mercredi 3 août 2011

Déceptions et exigeances

On est aux heures sombres de la nuit et je pense. Je pense trop. À ce qui me déçois dans la vie. Ou plutôt à ceux qui me décoivent dans la vie.

Je ne peux m'empêcher de me demander si je suis trop exigeante. Je trouve les gens mous. Je trouve les gens apeurés. Je trouve les gens loin. Je ne sais pas. Je suis déçue.

J'aimerais bien avoir moins d'attentes. Avec les années, Je m'aperçois que mes attentes sont souvent déçues. Que je me monte des espérances plus grandes que la réalité. Ou du moins, que je veux trop.

Mais comment fait-on pour avoir moins d'attentes ? Comment fait-on pour investir moins d'énergie dans n'importe quelles petites relations (amoureuses, amicales, simples connaissances, gens qu'on croise...) qui parsèment notre vie ?

Oui, on raisonne. On tente de le faire. Mais ça ne fait pas de miracles. Ça apporte seulement son lot de plus de désillusions. Son constat qu'on est une illuminée d'un autre genre qui ne trouve pas assez souvent un ou une semblable.

Je ne sais pas, je suis déçue. Les rapports humains sont ce qu'il y a de plus précieux dans la vie. Si on s'économise, où s'en va-t-on ? Si on s'économise en tant qu'humain d'ailleurs, en relation ou pas, où va-t-on ? Oh ! je ne me prétends pas meilleure que les autres. J'ai mon lot de défauts dans mon bagage. Mais parfois, je trouve à tout le moins, que j'arrive à me poser quelques bonnes questions...

13 commentaires:

Petite libellule a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Patty a dit…

Moi je me donne toute entière, je suis intense, c'est comme ça! C'est comme ça que je me sens bien...Tu as tellement raison, je trouve, quand tu dis que les rapports humains sont ce qu'il y a de plus précieux dans la vie...Mais tout le monde n'est pas comme ça et j'essaye, je dis bien j'essaye d'apprécier cette "différence"...

Caro a dit…

Pourquoi vouloir moins d'attentes? Oui je comprends que parfois en avoir trop en même temps ca peut-être négatif, mais en même temps je crois que c'est bien de rêver. Tout est une question de perspective.

Michèle a dit…

Il est normal d'avoir des attentes et des déceptions. Mais il faut doser. C'est difficile. Moi je suis remplie d'attentes, je travaille là-dessus....et c'est difficile de passer par-dessus les gens qui nous déçoivent...j'ai de la misère à oublier dans ce temps-là.

Accent Grave a dit…

Bien vrai que les relations humaines sont d'une grande importance.

Sur plusieurs plans on peut être exigeant envers soi-même, sans excès cependant. En ce qui concerne les autres, c'est une autre paire de manche.

Qu'attendez-vous des autres?

Accent Grave

Viv a dit…

Ma mère m'a souvent répété dans ma vie amoureuse de mettre la barre moins haute, pour être moins déçue par la suite. Mais j'étais incapable de l'écouter, je donnais entière confiance aux autres... et je le fais encore souvent autant. Donner beaucoup, être entière, ce n'est pas ça le problème, c'est même très bien. La vérité, c'est que la plupart des gens ne sont pas comme nous, ils sont égoïstes et pensent simplement à leur nombril. Ce sont eux les perdants au fond, même si c'est nous qui souffrons.

FRANKIE PAIN a dit…

JE CRAINS QUE MON COMMENTAIRE NE FUT ENREGISTRE
UN AUTORE DISAIT
si j'avais su que la vie était ainsi j'aurai rêve plus fort.
LES GENS SE GAUSSENt de qualité qu'ils n'ont pas
nous nous y avons cru
car les votre qualité ne sont pas du machemelo alors
vivre en HAUTEUR ET UN JOUR ON AURA MOINS DE PERTE DANS NOS CHOIX CAR ON AURA DES OUTILS DE FINESSE POUR D2TECTER PLUS RAPIDEMENT la supercherie

Andréa Souad a dit…

Viv à tout dit.

Bises à toi, en espérant que les gens à qui tu tiennes, te déçoivent moins.

caméléon a dit…

Dans mes rapports avec les autres, je limites mes attentes.

Par contre, j'exige la franchise et la sincérité dans mes relations (en amitié, en amour ou sur le net). Ce n'est pas facile à trouver!

