samedi 19 décembre 2009

C'est une question de feeling

Je veux bien croire qu'une fois n'est pas coutume. Mais pas aujourd'hui. J'obsède encore. Est-ce les verres d'alcool que j'ai pris, la solitude amoureuse, mais je pense encore à toi ! Putain de merde !
Celui qui a inventé cette expression québécoise d'être feeling a trouvé l'expression exacte qui me convient. Je reviens de mon party d'anniversaire, j'ai pris quelques verres et je suis feeling. Feeling parce que je ressens, parce que je sens, parce que je veux, parce que je pense, parce que c'est dans mes tripes.
J'allais écrire que l'alcool est un traître, mais c'est faux. Ce que je ressens ce soir, je le ressentais hier sans alcool.
Je m'ennuis. Je veux ta présence. Est-ce que l'alcool exacerbe ou invente des émotions ? Moi, j'ai toujours dit que ça ne faisait qu'exacerber. Parce que ce que je ressens après avoir bu ne vient pas du vide. Il vient plutôt de l'intérieur caché, de celui qu'on camoufle, qu'on étouffe, qu'on emmerde !
J'ai juste envie de râler sur ton absence. Mais ce n'est pas vraiment de l'absence en fait. Car être absent veut dire qu'on est là sinon. Mais tu n'es pas là, tu n'as jamais été là. Et je ne sais pas pourquoi ces jours-ci j'obsède sur toi. Ces jours où j'ai de si belles résolutions. Celle entre autre de trouver un amour mature et adulte. Ce qui ne serait probablement pas possible avec toi.
Mais je ne suis pas en train de penser ou de réfléchir ou d'analyser. Je suis en train de vivre. Et tout cette vie en moi veut ta présence. Voilà, comme une idiotie mille fois trop grande pour ce qu'elle est. La vie n'est qu'une immense farce. Et si j'en avais la force, je rirais. Mais mes yeux se ferment tout seuls. Je ne les garde ouvert que pour te sortir de ma tête parce que j'espère dormir bien.
C'est idiot, c'est idiot, c'est idiot.
Pourquoi n'es-tu pas là ?
Oui, j'aurai la dernière phrase répétitive : je voudrais que tu sois là...

14 commentaires:

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Sans entrer dans les détails, pourquoi ne l'appel tu pas, lui dire tout ceci ? Je ne connais pas la situation, mais tout ce dit non? Peut-être que lui aussi pense comme toi..

lorent a dit…

la passion ou la raison ?
un choix de vie.
Dors bien quand même :)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Count : je suppose que tout se dit oui... Mais je suis une trouillarde voyons !! Mais plus sérieusement, je crois que ça ne donnerait rien. Et tu n'as pas répondu à ma question d'hier sur le même sujet ! Pourquoi cet avis si clair que je devrais dire ?
@lorent : j'ai quand même bien dormi !! Mais oui, c'est vrai que parfois, il faut savoir choisir entre une passion ou une raison.

Count Strahd Von Zarovich a dit…

"Et tu n'as pas répondu à ma question d'hier sur le même sujet ! Pourquoi cet avis si clair que je devrais dire ?"

je ne comprends pas, quel avis ais-je formulé?

L'impulsive montréalaise a dit…

Tu as dit ceci :
Count Strahd Von Zarovich a dit…
S'il y a quelqu'un, appel le ? :)

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Bien je crois que si tu penses à quelqu'un, ou désire une personne, pourquoi ne pas l'appeler. La personne à qui tu fais allusion dans ton billet.

L'impulsive montréalaise a dit…

Parce que ce serait probablement une mauvaise idée... au bout du compte. Parce que je t'avoue qu'en ce moment, sur le coup, je n'ai envie que de ça. :-s Dilemme....

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Faut écouter son coeur, mais avec sagesse..héhé :)

L'impulsive montréalaise a dit…

Ahahahaha ! Ça m'aide pas mal comme commentaire ça ! :-P

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Suis-je trop précis :P


Mais bon, je ne connais pas la situation donc..

etk, si tu veux en jasé, j'écoute le film; Four Christmas.
Feel free de me déranger lol :)

L'impulsive montréalaise a dit…

Oui trop précis ! :-P
Ah ! ben là, si y'en a qui ont le temps d'écouter des films le dimanche, y'en a d'autres qui travaillent. Tk, je vais retenir que tu ne recommandes pas le film Four Christmas... vu que tu demandais juste à être dérangé !

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Non Non, au contraire. Je le recommande fortement! Excellent film même, j'ai faillis y verser une larme.
J'espère qu'il va en avoir un deuxième.

L'impulsive montréalaise a dit…

Un grand émotif pas précis donc! ;-)

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Lol, yes! Scorpion en plus O_o