jeudi 4 août 2011

Une petite chenille

La flamme s'est éteinte. Il n'y a pas eu de grands vents. De bourrasques. De tempêtes. Le vide s'est installé comme le mal, sournoisement. Je ne pensais pas. Je n'aurais pas pensé.

Je contemple mon corps interne de chenille. Gluant. Étrangement noir. Se bâtir un cocon pour devenir papillon, est-ce seulement encore possible ? Un goudron de peurs et de réflexions me retient au sol. À trop vouloir, on oublie de pouvoir. Les pensées en vain sont des tortures schlérosantes.

J'ai eu la passion au ventre. La passion de vivre. À m'en déchirer. À m'en écorcher. Une voie qui effraie. Le non-contrôle. Les descentes. La vie est une suite de choix.

Je perds ça. Je gagne ailleurs. Respirations allégées. Souffle clair. Je perds la flamme. Temporairement peut-être. Je n'ai pas le pouvoir de repousser l'immobilité. Je gagne ailleurs, je gagne ailleurs... Une jolie litanie pour se consoler un soir d'été. Je ne pleure pas. J'ai oublié comment faire.

8 commentaires:

Quelquepart a dit…

Bon courage. C'es vrai qu'il faut parfois être chenille un bout pour arriver à devenir papillon. Il faut se faire confiance, il faut aussi faire confiance à la vie, et il faut parfois demander de l'aide. Et on arrive à se sortir du cocon, mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, ça ne se fait pas d'un coup, mais doucement, comme si on sortait une aile à la fois.

Michèle a dit…

J'espère que cette petite chenille gluante se transformera un peu en papillon de lune cette nuit.

Pour un peu voler de ses ailes et illuminer son destin pour éteindre les mauvais souvenirs...

Danny Émond a dit…

Jolie litanie, oui.

FRANKIE PAIN a dit…

petite chenile
peure cela console le corps qui ne envoie de douces tendressesveut plus porter les larmes je t'em

Petite libellule a dit…

Jolie litanie infiment bien écrite bien sûr... Mais je suis quand même triste de lire ces mots. Mais d'où vient tout ce désespoir?

Fée des bois a dit…

Je te fais un gros câlin. ((( )))

scarecrowworld a dit…

C'est bien la transformation! c'est bien la comparaison et de savoir qu'on est pas seul dans cette situation. L'espoir d'un demain meilleur et d'un aujourd'hui rempli d'espoir.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Quelque part : Je fais confiance à la vie. C'est juste parfois la longueur des choses qui m'exapèrent. Mais un pas à la fois...
@Michèle : Je le souhaite aussi. Et les souvenirs ne sont pas tous mauvais.
@Danny : Merci, oui.
@Frankie Pain : Je ne suis pas du genre à ne pas laisser sortir mes émotions. Mais parfois, elles sortent de d'autres façons.
@Petite Libellule : N'y voit pas tant de désespoir. Il y en a un peu. Mais ça va, ça vient. La vie n'est pas une longue ligne droite. Merci pour le compliment. :)
@Fée : Merci beaucoup.
@Scarecrowworld : Oui, la transformation, c'est bien. C'est signe d'évolution. Et quelque part, on est jamais seul. L'espoir est grand et universel.