dimanche 13 février 2011

Lettre à Valentin en bon québécois

Cher Saint Valentin,

j'ai hésité pas mal avant de t'écrire. Mais bon, jme dis que si ya du monde qui écrive au Père Nowel, ben moi, je peux ben t'écrire. Cparce que j'aurais queque chose à te d'mander. Non, non, jveux pas te quêter un chum. Ben, tsé, remarque, si t'en as un de tout prêt pas loin, ça me ferait ben plaisir. Tsé charmant, sympathique, intelligent genre... Mais bon, jtécris pas pour ça. C't'un autre affaire qui me gosse un peu.

Tsé j'aime ben ta fête. Jveux dire, ya du monde qui chiale que cé commercial pis toute. Chu ben d'accord. Mais en même temps, toutes les maudites fêtes sont commerciales tsé. Fac jme dis que tant qu'à fêter de quoi, ben autant fêter l'amour. C'est beau l'amour. Pis bon, je sais que yen a d'autres y disent que yont pas besoin d'une journée pour célébrer l'amour pis dire je t'aime. Jveux ben. Mais pourquoi là encore, on prendrait pas l'occasion de fêter queque chose qui en vaut la peine ? Pis cé toujours bon de se faire rappeler que l'amour, ben ctune fête.

Non l'affaire que j'aime pas, cé ta date. Y'aurait pas moyen de changer le mois où on tfête ? Tsé février, cé poche en maudit comme mois. Le monde en général est déjà déprimé pis écoeuré parce qui fait noir, pis frette pis qui neige. Imagine si en plus tu donnes une fête de l'amour pis que la moitié du monde, ça les déprime parce que y sont pas en couples. Cé pas winner me semble. Tsé tu t'arranges pour que ton party de fête soit gâché un ti peu. Moi j'suggérerais juillet. On s'entend qui faut pas tu touches au printemps. Parce que tsé fêter l'amour en pleine période de rut, jveux dire, tu finirais pas te faire lyncher par un célibataire avec trop d'hormones. Tsé cé comme fatal. Fac juillet. Ctun beau juillet pis ctun mois oussé que le monde est déjà de bonne humeur. Fac ça ferait pas trop chier les célibataires pis ben ça mettrait juste le monde en couple encore plus de bonne humeur. Quessé que t'en penses ?

En tout cas, jte remercie d'avoir pris le temps dme lire. Bonne fête pour demain.

L'impulsive Montréalaise

P.S. Ah ! ouin, si j'avais t'avais réellement un chum prêt pas loin pour moi, envoye le moi donc tu suite. Tsé t'en qu'à avoir cassé lpunch, jvois pas trop l'intérêt dme faire attendre. Tout cas, tu serais ben fin.

15 commentaires:

Jeff a dit…

J'ignorais que tu avais du talent comme ça. Tu m'a fait bien rire tu sais... Moi, je préfère qu'il m'évite. Comme ça, je n'aurai plus de faux espoirs...

seb haton a dit…

Y a deux remarques que j'ai envie de faire après ma lecture :

- D'abord, moi je pense qu'on peut fêter l'amour quand on veut et pas se dire "p'tain, c'est la saint-valentin, faut qu'j'achète un truc...". D'ailleurs, même quand on y pense, on risque toujours d'oublier quékchose qui fait que le conflit éclate quand même et qu'on est en faux... Bref, fêtez l'amour le plus souvent possible et dites marde au 14 février !

- Qu'est-ce qui te fait croire que Saint-Valentin parle le québécois ?

ClaudeL a dit…

Au contraire, je trouve que février, c'est bien, sinon qu'est-ce qu'il y aurait de spécial le mois de février à part qu'il est plus court que les autres? On serait encore plus déprimé, non?

L'Accro des listes a dit…

hahaha j'Adore!!!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jeff : Ahahaha ! Tant mieux si je t'ai fait rire. Moi, j'aime l'espoir. Complètement.
@Seb : Je le dis dans mon texte. On fête plein de trucs. Pourquoi pas l'amour ? Le but, c'est pas d'attendre cette journée-là pour dire je t'aime ou acheter un petit cadeau. Mais je trouve ça le fun qu'il y ait une petite journée comme ça. C'est mignon. S'agit juste de le faire aussi le reste de l'année !
@Claudel : Justement, nous, pauvres célibataires, on est déjà assez déprimés ! Ahahah ! On n'a pas besoin de quelque chose pour nous descendre au 4e sous-sol. Tk, t'as raison, c'est le plus court... Mais maudit qu'il paraît long.
@L'Accro : Ahahah ! Merci miss. Contente que tu aies apprécié.

aigueau a dit…

D'où j'écris, février, c'est plutôt le mois où on se réchauffe un peu, et où on a plus souvent des journées ensoleillées.

Valentin est mort à Rome (en tant que souper aux chandelles - Rome-Antique, bien sûr - d'un couple de lions amoureux), donc février ne doit pas lui paraître si terne.

seb haton a dit…

T'as raison !
Mais je dis ça aussi parce que même quand on respecte le protocole, les conflits éclatent plus facilement ce jour-là que les autres ! Au moins, avec véro, on s'en fout tous les deux et c'est chouette :))

L'impulsive montréalaise a dit…

@aigueau : Arf ! J'avais comme vaguement oublié ce minuscule petit détail qu'on ne fête pas la Saint-Valentin qu'au Québec. Je me sens comme une petite fille à qui le Père Noël vient de dire qu'il n'a pas son cadeau en stock et qui lui demande de choisir autre chose.
@seb : J'ai toujours raison ! ;) Et tu sais, les conflits éclatent aussitôt qu'il y a des attentes. Donc ça peut être une multitude d'autres dates aussi. Mais je comprends ce que tu veux dire.

aigueau a dit…

Source oubliée, mais on m'avait sorti un jour que la date où il y a le plus de ruptures amoureuses, c'est le 15 février!

L'impulsive montréalaise a dit…

@aigueau : C'est pour me consoler d'avoir brisé mon espoir de tite fille de changer la date ça ? Ahahahah ! C'est sûr que bon, en tant que célibataire, difficile de rompre le 15 février !

Kevin Zaak a dit…

Je verrais bien la St-Valentin en septembre-octobre. Le temps de l'année où on est encore gorgés d'été. Et où la fraîcheur du temps favorise les rapprochements.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Kevin : Cpas fou ça. Genre fin septembre je dirais. On commence à penser au cocooning, mais comme tu dis, on a encore l'été dans le sang. Aaah ! cette sacrée Saint-Valentin ! Héhé !

aigueau a dit…

"C'est pour me consoler d'avoir brisé mon espoir de tite fille de changer la date ça ?"

C'est ça. J'étais pris d'un insupportable remord.

L'impulsive montréalaise a dit…

@aigueau : J'ai déjà vu des gens sonner plus sincères.... Jdis ça de même. :-P

aigueau a dit…

Je me suis efforcé, pour la circonstance, de sonner aussi juste qu'un diapason fondu.