois que ça vient surtout de la société capitaliste qui prône le meilleur et ridiculise le moins bon. On nous bourre la tête que ceux qui sont moins bon auront rien, alors que ceux qui réussissent dans la vie auront tout. Ce qui est dommage, c'est que souvent, c'est comme ça que ça marche.

Viv a dit…

Parce que sinon, la vie serait plate. On a besoin de défis constants, de se pousser toujours un peu plus. Et puis, si on s'aimait de la tête aux pieds, on n'aurait plus de quoi chialer!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Morgane : C'est pas tant l'auto-dénigrement de ma personne que de trouver parfois que ma vie n'est pas à la hauteur de mes espoirs. Mais je suis d'accord que de se frapper psychologiquement, c'est la pire affaire qu'on puisse se faire !
@RedBee : J'aime bien ton commentaire. Ça montre le côté positif de ma réflexion négative ! Et c'est vrai que c'est bien d'avoir envie de se dépasser. C'est juste qu'être content de ce qu'on a en attendant, ben, ça fait du bien !
@Caro : Les femmes sont vraiment dures envers elles-mêmes. Des vraies bitches !
@Ð ♥ : Société de performance surtout. On doit toujours être meilleurs que son voisin. Et infaillible. Alors on finit tous épuisé au bord du burn-out.
@Viv : Ouin, j'ai toujours dit que si on n'avait plus de désirs, c'est qu'on était mort. Mais bon, de là à voir la nécessité du chialage ! Ahahahahahah !

Viv a dit…

Arrête, je pense que ne plus avoir le loisir de chialer, je virerais folle! Hihi!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Viv : Essaie une cure de chialage ! Tu verras que ça fait du bien. Et qu'on survit même si occasionnellement on rechute un peu. Tsé juste un peu. Héhé ! N'empêche, on chiale trop pour rien en général !