mardi 18 janvier 2011

La mémoire dans la peau (non, ce n'est pas l'histoire de Jason Bourne)

Je n'ai pas choisi cette mémoire dans ma peau. Comme un effleurement très doux, très tendre. La mémoire d'une folie. Douceur qui se transforme pourtant en emprise lorsque je veux m'en défaire.

Ce n'est pas que je ne sois pas guérie. Ce sont des rechutes. J'ai le cancer de toi. Et je n'ai pas eu assez d'années sans rechute pour que ce soit considéré rémission.

Ce n'est que peu de choses. Que de la vie qui me rentre dedans. Qui s'infiltre. Et je bats furieusement. C'est autre chose que le coeur. C'est la peau qui veut ça. Ou ce lieu quelque part dans l'estomac qui résonne de vide.

Quand l'amour n'existe plus, mais que la mémoire subsiste, comment peut-on appeler ça ?

Ces mots-là, de réponse, ne vivent que dans ma peau. Toutes les phrases possibles ne pourraient mieux dire qu'un frémissement d'épiderme ou qu'un enrouement de gorge. Ce matin, c'est la peur qui dicte mes mots. Un jour viendra. Si c'était aujourd'hui ?

Ce qu'on ne connaît plus nous semble parfois un saut dans le vide. Le quotidien saura me rassurer. Mais pour l'instant j'ai un pied au-dessus du précipice et une peau qui frémit.

7 commentaires:

Emia a dit…

C'est beau. Merci.

Anonyme a dit…

Bonjour !

Oh ! là ! Ces mots ne sont pas destinés à se perdre dans l'eau, mais issus du fin fond de la peau et qui sait, logés quasiment au pourtour de la maturité pour se rassembler dans un roman. Moult réflexions à donner vie dans " un tout " lorsque l'auteure sera prête !

Bonne Journée et que " l'inspiration singulière " poursuive sa conjugaison dans la concoction d'une beauté du texte accompagnée du plaisir de lire puis d'y voguer allègrement en tandem avec les métaphores poignantes...Lorsqu'on est lecteur !

G.B.

Morgane a dit…

Très belle image, ce cancer de toi qui ronge par en dedans.

Viv a dit…

Si beau texte... Tu as mis le doigt sur ma propre nostalgie que je ressens parfois, au détour d'une pensée ou d'une sensation de déjà-vu... *soupir*

La grande bavarde imparfaite a dit…

Superbe et très évocateur !

Jeff a dit…

Je suis bouche-bée par la beauté et la franchise de ton texte. Ce que j'aimerais pouvoir décrire mes émotions de cette manière...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Emia : Merci à toi de ce beau compliment.
@GB : Merci du compliment. Quant à le mettre ailleurs, bah ! Ce texte est bien ici. J'ai mes autres projets d'écriture.
@Morgane : Merci. J'aime beaucoup imager les choses. Ça leur donne une belle couleur.
@Viv : Merci beaucoup. Tant mieux si je peux mettre le doigt sur quelque chose, le nommer.
@lagrandebavarde : Merci. Ça m'a évoqué bien des souvenirs...
@Jeff : Merci mon cher. C'est vrai que j'y ai mis ma franchise, mes tripes. Quant à exprimer tes émotions de cette manière, écris, écris, écris. Peut-être arriveras-tu à un résultat qui te fera du bien.