jeudi 20 janvier 2011

Lettres à Juliette

Je vous l'ai déjà dit, j'ai jadis écrit à Juliette une fois, celle de Vérone, celle de Roméo.

En ce moment, je suis en train de lire un livre qui porte sur le phénomène, sur ces gens qui écrivent des lettres à Juliette pour toutes sortes de raisons et ce, depuis plusieurs années. Et je dois avouer que je trouve ça plus grand que nature. Je ne peux pas critiquer ces gens qui écrivent. Des milliers depuis plusieurs décennies. Je ne peux critiquer, car je l'ai déjà fait. Mais je ne peux m'empêcher de trouver certains exemples de lettres étranges. Certaines personnes semblent presque voir ce personnage de livre comme une divinité. On sent un respect et une vénération. Certains lui parlent presque comme si elle existait, avait existé du moins. Ça me fascine. J'adore lire ces quelques exemples de lettres. Un peu comme une voyeuse, un peu comme une amie.

Souvent, quand je résume l'histoire de Roméo et Juliette à quelqu'un, je dis que c'est une montée d'hormones entre deux adolescents et qui n'aura duré que quelques jours. Mais je sais que bien des gens pensent que c'est là une des plus belles histoire d'amour racontée. Chacun ses opinions. Ce que je trouve merveilleux, c'est qu'une aussi belle tradition ait pu se perpéputer à travers les années grâce à cette histoire qu'un écrivain aura écrit il y a de ça bien longtemps. Bon, peut-être un peu aussi, grâce à ces histoires qui prétendent que Roméo et Juliette ont réellement existé...

Mais peu importe la source, le pourquoi de l'existence, je trouve cette histoire de lettres charmante. J'aime beaucoup cette idée de "courrier du coeur" mondial et je trouve fascinant de découvrir comment tout cela a débuté. En fait, parfois, je me dis que j'aurais bien aimé vivre là-bas, à Vérone. Je me dis que mes mots auraient sûrement pu aider quelques personnes désemparées qui se seraient tournées vers Juliette pour un peu de compassion et d'espoir... Je me dis qu'alors moi aussi j'aurais pu signer Juliette à la main au bas d'une feuille de papier couleur crème...

5 commentaires:

seb haton a dit…

"Montée d'hormones à Vérone"
Moi je trouve que ça ferait super classe comme titre de remix... et pas loin de la vérité quand on connaît l'âge véritable de ces jeunes gens au moment des "faits".
Bonne fin de semaine à toi,
le passant séb

Caro a dit…

J'aurais bein envoe de lui écrire toute une lettre à Juliette, mais c'est de la fantaisie tout ca.

L'impulsive montréalaise a dit…

@seb : Ahahahaah ! Je n'avais pas penser à refaire le titre. Et oui, comme je le dis, ce n'était que des ados. Et ça n'a duré que quelques jours. J'ai beaucoup plus de respect pour une histoire d'amour comme celle de Cyrano.
@Caro : On s'en fout que ce soit de la fantaisie. Moi, j'ai bien aimé recevoir cette lettre de réponse par la poste. J'ai trouvé ça charmant. Et parfois, ça fait du bien de se vider en sachant qu'une personne qui ne nous juge pas nous lira et nous reviendra avec quelques mots gentils. Moi, je dis et pourquoi pas ?

Jane a dit…

J'ai lu plusieurs version de Roméo & Juliette. Mais je suis loin de trouver ça romantique. C'est tragique et violent.

J'ai aussi écrit une lettre à Juliette et j'ai été contente d'avoir des âmes qui ont signé Juliette.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jane : Tragique et violent sûrement. Mais c'est plus que ce ne peut pas vraiment être de l'amour qui m'agace. Tsé 2 ados qui se connaissent que depuis quelques jours... !
C'est vrai que c'est agréable, hein, de recevoir une petite lettre par la poste signée Juliette. Je l'ai encore et chaque fois que je tombe dessus, ça me fait sourire.