dimanche 28 août 2011

Ce gars-là

Hier, je revenais du mariage de ma meilleure amie et je réfléchissais à l'amour, au couple. Il faut dire qu'étant la seule célibataire dans le petit groupe d'invités, et après une cérémonie de mariage, ça donne à penser.

Je me demandais quel genre d'homme serait capable de s'intégrer dans ma vie. Je ne veux pas dire par là qu'il n'y en a pas. Mais vraiment que je demandais quel genre d'homme ce serait. Je sais ce que j'attends de l'amour, un peu le type de conjoint que j'aimerais avoir, du moins quelques qualités qui sont importantes pour moi. Mais le reste, tout le reste....

Comment serait le gars qui s'entendrait avec mes amis ? Des amis qui vont de 30 à 60 ans grosso modo. Et de tous les genres. Quel homme accepterait mes insomnies et mes nécessités de lire un peu avant de me rendormir ? Mon besoin de faire du sport dans mon salon et de bannir cette pièce-là le temps de me taper un petit vidéo de jambes en l'air avec Bob (bien évidemment, je parle de squats, de lunges et autres types d'exercices pour les jambes quand je parle de jambes en l'air...) ? Ce serait qui celui qui aimerait mes journées pyjama/petite jaquette assez fréquentes parce que j'ai besoin de reprendre un mon souffle vu le rythme effrenée de nos vies à tous ? Celui aussi qui accepterait mes petits travers, mes doutes, mes élans d'enthousiasme ?

L'amour est complexe. Ma meilleure amie a trouvé celui qui la comblait. Mais elle a eu à chercher. À avoir un premier mari, puis quelques autres conjoints. Je connais plein de gens qui cherchent l'amour, d'autres qui l'ont trouvé et qui se plaignent et d'autres qui l'ont trouvé, mais qui en sont heureux. L'amour est une quête. Vous en connaissez, vous, des quêtes faciles ? Et courtes ? C'est peut-être ça qui fait que ça vaut autant la peine... C'est connu, ce qui s'apprend et se conquiert à la dure, est souvent ce qui nous comble le plus. En attendant, je me questionne et je réfléchis. Et je me dis que j'ai bien hâte de le connaître ce gars-là.

12 commentaires:

idmuse a dit…

Effectivement, plus c'est facile, moins on apprécie.
Ce gars-là, on te le souhaite!
Bon déluge!

Une femme libre a dit…

Il faut être proactive. Quand on sait quel genre d'homme on veut et qu'on est prête à en trouver un, faut procéder. Parlez-en autour de vous, sortez, inscrivez-vous dans des sites de rencontres. Et gardez l'oeil ouvert au travail et dans votre entourage. Il est peut-être déjà là et vous ne l'avez tout simplement pas repéré. Ça arrive plus souvent qu'on ne pense. Les coups de foudre durent rarement. Les rencontres amicales qui se développent en sentiment amoureux, pourquoi pas?

Kevin Zaak a dit…

Les conseils d'une femme libre me font sourire. Mais c'est vrai que quand on sait ce qu'on veut et qu'on le veut vraiment (et qu'on est prêt à tout ce qui vient avec) on le trouve. Ça fait un peu "pensée magique" mais c'est ce que l'expérience m'a appris. :-)

Tout ça : savoir qu'on veut et le vouloir vraiment, etc, ça a l'air simple, mais ça ne l'est pas du tout.

Nanou La Terre a dit…

Je suis de celles qui croient que l'on doit jouer franc-jeu avec celui qu'on a rencontré et qui nous plaît.Dis-lui ce que tu es. Le prince charmant n'existe pas ni Cendrillon.
Des affinités semblables et aussi des différences, mais surtout, il n'y a pas de solutions ni de couples magiques. Adaptation, respect, compromis et ouverture font partie de la vie à deux. On en vit plus seul, on vit à deux...Si, au départ, il ne t'aime pas avec ce que tu es vraiment, bien c'est pas l'homme pour toi. Lui aussi, surtout s'il vit seul depuis longtemps aura, comme toi des petites habitudes auxquelles il faudra t'adapter.
Aussi, c'est pas parce qu'on est en couple qu'on est obligé de vivre ensemble. L'important, c'est d'être bien dans nos choix de vie.

