mercredi 9 décembre 2009

Psychose collective

Peut-on en finir avec cette psychose collective ? Cette psychose de l'hiver, de la neige, de la première tempête... Chaque hiver, c'est la même chose. Quand la première tempête arrive, on en parle 3 jours avant, on parle des craintes, si la ville de Montréal est prête, on interview des gens des transports, on fait des rapports... Pis pendant ou après, c'est les vox pop, les ça fait combien que tu es jammé ds ton char en attendant de rentrer chez vous, combien de temps la ville de Montréal a mis a ramassé la maudite neige etc. Non, mais putain, l'hiver, c'est pas une nouvelle d'actualité. C'est notre pays !! Y'a même une chanson qui le dit. Comme le disait une fille quelconque à un poste de radio que je n'ai pas noté hier, les hivers, on y a toujours survécu. Même quand il n'y avait pas d'équipement pour ramasser la neige pis que les gens se promenaient avec des chars de 20 ans de vieux avec des pneus d'été usés à la fesse. La différence ? Peut-être qu'on était moins dans une société de performance. Donc quand y'avait une tempête comme ça, ben le char restait à maison pis le monde aussi. Au pire, y'allait traire les vaches pis jaser avec le voisin. Ça me tue de voir que y'avait plein de monde au centre-ville avec leur auto aujourd'hui. Plutôt que de risquer sa vie pis de perdre je sais pas combien d'heures de son temps dans la circulation, y'avait pas moyen de faire exception pis de prendre le transport en commun ? Je félicite d'ailleurs ceux qui l'ont fait !! Parce que y'avait quand même moins d'autos que d'habitude downtown today !
Pis sinon, ben je suis pas une trippeuse sur la neige (loin s'en faut). Mais quand on s'arrête, qu'on prend le temps d'en profiter, qu'on marche tranquillement dans les flocons et que y'a pas un bruit autout de soi (sauf une criss de charrue au loin), ben maudit, la neige, c'est pas pire pantoute. Même un peu magique... Pis ça annonce grandement ma fête et Noël. Héhé ! Alors finissons-en avec cette maudite psychose collective !

1 commentaire:

Camille a dit…

C'est vrai que les médias ont le don de nous stresser avec ça. Hier j'avais une réunion importante à laquelle je pouvais pas ne pas aller. Bin crime depuis lundi que je stressais à cause de la neige. Finalement on a clanché la réunion pour terminer à 2h00, et quand je suis retournée chez moi c'était vraiment pas la tempête du siècle qu'on nous annonçait. Pppfff!