dimanche 31 janvier 2010

Réflexion

Je songeais que j'avais le propos assez sérieux ces jours-ci. Je me disais que je devrais aborder un truc plus léger.

Mais j'ai écouté ce film. One week.

Et la question est posée.
Qu'est-ce qui compte dans la vie ?

Puis cette autre.
Que feriez-vous s'il vous restait une heure, une journée ou un mois à vivre ?

Un bon film. Mais peut-être pas le meilleur pour inspirer un propos léger...

Ce sera un plaisir de lire vos réponses... Je cherche les miennes.

4 commentaires:

Caro a dit…

Qu'est-ce qui compte je dirais avant la la santé sans elle le reste n'a pas tellement d'inportance.

Une seule heure à vivre, je voudrais être sur la plage en train de manger du chocolat avec mon chum et ma famille. En en filmant le tout pour qu'il leur reste un moment de bonheur absolue en ma compagnie.

LeDZ a dit…

une heure : Baiser
une journée : Baiser, boire, manger, fumer des clopes.
Un mois : Partir mourir en Crête, en vivant chaque journée, comme si c'était la dernière...

L'important est invisible aux yeux. Dans le sens que: Le bonheur on le vit, on le ressent, ça ne se matérialise pas...

Camille a dit…

Oh boy!!! ZE questions!!! Je te dirais que ces questions là j'ai arrêté de me les poser le jour où j'ai eu Coco. Donc ce qui compte: mon fils d'abord et avant tout, ce que je ferais? J'imagine que j'essairais de passer de beaux moments avec lui et aussi je planifierais tout pour lui une fois que je serais partie. Si c'était encore un enfant ça va de soi!

J'ai écouté ce film la semaine passé, pas mauvais, mais un truc m'a un peu dérangé, le gars pense à ce que LUI veut faire.. il ne pense pas trop à sa famille, ni à sa blonde.. ce doit être mon côté altruiste qui ressort mais si je savais que j'allais mourir, je me soucierais beaucoup de ceux que je laisserais derrière moi. Je me trouverais égoïste de vivre à fond sans penser à eux et comment ils vivent l'annonce de ma mort prochaine.

L'impulsive montréalaise a dit…

@tous : Je ne sais pas. Je ne sais pas ce que je ferais. Il y a tellement de choses que je veux faire... Et en même temps, j'ai l'impression que tout est si volatile. Trop de choses... Si j'avais une heure, je voudrais au moins parler à ma mère, père, frérot et ensuite être dans les bras d'un homme, me sentir aimée. Mais une journée, une semaine.... !? Trop de choses...
@Camille : je ne suis pas d'accord avec toi pour le film. Je ne crois pas que ses gestes soient égoistes. Je pense juste que c'est plus fort que lui. Et rendu où il est, je crois qu'il doit s'écouter un peu. Puis, malgré tout, il pense quand même à ses proches. À sa façon. Je te conseille le film Ma vie sans moi (My life without me). Si tu as aimé One week, tu apprécieras celui-là encore plus. Les deux sujets sont identiques, mais ce qui s'y passe fort différent. De mon côté, je crois que je préfère One week... P-être parce que j'ai tant envie de m'offrir un road trip... Le plus vite possible...