Michèle a dit…

Trouver LE bon gars...c'est difficile. Mais rencontrer du bon monde, ça ça se peut pour enfin pouvoir faire un choix. Si le coeur t'en dit (et c'est ce que je semble comprendre), multiplie les occasions de rencontrer! Moi, j'ai pour mon dire que la vie est trop courte pour être vécue seule...je ne suis pas dépendante affective, loin de là, mais il y a tant de belles choses plus agréables à deux. Une bouteille de vin, un souper, une randonnée, dormir, partager des couvertes, et même des tâches ménagères!

Quelquepart a dit…

Moi j'ai toujours dit que l'homme idéal est celui qui a les qualités que l'on désire... et les défauts qu'on peut supporter. L'inverse est probablement vrai, il faut qu'il puisse apprécier nos qualités, et accepter nos manies.

Anonyme a dit…

La répliqué cliché quand on ne cherche pas on trouve est assez vrai a mon avis. Quand on est bien seule et qu'on rencontre de nouvelles personnes, ca se ressent face aux autres et les gens viennent naturellement vers nous. Il suffit de garder l'oeil ouvert et ne pas avoir d'attente et surtout ne pas se faire de scénario des la premiere rencontre. Ca se fait naturellement. Bref, c'est mon opinion personnelle. Et un gars qui t'aime pour ce que tu es, il acceptera sans difficulté tes journées pyjama, tes séances avec Bob. Il acceptera tes amis car tout simplement ce sont tes amis et il se dira que si ce sont tes amis et bien c'est qu'ils doivent être aussi bien que toi. Un couple ce sont deux personnes différentes l'une de l'autre et une personne sage ne s'arrêtera pas ca. Il y a une amie également un jour qui m'a dit ; arrête de regarder les gars top et qui parlent beaucoup, observe les gars qui en groupe sont tranquilles. Car une fois que tu as pris le temps de connaitre ce genre de gars, ce sont les meilleurs hommes du monde en couple. Parole d'une fille qui du jour au lendemain a changé sa perception de l'homme idéal et qui est tombé amoureuse de l'homme idéal pour elle.
Ca fait longtemps que je te lis et je te souhaite qu'un jour en lisant ton blogue, tu nous écrives un post sur l'amour réciproque que tu éprouves pour un homme...
Mimi

isabelle a dit…

j'ai trouvé tout ça! mais pas sans compromis... oui il respecte que j'ouvre la lumière à 3h du matin pour lire pendant mes insomnies, il respecte mes journées pyj et le yoga dans le salon. il me fait même des crepes pour dejeuner.

mais j'ai accepté l'accent de bucheron, le bruit quand il mange, la famille trop présente...

on trouve ce qu'on veut si on accepte de pas être trop difficile

RAnnieB a dit…

En lisant ton billet j'ai tout de suite pensé à un ami qui est lui aussi en quête de sa dulcinée.

Puisque je le connais depuis plusieurs années et que je lis ton blogue depuis quelque temps, je vois de nombreuses affinités entre vous.

Dis l'Impulsive, tu es ouverte aux blinds dates ? :).

Non en effet, je me mêle rarement de ce qui me regarde. Kevin Zaak peut le certifier ;).

