mercredi 24 août 2011

Les vieilles années...

La semaine dernière, un jeune homme m'a demandé la direction pour aller à son cégep. Son nouveau cégep assurément. Mignon le gars (oui, matante concupiscente existe encore...). Mais ce qui m'a le plus fait réagir, c'est ce mélange bien tangible de stress, d'anticipation. L'entrée au cégep (journée d'accueil problablement). Peut-être l'entrée dans la grande ville aussi.

Je me suis revue il y a 13 ans. Je suis encore jeune. Mais ça fait pourtant longtemps que j'ai fait mon entrée au cégep. Que j'ai déménagé de ma petite ville pour venir dans la grande. J'ai l'impression que c'était hier encore. Je devais dormir le samedi soir dans mon premier appartement. Toutes mes choses étaient installées. Finalement, j'avais oublié mon vélo. Alors j'étais revenue avec les parents et c'était le lendemain que j'avais pris possession de ma nouvelle chambre.

Le lit était grand ce soir-là (un lit simple pourtant !!). Je me sentais dans un autre univers. J'aimais bien dire en farce qu'il y avait pratiquement autant de monde dans mon cégep que la population de la ville d'où je venais. Pourtant, je ne saisissais pas vraiment la grandeur de Montréal. Je crois d'ailleurs qu'en un sens, je ne l'ai jamais saisis complètement. Montréal garde pour moi un visage à grandeur humaine, accessible.

J'en ai connu des choses dans cette chambre-là... La vie adulte qui commence, un premier amour, ma dépression, de grosses décisions, des chicances, des réconciliations. J'ai connu toute une vie dans cette chambre. Dans cette nouvelle vie que je commençais.

C'est tout ça qu'il m'a rappelé ce gars. Tout ce qu'il s'apprête à vivre. Rester jeune, mais vieillir pourtant. Une vie qui s'étale devant soi. Et la possibilité d'en faire ce qu'on veut.

6 commentaires:

idmuse a dit…

Oui, c'est beau ton récit.
Moi, ils sont dans ma classe :-/ et il m'appelle madame ;)

Fée des bois a dit…

Un plongeon dans le passé en l'espace d'un instant...

Merci pour cette belle histoire.

Michèle a dit…

Que de souvenirs...moi c'est pour aller à l'Université que j'ai du quitter le bercail....un appartement, la liberté...et tout ce que tu relates!

Caro a dit…

Oh le cégep, que de souvenirs, que de sessions perdu lorsque j'ai découvert interne, mais ca me fait sourire :)

Le monde selon Jeff a dit…

Ça me rappelle aussi mes années de cégep à Montmorency, le seul établissement collégial sur tout le territoire lavallois.

C'est là que j'ai vécu la plus belle expérience humanitaire de ma vie entière. Un séjour de 3 semaines à Haïti. La raison ? Prendre conscience de l'extrème pauvreté dans des pays du tiers monde.

L'impulsive montréalaise a dit…

@idmuse : Merci ! :) Ou plutôt, merci madame. Héhé ! Et bonne session avec tous ces petits nouveaux visages.
@Fée : Je suis contente de t'avoir donné un bain du passé. C'est moi qui te remercie pour le joli commentaire.
@Michèle : Chacun ses âges et évènements pour quitter le bercail, le berceau... Et commencer la "vraie" vie.
@Caro : Mouahahhaha ! Je pense qu'il y a bien des gens, qui peu importe la raison, ont perdu un peu de temps au cégep !
@Jeff : On a tous quelques bons souvenirs d'école quand on y pense... Le bon "vieux" temps !