mercredi 16 décembre 2009

Ma fête

Dans 3h23 (heure où j'écris ces mots, mais pas heure où ils seront publiés), ce sera officiellement ma fête. Mon anniversaire. Ma journée à moi. Le 17 décembre.
Je l'aime moi cette journée-là. Quand il s'agit de ma fête, je deviens toujours un peu bébé. Je ne veux pas que les gens oublient la date, qu'ils ne soient pas libres si j'organise quelque chose, ou pire qu'ils annulent. C'est comme ça, je suis bébé. Cette célébration-là m'appartient à part entière. Je ne sais pas pourquoi j'y porte autant d'importance. Puis, je le répète, je suis bébé.
L'autre jour, je tentais une explication à une collègue. Larmoyante l'explication, mais bon. Il y a que longtemps, j'ai eu la pensée profonde que personne ne m'aimait. Non, je ne viens pas de la pire des familles, j'ai de très bonnes relations avec eux, je n'ai pas eu de traumatismes puissants qui pourraient expliquer cet état de fait. C'était comme ça. Mon enfance, mon adolescence, je l'ai passé à me dire qu'on ne m'aimait pas, que je ne méritais pas qu'on m'aime. Et même quand mon esprit pouvait admettre qu'une telle personne devait sûrement m'aimer, et bien mon coeur, lui, n'y croyait pas, ne le sentait pas. Allez, avouez que vous avez tous une larme à l'oeil et que vous avez envie de me serrer dans vos bras... ou vous vous dites que je ne suis qu'une fichue larmoyante ?! L'était du moins... Héhé ! Bon, mais quel rapport tout ça avec ma fête ? Bah ! c'est plus fort que moi : je raisonne, mais en même temps, je me dis que vu que c'est MA journée, je devrais passer avant tout le monde. Pour ceux qui voudraient critiquer mon ego démesuré, sachez qu'il n'y a aucune question de ça dans le sentiment ici présent. Car c'est bien d'un sentiment qu'il s'agit. Non pas d'une réflexion éclairée et logique.
Toujours est-il que voilà, demain, c'est mon anniversaire. Et que je suis excitée comme une petite fille de 5 ans. Bon, ok, finalement, je n'ai rien de prévu (changement de plan dernière minute). Ce qui est h-o-r-r-i-b-l-e pour moi. Je prévois d'ailleurs du magasinage compulsif si la situation ne change pas... Mais j'ai quand même eu déjà 2 soupers pour ma fête cette semaine et j'ai un petit party vendredi ! J'aime çaaaaaa ! :-) Un vrai bébé je vous dis ! Ma fête, demain, c'est ma fêteeeeeeeee ! :-)

8 commentaires:

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Bonne fête à l'avance!!!! Magasine full!!! lol

L'impulsive montréalaise a dit…

Tssss ! T'aurais au moins pu me souhaiter de me trouver un autre plan ! Ahahah ! Mais merci pour le bonne fête !

Lili a dit…

Je te comprends...Bonne fête à l'avance! Peu importe les plans!

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Bonne fête, et je te souhaite de te trouver un autre plan, mais surtout santé et cash!!! :) Et si tu vas magasiner, penses; soutifs

lol :P

Rouge a dit…

Ce que tu décris me ressemble beaucoup !
Bonne fête en avance ;)

L'impulsive montréalaise a dit…

Merci Lili et Rouge. Je suis contente de savoir que vous me comprenez ou que je vous ressemble. Je suis donc normale ! Héhé ! ;-)
@ Count : si le commentaire sur les soutifs, c'est en espérant que je change ma photo de profil ou en ajoute une autre, oublie ça ! :-P Re Héhé !

Count Strahd Von Zarovich a dit…

Je suis un gars, donc loin de moi cette idée que tu changes cette photo :P

Je disais ça car toutes les filles aiment bien magasiner ça non?

L'impulsive montréalaise a dit…

Oui... et non. Y'a deux choses pour lesquelles les femmes ont un amour/haine de magasinage : les maillots de bain et les soutiens-gorges !
Ahahahha ! Je ne compte pas changer la photo. Elle dit tout ce que je veux dire... en photo de présentation.