L'impulsive montréalaise a dit…

@idmuse : Oh ! je suis quand même bonne pour apprécier en général. Pas besoin d'être aussi dur. Héhéhé ! Merci de tes bons souhaits. Et le déluge, c'était bien dans mon salon en jaquette ! :)
@Une femme libre : J'avoue que selon les périodes, je ne suis pas très poactive rencontres. En ce moment, je me concentre sur autre chose de très important pour moi et je suis ravie de voir que ça va bien. Donc je ne veux pas "forcer" à chercher. Je me dis que ça arrivera... Ou sinon, après que mon autre objectif soit plus réglé, ça me libérera du temps. Car oui, je veux un amoureux dans ma vie. Mais j'ai plein d'autres choses que je veux aussi.
@Kevin : Je suis aussi d'accord avec femme libre. Il faut savoir ce qu'on veut, au minimum ce qu'on ne veut pas. Et bon, ça a pris un moment avant de figurer tout ça pour moi. Non, rien de simple dans la vie.
@Nanou : Oh ! je suis franche et directe. Je ne vois pas l'intérêt de me mettre un masque. Parfois, trop franche et directe quand je vois les visages de mes amies quand je leur raconte certaines choses que j'ai dites ou faites. Mais bon, je m'en fous. Je sais qui je suis. Je ne veux pas jouer. Je veux être pleinement heureuse. Et ça, c'est en étant moi et bien avec moi que ça arrivera. Que ça arrive. Et sinon, il est certain que la vie à deux comporte son lot de petits compromis, de petits défauts. Comme partout dans la vie, faut s'adapter !
@Michèle : Oui, je l'avoue, je rencontre peu ces temps-ci. Un peu ce que j'expliquais à femme libre. Va falloir que j'essaie ! Et je dois dire que je trouve réjouissant ce que tu dis. Beaucoup se plaignent du couple. Toi, tu sais qu'il y a tellement de belles choses plus agréables quand on les partage. :)
@Quelque part : Tout à fait. Car personne n'est parfait. Ce qui serait ennuyant d'ailleurs. Alors faut que nos défauts, manies, puissent bien s'insérer dans sa vie ainsi que l'inverse. Les qualités, ça, c'est facile à accepter.
@Mimi : Je suis bien seule. Du moins, je suis heureuse avec moi-même en général. Et je travaille sur ce qui ne me comble pas. Je ne crois pas que je dégage quelque chose de récalcitrant ou du genre. Je n'ai peut-être juste pas assez d'occasions de rencontrer. Je n'en crée pas assez. Mais bon, je travaille sur moi. Sur ça. Et sinon, je ne suis pas très scénario. J'aime la simplicité des choses. J'aime le naturel. Et comme je disais, je sais que quelqu'un va accepter tout ça. Je me demande juste quel genre de gars ce sera. Pas une question de doute, plutôt une de curiosité. T'es fine de ton bon souhait. Un jour... :) Mais le jour où je vous en parlerai, ça sera vrai.
@isabelle : Héhéhé ! Comme c'est mignon tout ça. S'aimer dans nos petits travers, c'est la plus belle chose ! J'ajouterais que je ne crois pas être si difficile. Disons juste qu'il y a des choses que je ne veux plus. Et que tout le monde serait d'accord avec moi là-dessus !
@RAnnieB : En tout cas, je ne suis pas fermée. D'ailleurs, je ne comprends pas ces gens qui sont fermés au blind dates. J'veux dire, au pire, on passe une mauvaise soirée, non !? Et une soirée dans une vie, qu'est-ce que c'est ? Donc non pas fermée à faire connaissance ! J'aime les gens qui sont assez gentils pour se mêler de ce qui les regarde... mais j'aime l'inverse aussi. Dépend juste des situations ! :-P

Accent Grave a dit…

On dirait que vous magasinez un frigo, c'est drôle.

Peut-être que l'homme de votre vie n'aimera ni vos amis, ni vos relations particulières avec Bob. Peut-être aussi que ça le laissera indifférent!

Quelle importance cela peut-il avoir puisque ce sera l'homme de votre vie?

S'il vous plaît au lit et qu'il sait vous faire rire, le reste... peut s'arranger. Pas besoin d'être deux pour faire de l'insomnie, lui, il dormira.

Vous cherchez un conjoint comme d'autres cherchent le bonheur. Pas besoin du bonheur, suffit d'être heureux (rire).

Accent Grave

L'impulsive montréalaise a dit…

@Accent Grave : Oh ! il y a méprise ici. Ce n'est pas une liste de critères. Je ne magasine pas. Je réfléchissais juste tout haut. Curieuse de savoir avec qui la personne que je suis pourrait bien s'adonner si je peux me permettre de dire ça ainsi. Donc aucun lien avec ce que je cherche ou veux. Je ne suis pas très liste là-dessus. Quelques critères essentiels, mais sinon, je suis très ouverte.