Il m'arrive d'être déçue ou d'avoir de la peine mais cela fait partie de la vie.

Parfois, je préfère être seule que mal accompagner...

Fée des bois a dit…

Que de tortures...

Par expérience, je sais que la plupart des attentes sont décevantes, particulièrement les non-dites, parce que sous le couvert du mot attente se cache souvent une exigence.

Je n'ai pas de recettes magiques, j'essais d'avoir moins d'attentes, moins d'exigences. Attention, ça ne veut pas dire que je laisse passer des choses qui vont à l'encontre de mes valeurs, ça veut simplement dire que je ne m'acharne pas à vouloir pour l'autre. J'essais de revenir à moi, à ce que je veux, à mes propres attentes envers moi-même.

Par exemple, si le respect est quelque chose d'important pour moi, je vais exiger d'être respectée. Je ne vais pas tenter que l'autre devienne respectueux. Si l'autre ne peut le faire, alors tant pis, il n'a plus d'affaires dans ma vie parce que pour moi cette valeur est primordiale. Bon, ça ça s'applique bien aux amis-amies, mais qu'advient-il s'il s'agit du conjoint, de la conjointe, de la famille? On ne peut toujours ben pas mettre tout le monde dehors! Euh... j'ai pas de réponse. Je crois qu'il faut juste apprendre à mettre ses limites, à les respecter et à les faire respecter.

Je n'y arrive pas toujours mais j'y travaille.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Petite Libellule : Je ne commenterai pas trop puisque tu as supprimé ton message. Mais je comprends ce que tu veux dire. Et tu as sans doute raison en partie.
@Patty : Moi aussi. Je ne peux pas me donner à moitié. Dans tout j'ai un brin d'intensité de plus que tout le monde. Surtout dans les rapports humains. De quelques natures qu'ils soient. Oui, essayons comme tu dis !
@Caro : Parce que les gens sont souvent décevants si je compare à mes attentes. Et c'est chiant.
@Accent Grave : Oui, d'une très grande importance. Je suis exigeante aussi envers moi-même... Ce que j'attends des autres. C'est vaste. Mais disons en gros, plus d'implications, de présence, d'intensité.
@Viv : Ce n'est pas que dans la vie amoureuse. N'importe quelle relation en fait. Je fais confiance, je donne. "Ce sont eux les perdants au fond, même si c'est nous qui souffrons." J'aime bien cette phrase que tu as écrite. Jolie et vraie.
@Frankie Pain : Oh ! je rêve encore, j'espère. Je suis une idéaliste en un certain sens. Et on apprend avec le temps à discerner où mettre plus d'énergie.
@Andréa : Viv est une grande sage. Héhé ! Merci de tes bons souhaits.
@Caméléon : Je ne sais pas trop comment limiter mes attentes. Je m'imagine facilement que les gens "donneront" autant que j'ai envie de le faire et que je le fais. Oui, la peine fait partie de la vie. Quant à être seule, célibataire, je veux bien. Mais on ne peut pas être fin seule, sans amis, connaissances, famille, chum. Car je parlais aussi de tout ce monde-là.
@Fée : J'ai appris à dire. Un peu plus qu'avant à tout le moins. Les gens ne devinent pas ce qu'on veut. Mais ça ne change pas toujours. Dépend à qui on s'adresse. Et comme toi, il est certain que je ne laisserai pas passer n'importe quoi. Ta réponse est sage. Au fond, elle se résume dans le fait de trouver un certain équilibre entre nos attentes comblées et celles déçues. Car des attentes comblées, il y en a aussi. Mais elles s'effacent parfois face aux attentes déçues.

caméléon a dit…

Si tu regardes bien autour de toi, il y a toujours des gens.

Tu as des connaissances puisque nous te lisons et tu as souvent des commentaires. Ce ne sont pas tous les blogs qui reçoivent aussi régulièrement des commentaires, tu sais! ;)

Tu as certainement des collègues de travail, de la parenté, etc.

Ce n'est pas toujours facile de ne pas avoir d'attente face aux autres mais avec de la pratique, c'est possible. J'y travaille encore...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Caméléon : Je sais qu'il y a des gens autour de moi. Et certains de grande qualité. Je ne suis pas seule. Mais disons, que quand je regarde autour, je trouve que les gens n'ont pas les priorités à la bonne place. Et oui, je sais, j'ai les meilleurs lecteurs !!! :)