vendredi 29 avril 2011

Coincée quelque part entre fiction et réalité

Je viens de passer tout l'après-midi à lire. Il y avait longtemps que je ne m'étais pas permis un tel plaisir. Pas que je ne lis pas beaucoup en temps normal. Au contraire. Mais on parle généralement d'une heure grapillée là, de trente minutes en vitesse, un peu dans le métro. Là, non, j'ai pris tout l'après-midi. Comme quand j'étais plus jeune. En fait, plus jeune, je pouvais même prendre la journée au complet.

Et je viens d'émerger de mon livre, il y a de ça une dizaine de minutes peut-être. C'est drôle comme je me sens en apesanteur. Dans un autre univers que je ne maîtrise pas. Je ne suis pas encore de retour dans la réalité. Cette sensation-là est vraiment étrange. Comme si j'étais dans un sas entre la fiction et la réalité. Pris quelque part entre les deux.

Je crois que c'est ça qui m'a permis... Comment dire. Ça m'a permis disons. Plus jeune, ces moments d'évasion, ces moments d'ailleurs, sans que je ne sache le nommer aussi bien, m'étaient précieux. Voire indispensables. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. J'aime bien la réalité. Mais quand même. C'est bien de renouer un peu avec cette sensation de planage. Juste un peu. C'est doux et ça donne le vertige. Va bien falloir que j'émerge. Bientôt. Mais pour l'instant, je m'enroule la sensation autour de moi comme le corps peut s'enrouler dans une grande doudou, une belle et chaude couverture.

4 commentaires:

Caro a dit…

Ca fait longtemps que je n'ai pas lu un bon livre, qu'est-ce que tu lis?

Sednah a dit…

Je suis comme ça aussi..j'ai de la misère à revenir sur terre, surtout quand un livre m'accroche!

Qu'est-ce que tu lis?

Camille a dit…

Ah oui! Moi aussi ça fait un bail que j'ai pas fait ça! Plus le temps, et il y a aussi le fait que j'ai pas aidé ma myopie à lire autant, maintenant j'y vais à petite dose, à coup d'une demi-heure dans mon lit le soir.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Caro : Euhhhh ! Eeeee ! Je me suis fait prendre... Ben, rien de glorieux. En gros, quelque chose entre Indiana Jones avec des seins, son garde du corps qui battrait James Bond à plate couture et plein de meurtres et d'action. À la poursuite de l'Atlantide d'Andy McDermott. C'est pas hyper bien écrit, mais un très bon page turner.
@Sednah : C'est fou, hein. On dirait vraiment qu'on est ailleurs. Pour ce que je lis, voir la réponse à Caro. Mais bon, ce que je lis change toujours. J'ai lu un autre livre hier soir et j'en ai commencé un troisième cet aprèsm. Grosse période question lecture en ce moment.
@Camille : Fuck la myopie ! C'est juste le temps qui me manque pour faire ça. Pour ça que je dois fracturer en petites périodes. Mais une fois de temps à autre, quel bonheur !